16.07.2020, 11:23

Coronavirus: la Belgique met le Tessin sur sa liste orange, puis se rétracte

chargement
La Belgique déconseille à ses ressortissants de passer des vacances au Tessin. (Illustration)

A risque Les Belges qui se rendraient au Tessin pendant les vacances devraient respecter 14 jours de quarantaine à leur retour au pays. Après les protestations des autorités cantonales auprès du département fédéral des Affaires étrangères, la Belgique a fait marche arrière.

La Belgique a temporairement considéré le Tessin comme une zone à risque. Cette mesure implique que les personnes ayant séjourné dans le canton et qui retournent dans le plat pays doivent observer une quarantaine et effectuer un test au Covid-19. Après des protestations du Tessin auprès du DFAE, la Belgique a fait marche arrière.

La mesure a figuré sur le site internet du Service belge des affaires étrangères, ont révélé jeudi les sites de plusieurs médias tessinois et celui du Matin. Le Tessin était le seul canton sur la liste orange, contrairement à Vaud par exemple, lui aussi fortement touché par la pandémie de coronavirus. Le Tessin y côtoyait d’autres zones, comme la Haute-Autriche, la Croatie, la Suède et deux régions d’Espagne.

Le médecin cantonal tessinois et les autorités cantonales se sont adressés au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), qui est intervenu auprès de la Belgique. Celle-ci a ensuite retiré le Tessin de sa liste. Le DFAE a pris connaissance avec satisfaction de cette mesure, a-t-il indiqué jeudi en fin d’après-midi.

La liste orange comprend toutes les régions comptabilisant plus du double d’infections que le royaume. Le comptage se fait par 100’000 habitants, a expliqué à Keystone-ATS une porte-parole du Service belge des affaires étrangères. Les chiffres sont fournis aux autorités belges par le Centre européen de prévention et contrôle des maladies. La porte-parole n’a pas été en mesure de dire pourquoi le Tessin a figuré sur la liste et pas d’autres cantons.

Chiffres erronés

Les experts belges analysent les chiffres sur sept jours et les comparent aux sept jours précédents. Or le médecin cantonal tessinois Giorgio Merlani affirme que les chiffres utilisés par la Belgique ne peuvent absolument pas être justes.

«Actuellement, les nouvelles infections au Tessin sont en dessous de la moyenne suisse. Je ne comprends pas pourquoi le canton apparaît sur la liste», a-t-il commenté dans la journée.

Actuellement, les nouvelles infections au Tessin sont en dessous de la moyenne suisse. Je ne comprends pas pourquoi le canton apparaît sur la liste.
Giorgio Merlani, médecin cantonal tessinois

Une explication est que la Belgique – pays avec une situation épidémiologique semblable à la Suisse, selon M.Merlani –réagit à la signalétique utilisée au Tessin. Les autorités cantonales y informent notamment par le biais de couleurs. Après une phase plus détendue en bleu, le canton est récemment à nouveau passé à l’orange. Le but est d’appeler la population à la vigilance.

«Beaucoup de personnes se rendent à l’étranger pour les vacances et risquent de ramener le virus. De plus, le Tessin compte de nombreux habitants d’origine balkanique, une région qui connaît actuellement beaucoup de nouvelles infections», a poursuivi le médecin cantonal tessinois.

Pour les autorités tessinoises, la mesure belge concernant le Tessin était dépourvue de tout fondement scientifique, ont-elles fait savoir à Keystone-ATS: «D’après les dernières données sur le coronavirus, le Tessin est l’un des cantons les plus sûrs de Suisse».

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 16 juilletCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 16 juillet

SanctionsCoronavirus: des vacances scolaires dans les régions à risque peuvent coûter cher aux parentsCoronavirus: des vacances scolaires dans les régions à risque peuvent coûter cher aux parents

DésœuvrementCoronavirus: beaucoup de médecins ont été sous-occupés durant la pandémieCoronavirus: beaucoup de médecins ont été sous-occupés durant la pandémie

PandémieCoronavirus: la visière ne remplace pas le masqueCoronavirus: la visière ne remplace pas le masque

PréventionCoronavirus: les femmes enceintes à considérer comme un groupe à risqueCoronavirus: les femmes enceintes à considérer comme un groupe à risque

Top