Accord-cadre Suisse-UE enterré: les nouveaux chantiers européens

chargement

bilatérales Après l’abandon des négociations sur un accord-cadre, plusieurs collaborations avec l’Union européenne seront redéfinies rapidement.

Par PHILIPPE BOEGLIN et xavier lambiel
  28.05.2021, 00:01
Lecture: 10min
Premium
La stratégie de la mise à jour et du développement des accords bilatéraux dépendra de la bonne volonté de la Commission européenne.

Au moment d’annoncer à la Suisse et à l’Europe qu’il mettait un terme aux négociations sur un accord-cadre, le Conseil fédéral admettait que sa décision aurait des conséquences négatives. Pour le président, Guy Parmelin, «l’affaiblissement de certains secteurs» a fait l’objet d’une pesée d’intérêts du gouvernement. Le ministre des affaires étrangères, Ignazio Cassis, s’attendait à une «lente érosion» des quelque 120 accords bilatéraux qui lient la Suisse à l’Union européenne. Il espère désormais les mettre à jour, voire les développer. Malgré tout, cette stratégie dépendra de la bonne...

À lire aussi...

C’est décidéAccord-cadre: le Conseil fédéral rompt les négociations, l’UE «regrette»Accord-cadre: le Conseil fédéral rompt les négociations, l’UE «regrette»

Prise de positionAccord-cadre: le Bade-Wurtemberg espère un compromis entre la Suisse et l’UEAccord-cadre: le Bade-Wurtemberg espère un compromis entre la Suisse et l’UE

PolitiqueBilatérales: Karin Keller-Sutter lance la campagne contre l’initiative «pour une immigration modérée»Bilatérales: Karin Keller-Sutter lance la campagne contre l’initiative «pour une immigration modérée»

Top