Coronavirus: les médias ont gagné en importance pendant la pandémie

chargement

Presse Selon une étude de l’institut de recherche Publicom, les médias helvétiques ont gagné en importance pendant la pandémie. Les journaux payants signent par exemple un gain de popularité de 26%.

 26.08.2020, 16:40
Les journaux payants enregistrent un gain en popularité chez 26% des sondés (illustration).

La pandémie a poussé les Suisses à s’informer. Tous les médias ont gagné en popularité, en particulier la SSR, devenue plus importante pour 54% des personnes interrogées par Publicom. Les radios et les télévisions locales, qui enregistrent un gain en popularité chez 37% des sondés, viennent en 2e position.

Les médias sociaux (gain en importance pour 27% des personnes interrogées), les journaux payants (26%) se tiennent dans un mouchoir de poche. Les journaux et portails gratuits suivent de près avec 25%, révèle mercredi l’institut zurichois de recherche Publicom sur la base de l’étude MediaBrands.

Celle-ci est réalisée chaque année depuis 2013, les médias romands étant pris en compte depuis 2016.

Palme de la crédibilité à La Liberté

Publicom s’est également penché sur la crédibilité des médias au sein du public. La population suisse continue de considérer les quotidiens régionaux avec abonnement et le service public de la SSR comme particulièrement crédibles, souligne l’institut zurichois.

Au sein de la SSR, c’est la chaîne La 1ère de la RTS qui tient le haut du pavé, juste devant les radios alémaniques SRF 4 News et SRF 1. Sur l’ensemble des médias, La 1ère est quasiment à égalité avec le journal régional fribourgeois «La Liberté», qui domine ce classement suisse de la crédibilité, tous médias confondus.

Plus de confiance dans les médias suisses qu’étrangers

La radio privée jugée la plus crédible est encore romande: il s’agit de la radio du Jura bernois RJB, suivie de peu par ses chaînes sœurs RTN (Neuchâtel) et RFJ (Jura), du groupe BNJ.

Globalement, les Helvètes font davantage confiance aux médias du cru qu’aux médias étrangers. Du côté alémanique, seule la chaîne de TV allemande ARD tire son épingle du jeu. Les médias sociaux continuent d’être considérés comme peu crédibles: parmi eux, Facebook finit même à la dernière place cette année, loin derrière.

Radio: taux d’écoute stable

Près de 84% (année précédente: 83%) des personnes interrogées ont écouté une émission de radio au moins une fois tous les trois mois au printemps. La radio touche ainsi plus de monde que les journaux imprimés (72%).

Pour cette enquête, Publicom a examiné 174 médias pour leur attrait qualitatif auprès du public. L’enquête a débuté fin avril pour se terminer début juin. L’enquête est basée sur un échantillon de 4806 personnes représentatives de la population âgée de 15 à 79 ans. Le taux d’erreur statistique est de +/- 1,4 %.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

soutien partielAide aux médias: oui pour la presse écrite, non pour le webAide aux médias: oui pour la presse écrite, non pour le web

SANTÉCoronavirus: au Tessin, la liberté de la presse est malmenéeCoronavirus: au Tessin, la liberté de la presse est malmenée

InternetMédias: un adolescent sur dix dit avoir déjà été harcelé sur les réseaux sociauxMédias: un adolescent sur dix dit avoir déjà été harcelé sur les réseaux sociaux

TélévisionMédias: les chaînes de la SSR ne s’intéressent pas assez aux autres régions linguistiquesMédias: les chaînes de la SSR ne s’intéressent pas assez aux autres régions linguistiques

Top