28.04.2018, 17:17

Armes à feu: la Fédération sportive de tir se prépare un fond de campagne de 500'000 francs en cas de durcissement de la loi

chargement
La Fédération sportive suisse de tir se prépare à un éventuel référendum contre le durcissement de la législation sur les armes.

Armes Réunis en assemblée à Soleure, les délégués de la fédération suisse de tir ont décidé d'épargner un montant de 500'000 francs pour mener une éventuelle campagne contre le durcissement de la législation sur les armes.

La Fédération sportive suisse de tir se prépare à un éventuel référendum contre le durcissement de la législation sur les armes. Ses délégués, réunis en assemblée samedi à Zuchwil (SO), ont approuvé un bas de laine de 500'000 francs destiné à la campagne.

Plusieurs directives dans le projet de loi sont contraires aux intérêts des tireurs et des tireuses, écrit la fédération dans un communiqué. Dans cette forme, le projet est inacceptable, selon le président de Swissshooting Luca Filippini.

Un référendum est toutefois "le dernier recours". Il s'agit d'influencer les décideurs politiques afin de trouver une bonne solution pour les tireurs. "Mais nous devons être prêts à agir rapidement au besoin", poursuit Luca Filippini.

La nouvelle directive européenne que le Conseil fédéral veut appliquer doit rendre plus difficile l'accès aux armes susceptibles de faire beaucoup de victimes, comme certaines armes semi-automatiques. Le but est de combattre plus efficacement le terrorisme.

Concessions obtenues

Berne a toutefois obtenu plusieurs concessions. Les chasseurs ne sont pas concernés. Pour les armes de service, pas de changement: elles pourront continuer à être conservées à la maison après le service militaire.

Ces armes pourront servir au tir sportif. Les tireurs ne devront pas se soumettre à des tests médicaux ou psychologiques. Un registre central des armes ne devra pas être créé. Les chargeurs 20 coups des semi-automatiques ne seront pas prohibés.

Par contre, les magasins plus volumineux seront interdits. Pour les armes à feu à épauler, l'interdiction vaudra au-delà de 10 cartouches. La réglementation bannit aussi les armes à feu à épauler semi-automatiques téléscopiques pouvant être raccourcies à moins de 60 cm.

Les associations de tireurs ont dès le départ brandi la menace d'un référendum. Parmi elles l'organisation de défense des armes à feu Pro Tell et l'Association suisse des sous-officiers. Parmi les grands partis, l'UDC est contre le projet du Conseil fédéral.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...


Armement russeLivraison d'armes à la Russie: Ruag envisage le dépôt d'une plainte civileLivraison d'armes à la Russie: Ruag envisage le dépôt d'une plainte civile

PolitiqueÀ Berne, une coalition réclame une législation plus sévère sur les armesÀ Berne, une coalition réclame une législation plus sévère sur les armes

ArmementÉtats-Unis: Washington vend pour 4,7 milliards de dollars d'armes en EuropeÉtats-Unis: Washington vend pour 4,7 milliards de dollars d'armes en Europe

4.7 milliards d'armes pour l'Europe

Mercredi, un contrat d'armement de 4.7 milliards de dollars a été signé entre les Américains et leurs alliés européens....

  05.04.2018 08:35

Top