Caisse unique: le vote a encore été marqué par la barrière de röstis

chargement

Votations fédérales La différence de sensibilité entre Romands et Alémaniques s'est à nouveau fait ressentir ce dimanche, comme c'est le cas pour près d'un scrutin sur trois. Alors que les fractures apparaissent en général sur les politiques extérieure et environnementale, c'est le social qui a été marqué par cette différence ce dimanche.

  28.09.2014, 18:17
La fameuse barrière de röstis est une fois encore apparue dimanche lors de la votation sur la caisse unique, comme pour près d'un scrutin sur trois.

La fameuse barrière de röstis est une fois encore apparue dimanche lors de la votation sur la caisse unique, comme pour près d'un scrutin sur trois. Cette différence de sensibilité entre Romands et Alémaniques concerne à nouveau une question sociale, les autres fractures apparaissant le plus souvent sur la politique extérieure et environnementale.

Une telle rupture s'est aussi faite sentir, mais de manière moins marquée, sur les questions de politique de sécurité, des étrangers, ou des transports. Depuis l'historique "nein" à l'EEE du 6 décembre 1992, une vingtaine de votations ont été marquées par des "röstigraben".

Le fossé s'estompe

Ces dernières années cependant, le fossé s'estompe peu à peu au profit d'une opposition ville-campagne. Celle-ci s'est notamment manifestée lors de la votation sur les minarets en 2009.

Cette fois, la Suisse romande ne s'est pas complètement unie derrière le projet de caisse maladie publique. Même si la majorité des cantons romands a choisi le oui, deux - le Valais et Fribourg - ont penché pour le non.

La dernière fois que les Romands se sont démarqués des Alémaniques, c'était le 9 février dernier dans le cadre de la votation sur l'immigration de masse. Alors que les francophones ont voté en bloc contre l'initiative de l'UDC, seuls les cantons alémaniques de Zurich, Zoug et Bâle-Ville ont fait de même.

Le 11 mars 2013 lors du scrutin sur le prix du livre, le fossé de röstis s'était fait encore plus nettement sentir. Il faut dire que la pratique entre les deux régions linguistiques était différente.

Valais excepté

En février 2011, l'initiative sur les armes était refusée malgré le soutien des cantons romands, Valais excepté. A contrario, Zurich et Bâle-Ville faisaient exception côté alémanique.

En novembre 2010, l'initiative de l'UDC sur le renvoi des étrangers et, deux mois plus tôt, la révision de l'assurance chômage ont aussi été marquées par une différence de part et d'autre de la Sarine. Sur le chômage, Bâle-Ville, à nouveau, et le Tessin ont voté comme les Romands.

En février 2008, tous les cantons romands sauf Genève refusaient la 2e réforme de l'imposition des entreprises, adoptée de justesse au niveau fédéral. Idem en novembre 2005, quand le peuple acceptait l'ouverture dominicale des magasins, malgré le non latin.

Le 26 septembre 2004 en revanche, les Romands l'ont emporté. Le congé maternité était approuvé, malgré le non alémanique. Le même jour, la Suisse refusait la naturalisation facilitée des jeunes étrangers, malgré le oui romand et de Bâle-Ville, et l'initiative postale, malgré le oui latin.

Réduction des dépenses militaires

Le 24 novembre 2002, l'initiative UDC sur l'asile a été rejetée malgré le oui alémanique, alors que la révision de l'assurance chômage est acceptée malgré le non romand.

Le 22 septembre 2002, la loi sur le marché de l'électricité a été refusée malgré une majorité favorable en Suisse alémanique.

Le 26 novembre 2000, les initiatives pour la retraite flexible ont été rejetées malgré le double oui latin, l'initiative pour la réduction des dépenses militaires étant également rejetée malgré, là aussi, le oui romand.

Le 13 juin 1999, c'est l'assurance maternité qui est a été rejetée malgré le oui latin, la prescription d'héroïne étant elle approuvée malgré le non romand.

Le 28 septembre 1997, la révision de l'assurance-chômage a échoué grâce au non latin.

Le 25 juin 1995, l'assouplissement de la lex Friedrich (acquisition d'immeubles par des étrangers) a été refusée malgré le oui latin.

Le 12 mars 1995, le Paquet agricole (trois objets) a été rejetée malgré le triple oui romand.

Le 4 décembre 1994, la révision de la loi sur l'assurance-maladie (LAMal) a été approuvée grâce au oui latin.

Le 12 juin 1994, l'encouragement de la culture a été refusé (par la majorité des cantons) malgré le oui latin, alors que les casques bleus sont refusés malgré le oui romand.

Le 20 février 1994, l'Initiative des Alpes et deux autres objets routiers ont été approuvés malgré le triple non romand.

Le 6 juin 1993, les initiatives contre l'achat des avions de combat FA/18 et contre les places d'armes ont été refusés malgré le double oui latin.

Le 6 décembre 1992, c'est l'Espace économique européen (EEE) qui a été rejeté malgré le oui romand et celui des deux Bâles.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: la Suisse compte 1240 nouveaux cas pour 22'036 tests, 10 morts et 71 hospitalisationsCoronavirus: la Suisse compte 1240 nouveaux cas pour 22'036 tests, 10 morts et 71 hospitalisations

Revue de presseDéchets, consommation, culture, faune, que dit-on outre-Sarine?Déchets, consommation, culture, faune, que dit-on outre-Sarine?

PréventionCasque de vélo, lit à barreaux, sac d’école: quelques conseils pour la sécurité de vos enfantsCasque de vélo, lit à barreaux, sac d’école: quelques conseils pour la sécurité de vos enfants

DrameVaud: heurtée par plusieurs véhicules, une jeune femme meurt sur l’A1Vaud: heurtée par plusieurs véhicules, une jeune femme meurt sur l’A1

PandémieCoronavirus en chiffres: vaccination, incidence, infections en Suisse... nos infographiesCoronavirus en chiffres: vaccination, incidence, infections en Suisse... nos infographies

Top