21.02.2018, 13:39

Aviation électrique: 5 millions levés par la start-up valaisanne Sion H55

chargement
Une vue de l'avion électrique "Hamilton" du projet H55.

financement Héritage technologique du projet Solar Impulse, H55 a levé 5 millions pour développer des systèmes de propulsion électrique dans l'aéronautique. L'office fédéral de l'aviation civile et la fondation The Ark, créée par l'Etat du Valais, y participent notamment.

La start-up de Sion H55 a levé cinq millions de francs pour développer des systèmes de propulsion électrique dans l'aéronautique. Une société de capital-risque de la Silicon Valley a contribué à l'apport financier.

H55 travaille sur l'ensemble de la chaîne de propulsion d'un avion, de la source d'énergie à l'hélice. Héritage technologique du projet Solar Impulse, H55 veut poursuivre le développement de solution de propulsion électrique, indique un communiqué de la start-up.

La levée de fonds a intéressé une entreprise de capital-risque de Silicon Valley convaincue par l'avenir de l'électrification des aéronefs, indique le communiqué. L'office fédéral de l'aviation civile et la fondation valaisanne pour l'innovation The Ark, créée en 2004 par l'Etat du Valais, y participent aussi.

Trois anciens de l'aventure Solar Impulse sont aux commandes de la start-up. André Borschberg le pilote, l'ingénieur électricien Sébastien Demont et l'économiste Gregory Blatt. Pour eux, la propulsion électrique est la prochaine révolution en matière d'aéronautique.

Gérer l'énergie

"La gestion de l'énergie est la clef", explique à l'ats Gregory Blatt. H55 n'a pas pour ambition de développer des avions, mais bien des moteurs, des batteries, des systèmes de contrôle.

Pour démontrer les capacités de la propulsion, l'entreprise dispose d'un prototype d'avion électrique d'acrobatie. Mis au point par le pilote d'Air Zermatt Thomas Pfammatter, le champion du monde de voltige en parapente Dominique Steffen et Sébastien Demont, l'aéronef a été présenté à l'automne 2016.

L'origine valaisanne du premier prototype, la présence de l'EPFL et la proximité de l'aéroport ont été déterminants pour le choix de Sion comme siège de H55. La prochaine réalisation de la start-up est l'électrification d'un avion biplace, précise M. Blatt. Les premiers tests débuteront durant l'été sur l'aéroport de Sion.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

EspacePayerne (VD): l'avion à énergie solaire SolarStratos a volé pour la première foisPayerne (VD): l'avion à énergie solaire SolarStratos a volé pour la première fois

Prix solaire 2016Solar Impulse reçoit le Prix solaire suisse 2016Solar Impulse reçoit le Prix solaire suisse 2016

Top