15.02.2018, 20:10

Bus longue distance: la Confédération devra assurer des terminaux

chargement
Le but est de créer des infrastructures qui permettent de passer immédiatement d'un moyen de transport public à un moyen semi-public ou privé, et inversement (illustration).

Bus La Confédération devra assurer des terminaux permettant de passer immédiatement d'un moyen de transport à un autre. Les critiques fusent puisque des lignes d'autocars longue distance pourraient concurrencer les transports ferroviaires.

Des terminaux devraient permettre de passer immédiatement d'un moyen de transport à un autre. Le Conseil fédéral est d'accord de coordonner les opérations. Il se justifie face aux critiques concernant l'extension possible de l'offre de bus grandes lignes nationaux.

La possible autorisation d'autocars longue distance à l'intérieur du pays a fait couler beaucoup d'encre. La commission des transports du National a réagi en déposant une motion chargeant le gouvernement d'élaborer un plan national de terminaux de bus multimodaux.

Le but est de créer des infrastructures qui permettent de passer immédiatement d'un moyen de transport public à un moyen semi-public ou privé, et inversement. La Confédération assumerait une fonction de coordination avec les cantons, les villes et les communes.

 

 

Critiques

Dans sa réponse publiée jeudi, le Conseil fédéral dit soutenir la motion, sans faire de commentaire. Il prend en revanche le temps de répondre aux critiques de Martin Candinas (PDC/GR), qui voit d'un mauvais oeil des lignes d'autocars longue distance concurrencer le transport ferroviaire subventionné.

A l'heure actuelle, il n'y a pas de concurrence importante. L'offre des autocars grandes lignes est négligeable, répond le gouvernement. Pour chaque demande, l'Office fédéral des transports évalue la situation. Si une concurrence importante devait être constatée, la demande de concession pour une ligne de bus serait refusée ou liée à des charges.

Selon le gouvernement, il n'y a pas de problème de légalité. Les vérifications juridiques ont montré que les bases légales actuelles permettent d'octroyer des concessions pour les autocars grandes lignes nationales si les conditions nécessaires sont remplies.

Evolution historique

Il s'agit d'une évolution historique. Les bus grandes lignes n'ont été perçus comme susceptibles de compléter l'offre des transports publics que depuis la libéralisation dans les pays voisins, poursuit le Conseil fédéral.

Outre les lignes de bus de nuit et quelques lignes de transport régional à caractère de grandes lignes telles que Coire-Bellinzone ou Lucerne-Altdorf, il existe actuellement une concession pour les courses de transfert reliant Genève à l'arrêt des bus grandes lignes situé sur l'aire de ravitaillement de Neuenkirch (LU).

Une douzaine de concessions ont été octroyées pour les transferts d'aéroports. Il s'agit de transports par bus de ligne destinés aux passagers voyageant entre un aéroport et une destination touristique. Deux demandes de concession ont été déposées en vue de transports nationaux en autocar grandes lignes (Domo-Reisen et Eurobus). La procédure n'est pas encore terminée.

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

TransportsTransports: les bus longue distance ne seront pas libéralisés en SuisseTransports: les bus longue distance ne seront pas libéralisés en Suisse

Top