04.12.2017, 00:01

Le NUC gagne le match à ne pas perdre

Abonnés
chargement
La Neuchâteloise Tiana Dockery survole le mur composé des Tessinoises Nicole Pulcini et Francesca Borelli. Le NUC a décroché un succès important à Lugano.

 04.12.2017, 00:01 Le NUC gagne le match à ne pas perdre

Par stefano lurati

VOLLEYBALL Battues sans démériter samedi à Aesch, les Neuchâteloises ont dominé Lugano dans sa salle hier.

Voilà un excellent week-end pour le NUC avec, à la clé, une prestation tout sauf déshonorante dans la salle du leader Aesch Pfeffingen suivie d’une victoire assez limpide sur le terrain de Lugano.

Six sets disputés, trois perdus mais pas à jeter, et trois gagnés dont il va falloir s’inspirer pour la suite en attendant le retour au...

Voilà un excellent week-end pour le NUC avec, à la clé, une prestation tout sauf déshonorante dans la salle du leader Aesch Pfeffingen suivie d’une victoire assez limpide sur le terrain de Lugano.

Six sets disputés, trois perdus mais pas à jeter, et trois gagnés dont il va falloir s’inspirer pour la suite en attendant le retour au jeu de Cassidy Pickrell. Privé de son attaquante américaine depuis plus d’un mois, l’entraîneur Silvan Zindel continue à colmater les brèches et demande un peu de patience. «Le NUC se base seulement sur trois joueuses étrangères. Si l’une d’entre elles vient à manquer, c’est un pilier important de l’équipe qui manque par la même occasion», rappelle-t-il. «Cela a une multitude de répercussions sur les automatismes et la dynamique du jeu.»

Samedi, face à l’armada mise sur pied par l’ambitieux Aesch avec ses cinq renforts étrangers, le NUC s’est certes incliné 3-0, mais n’a pas à rougir de sa prestation. La formation bâloise n’a-t-elle pas égaré que neuf sets depuis le début de la saison? « Cela a été un match joué sur un très bon niveau», relève Silvan Zindel. «Dans les moments chauds, Aesch a su faire la différence grâce à sa confiance et à de meilleurs mécanismes. Mais notre bonne performance a sûrement représenté un premier pas vers la future victoire à Lugano.»

« A 100% satisfait »

Moins de vingt-quatre heures plus tard, les Neuchâteloises étaient en lice dans la salle d’une équipe tessinoise avec laquelle elles figuraient à égalité de points au classement. Après 1h18’ de jeu, Tiana Dockery claquait un dernier smash qui avait le goût de la victoire: 25-18, 25-22, 25-22. «Je suis à 100% satisfait de ce que j’ai vu, compte tenu de notre situation», se réjouissait Silvan Zindel. «Cela a été un match collectif et bien maîtrisé dans toutes les parties du jeu.»

C’est lors du 3e set que le NUC a le plus souffert en raison d’un relâchement passager en début de manche, relâchement qui lui coûta six points de retard (9-3). Six points que l’on retrouvera encore à mi-manche (13-7) avant que les visiteuses n’entament leur remontée.

Encore menées 21-19, elles enchaînaient alors quatre points décisifs (21-23) avant de conclure 22-25 sur leur première balle de match. «Même si on a parfois été derrière au score, je trouve qu’on a assez bien contrôlé et géré ce match», estime Silvan Zindel. «Sans Pickrell, on est obligé de jouer chaque rencontre à notre meilleur niveau. Parfois, cela suffit. Parfois, cela ne suffit pas. A Lugano, il y avait la manière en plus. Et ça, je l’ai apprécié.»

Avant de récupérer Cassidy Pickrell, en principe encore dans le courant de ce mois, Silvan Zindel ne modifie pas son objectif: «Dans cette phase, on doit accepter de jouer avec des hauts et des bas. Toutefois, on continue de viser la 4e place en vue des play-off même si cela reste un objectif assez ambitieux à atteindre.»

Au soir de la 12e journée, le NUC compte sept points de retard sur Kanti Schaffhouse.

Lugano - NUC 0-3 (18-25 22-25 22-25)

Aesch Pfeffingen - NUC 3-0 (26-24 25-21 25-21)

Lambertenghi: 100 spectateurs.

Arbitres: Loretan et Nellen.

Lugano: Torterolo (1), Pulcini (3), Amaral (20), Borelli (3), Trösch, Maros (14); Zini (libero); Gonzalez (6), Fanelli, Galic (2), Balestra.

NUC: Halter (8), Bergren (8), Dockery (21), Suriano (3), Wigger (12), Girard (6); Dalliard (libero).

Notes: NUC sans Pickrell et Troesch (blessées). Ellen Amaral et Tiana Dockery portent le maillot de topscorer. Amaral et Dockery sont désignées meilleure joueuse de chaque équipe. Durée du match: 1h18’ (24’, 26’, 28’).

MHZ Löhrenacker.

Arbitres: Wiederkehr et Mordasini.

Aesch Pfeffingen: Von Piekartz (6), Walch (10), Matter (10), Ennok (7), Storck (11), White 12; Pogany (libero); Zaugg.

NUC: Halter (5), Bergren (3), Dockery (17), Suriano (7), Wigger (6), Girard (3); Dalliard (libero); Pierret, Romaneschi (1), Staffelbach.

Notes: NUC sans Pickrell et Troesch (blessées). Maja Storck et Tiana Dockery portent le maillot de topscorer. Durée du match: 1h10’.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top