10.01.2016, 11:27

Braquage d'une station-service à Chavannes-près-Renens

chargement
Les braqueurs ont menacé l'employée avec un pistolet-mitrailleur.

Criminalité Deux hommes armés ont braqué une station-service à Chavannes-près-Renens samedi soir.

Samedi, vers 20h10, deux hommes ont fait irruption dans une station-service à Chavannes-près-Renens et se sont fait remettre, sous la menace d’un pistolet-mitrailleur, le contenu de la caisse.

Le montant du butin n’est pas encore connu. Ils avaient tous deux le visage masqué par un casque et une cagoule. Ils ont quitté les lieux à l’aide d’un moyen de transport non identifié à ce jour. L'employé présente n’a pas été blessée. 

Cette agression a nécessité l’intervention de plusieurs patrouilles de la gendarmerie vaudoise, de la police communale de l’Ouest lausannois et de la police municipale de Lausanne, ainsi que de la brigade canine. Une enquête pénale a été ouverte par la procureure de service. 

COMMUNIQUÉ

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PresseMédias: à cause du virus, l’hebdomadaire «Micro» met la clé sous la porteMédias: à cause du virus, l’hebdomadaire «Micro» met la clé sous la porte

SantéCoronavirus: les hôpitaux publics et privés ont bien collaboréCoronavirus: les hôpitaux publics et privés ont bien collaboré

live
En directCoronavirus: le patron d'Hotelplan se plaint de SwissCoronavirus: le patron d'Hotelplan se plaint de Swiss

SantéCoronavirus: le président de la FMH veut des stocks obligatoires de matériel médicalCoronavirus: le président de la FMH veut des stocks obligatoires de matériel médical

InterviewSanté mentale: le déconfinement engendre un sentiment de «libération avec sursis»Santé mentale: le déconfinement engendre un sentiment de «libération avec sursis»

Top