Critiques «inacceptables» de la part de l’UDC

chargement

SÉPARATION DES POUVOIRS Deux élus souverainistes menacent de ne pas réélire un juge UDC au Tribunal fédéral et s’attirent l’ire de collègues.

Par par Yves Genier
 29.07.2019, 00:01
Lecture: 5min
Premium
Les UDC Thomas Aeschi (à gauche) et Thomas Matter (au centre) – ici accompagnés de leur collègue de parti Christoph Mörgeli –, ont menacé de ne pas réélire le juge fédéral Yves Donzallaz qui, même s’il provient du même bord, s’est prononcé en faveur de la transmission, à la France, de 45000 noms de clients d’UBS.

C’est un peu la polémique dans la polémique, mais avec des conséquences potentiellement beaucoup plus dommageables pour la solidité des institutions démocratiques. Hier, deux conseillers nationaux UDC, Thomas Matter (ZH) et Thomas Aeschi (ZG), du cercle des proches de Christoph Blocher, ont menacé de ne pas réélire le juge fédéral Yves Donzallaz qui, tout UDC soit-il, s’est prononcé, avec...

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 27 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 27 septembre

PolitiqueUn rapport très sévère sur la pisciculture d’Estavayer-le-LacUn rapport très sévère sur la pisciculture d’Estavayer-le-Lac

VandalismeIls balançaient des oeufs et des bouteilles depuis des voituresIls balançaient des oeufs et des bouteilles depuis des voitures

IL S’EST PASSÉ QUOI?Les 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce lundi 27 septembreLes 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce lundi 27 septembre

CommémorationAttentat de Zoug: une tuerie sans précédent frappait la démocratie il y a 20 ansAttentat de Zoug: une tuerie sans précédent frappait la démocratie il y a 20 ans

Top