07.05.2018, 16:50

Arnaque: gare aux escrocs du "support Microsoft" qui sévissent en Romandie

chargement
Depuis le mois de mars, plus d’une vingtaine de cas d’escroqueries « au support Microsoft » ont été annoncés aux Polices cantonales fribourgeoise et vaudoise.

Escroquerie Depuis le mois de mars, plus d’une vingtaine de cas d’escroqueries « au support Microsoft » ont été recensés dans les cantons de Vaud et de Fribourg. Les malfrats se font passer pour des employés du support technique et persuadent les victimes de leur laisser l’accès à leur ordinateur. Le préjudice s’élève à plusieurs dizaines de milliers de francs.

Les cas d'escroquerie de faux informaticiens se multiplient en Suisse romande depuis le début de l'année. Lundi, les polices des cantons de Vaud et Fribourg ont lancé un appel à la méfiance.

L'escroquerie "au support Microsoft", comme l'appelle la police, n'est pas nouvelle. De faux informaticiens se sont notamment fait remarquer l'été dernier dans le canton de Zurich. Dans le canton de Vaud, une trentaine de cas ont été recensés en 2017, tentatives comprises, pour un préjudice total de 94'000 francs. Et cette année, on y en dénombre déjà une dizaine.

L'explosion de ce genre d'escroqueries est surtout manifeste dans le canton de Fribourg. Comme dans le canton voisin, les délits se sont concentrés sur les mois de mars et avril.

Alors que seuls quatre cas ont été rapportés pour toute l'année passée, la police fribourgeoise en a déjà identifiés dix en 2018, ainsi que cinq tentatives. Le préjudice se monte, pour ces cas-là, à plus de 40'000 francs, écrit-elle lundi dans un communiqué.


  


Plus d'information sur les méthodes de prévention ici.

Modus operandi

De manière générale, ces escrocs entrent en contact avec leur victime potentielle par téléphone. Généralement en allemand ou en anglais, ils se font passer pour des employés du support technique de Microsoft.

Ces faux informaticiens tentent alors de persuader leur victime que son ordinateur présente des problèmes. Une fois la confiance établie, ils lui demandent de télécharger un programme informatique. Celui-ci n'est toutefois pas un antivirus comme le prétend l'escroc, mais un programme qui lui permet de prendre le contrôle de l'ordinateur.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

EscroquerieZürich: un "Casanova" écope de 44 mois de prison pour escroquerieZürich: un "Casanova" écope de 44 mois de prison pour escroquerie

EscroquerieLiestal (BL): agent de voyage soupçonné d'escroquerieLiestal (BL): agent de voyage soupçonné d'escroquerie

syndicatsVaud: vaste escroquerie à la Caisse de chômage, deux employés d'Unia suspendusVaud: vaste escroquerie à la Caisse de chômage, deux employés d'Unia suspendus

Top