12.11.2018, 15:52

Armée: alcool, voyages, soupers, cadeaux,… les notes de frais excessives des hauts gradés

chargement
Le chef de l'armée Philippe Rebord a été épinglé pour la virée qu'il a organisée en Valais.

révélations Un rapport d’audit sur les notes de frais des pontes de l’armée révèle que certains officiers ont glissé dans leurs notes de frais les factures de fêtes internes bien arrosées, de vols en hélico pour les invités ou encore d’une initiation au golf en Valais.

L’armée voulait le garder secret, mais a dû se résoudre à le remettre à la presse ce lundi. Il s’agit du rapport d’audit ordonné en 2017 par le conseiller fédéral et ministre de la Défense Guy Parmelin. Celui-ci l’avait réclamé après les ennuis du médecin-chef de l’armée, Andreas Stettbacher, épinglé pour un repas de Noël facturé près de 15 000 francs.

Le rapport d’audit rendu public grâce à la loi sur la transparence, nous apprend qu’en juin 2017 les compagnes de 18 officiers généraux ont été héliportées en Super Puma sur le plateau de Crans-Montana pour une nuit à l’hôtel avant une initiation au golf et une visite du lac souterrain de Saint-Léonard le lendemain.

10 900 francs l’heure de vol

Selon les titres du groupe Tamedia, une heure de vol avec un Super Puma coûte 10 900 francs. «Rien que pour l’aller, depuis Dübendorf, Emmen, Berne, Payerne et Lausanne, où les épouses ont été récupérées, plusieurs heures de vol ont été nécessaires», poursuivent nos confrères.

Ce séjour a été organisé par le Valaisan Philippe Rebord, chef de l’armée. Sans compter le transport en hélicoptère, la présence des épouses a coûté 7007 francs supplémentaires, surtout pour la restauration et l’hébergement. Elles ont participé aux frais des festivités à hauteur de 100 francs chacune. Pour l’armée, la note a été salée.

Il se justifie

Auditionné dans le cadre de l’enquête administrative, Philippe Rebord a rappelé que les pilotes d’hélicoptère doivent de toute façon effectuer des heures de vol. Il soutient donc qu’ils n’ont «pas volé une seconde supplémentaire», et que ces trajets n’ont engendré aucun coût. Pa ailleurs, selon les auditeurs, l’officier n’a enfreint aucun règlement.

Nouveau règlement

Le rapport s’intéressait également à une soirée dénoncée par Andreas Stettbacher, une «orgie à l’Appenzeller-Bitter» durant laquelle certains participants étaient si bourrés qu’ils ne parvenaient presque plus à parler. A la suite de cet audit, le Département de la défense a concocté un nouveau règlement qui précise ce qui est admis ou non comme note de frais pour les soirées organisées par les officiers de l’armée. Dans le cadre de ces nouvelles directives, la virée en terre valaisanne serait clairement interdite.

En effet, parmi les mesures prises, le DDPS note notamment que «les partenaires des collaborateurs ne peuvent pas être invités à des manifestations», précise Renato Kalbermatten, chef de l’information du DDPS. Il ajoute que «les invitations réciproques à des repas d’affaires ne sont pas admises. Le supérieur décide des exceptions.» Sollicité, Philippe Rebord se refuse à toute confirmation des faits ou tout commentaire.

A lire aussi : Armée: 5 milliards de budget, ce n’est pas assez pour Philippe Rebord


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ARMÉETrop d’or pour les bravesTrop d’or pour les braves

Trop d’or pour les braves

Cadeaux en métal précieux, rassemblements coûteux, fêtes internes: l’officier Daniel Baumgartner n’est pas passé...

  12.11.2018 00:01
Premium

DéfenseArmée: André Blattmann a transmis "les clés" à son successeur Philippe RebordArmée: André Blattmann a transmis "les clés" à son successeur Philippe Rebord

histoireLe rapport Cornu sur l'armée secrète suisse P-26 sera rendu publicLe rapport Cornu sur l'armée secrète suisse P-26 sera rendu public

polémiqueGenève - notes de frais: perquisitions dans les bureaux de plusieurs conseillers administratifs de la villeGenève - notes de frais: perquisitions dans les bureaux de plusieurs conseillers administratifs de la ville

Top