Critiques «inacceptables» de la part de l’UDC

chargement

SÉPARATION DES POUVOIRS Deux élus souverainistes menacent de ne pas réélire un juge UDC au Tribunal fédéral et s’attirent l’ire de collègues.

Par par Yves Genier
 29.07.2019, 00:01
Lecture: 5min
Premium
Les UDC Thomas Aeschi (à gauche) et Thomas Matter (au centre) – ici accompagnés de leur collègue de parti Christoph Mörgeli –, ont menacé de ne pas réélire le juge fédéral Yves Donzallaz qui, même s’il provient du même bord, s’est prononcé en faveur de la transmission, à la France, de 45000 noms de clients d’UBS.

C’est un peu la polémique dans la polémique, mais avec des conséquences potentiellement beaucoup plus dommageables pour la solidité des institutions démocratiques. Hier, deux conseillers nationaux UDC, Thomas Matter (ZH) et Thomas Aeschi (ZG), du cercle des proches de Christoph Blocher, ont menacé de ne pas réélire le juge fédéral Yves Donzallaz qui, tout UDC soit-il, s’est prononcé, avec...

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du 22 avrilCoronavirus: toutes les nouvelles du 22 avril

EconomieLe WEF se tiendra à nouveau à Davos en 2022Le WEF se tiendra à nouveau à Davos en 2022

PublicationUn livre neuchâtelois parmi les plus beaux du paysUn livre neuchâtelois parmi les plus beaux du pays

PandémieCoronavirus: la Confédération étudie deux techniques pour le certificat CovidCoronavirus: la Confédération étudie deux techniques pour le certificat Covid

SciencesL’hibernation beaucoup plus vieille qu’on le pensait, selon une étude jurassienneL’hibernation beaucoup plus vieille qu’on le pensait, selon une étude jurassienne

Top