27.11.2017, 00:01

Le NUC coule face au modeste Köniz

Abonnés
chargement
Les Neuchâteloises Mandy Wigger et Martina Halter (en orange, de gauche à droite) n’ont pas fait le poids  au filet face aux attaquantes bernoises.

 27.11.2017, 00:01 Le NUC coule face au modeste Köniz

VOLLEYBALL Victorieuses 3-0 du premier duel, les Neuchâteloises ont été sèchement battues hier à la Riveraine.

Le NUC est tombé de haut. Sans leur Américaine Cassidy Pickrell, les Neuchâteloises ont été corrigées hier en trois petits sets (19-25 24-26 20-25) par Köniz, avant-dernier du classement avant ce premier match du deuxième tour et laminé 3-0 par la troupe à Silvan Zindel lors de la première rencontre du championnat.

«Nous avons eu l’impression que nous pouvions...

Le NUC est tombé de haut. Sans leur Américaine Cassidy Pickrell, les Neuchâteloises ont été corrigées hier en trois petits sets (19-25 24-26 20-25) par Köniz, avant-dernier du classement avant ce premier match du deuxième tour et laminé 3-0 par la troupe à Silvan Zindel lors de la première rencontre du championnat.

«Nous avons eu l’impression que nous pouvions gagner en jouant à 80%», soupirait Ségolène Girard, battue avec ses coéquipières sans coup férir face aux modestes Bernoises. «Nous n’avons aucune excuse de perdre contre une équipe classée dernière nous. Nous méritons un coup de pied dans le cul.»

Depuis que l’ailière texane est absente ou amoindrie, les pensionnaires de la Riveraine avancent au ralenti. Mandy Wigger et ses copines ont empoché seulement huit points en huit matches: chez le néo-promu au tie-break, Galina Schaan, contre un VFM en plein doute à la maison et sur le terrain de la lanterne rouge, Cheseaux.

«Nous savions que sans Cassidy nous pouvions perdre des matches et quelques places», tentait de minimiser l’entraîneur Silvan Zindel, visiblement pas plus inquiet que ça du faible rendement de sa phalange. «Nous ne sommes qu’à un tiers de la saison régulière et rien ne sert de s’alarmer. Jusqu’à son retour, il nous faut prendre les points que nous pouvons.»

Cinquièmes à six points de Kanti Schaffhouse (4e) mais à quatre de Galina Schaan (9e), Tiana Dockery et consorts regardent désormais plus vers le bas du classement que vers le haut. «Même si la situation n’est pas catastrophique, nous risquons de payer plus tard tous les points que nous ne gagnons pas actuellement», relevait la centrale jurassienne.

Réception à la ramasse

Face aux cinq étrangères de Köniz, les Neuchâteloises n’ont pas pesé bien lourd hier à la Riveraine. Balayées dans le premier et troisième set, les Neuchâteloises ont eu une opportunité dans la deuxième manche lorsque les deux équipes se sont retrouvées à 24-24. Mais elles ont laissé passer le train.

«Si nous l’avions remporté peut-être aurions-nous pu gagner la rencontre», lâchait Silvan Zindel. «Mais lorsque nous sommes très mauvais à la réception et que nous ne pouvons pas utiliser nos centrales pour attaquer, nous avons peu de chance d’espérer mieux.»

Le NUC devra toujours composer sans Cassidy Pickrell à Aesch samedi et à Lugano le lendemain. Or si les Neuchâteloises entendent pouvoir opposer une résistance au leader bâlois et ramener des points du Tessin, il faudra montrer un visage autrement plus conquérant.

Sous peine de glisser, cette fois, dans la zone dangereuse du classement.

NUC -Köniz 0-3 (19-25 24-26 20-25)

Riveraine: 600 spectateurs

Arbitres: Weinberger et Sigrist.

NUC: Petitat (1), Girard (6), Bergren (8), Dockery (15), Halter (7), Wigger (cap, 3); Dalliard (libéro); Suriano (6), Staffelbach (0).

Köniz: Veloso (3), Fabien (12), Schauss (3), Hadzisalihovic (9), Nette (10), Duarte (14); Guerra (libéro); Maurer (1).

Notes: Le NUC joue sans Pickrell ni Troesch (blesseés); Köniz au complet. Dockery et Nette portent le maillot de top-scorer. Bergren et Duarte sont désignées meilleure joueuse de chaque équipe. Durée du match: 1h17’ (25’ 27’ 25’).

au filet

retour Touché à l’avant-bras gauche, l’Américaine Cassidy Pickrell devrait faire son retour au jeu à la mi-décembre, voire même un petit peu avant. «Son processus de guérison nous laisse espérer qu’elle pourra rejouer lors du match de Coupe d’Europe», explique Silvan Zindel. Pour rappel, les Neuchâteloises se déplacent au Danemark affronter Holte IF en 16es de finale de la Challenge Cup le mardi 12 décembre.

coupe d’europe Le team manager du NUC, sera, lui, bien présent en Challenge Cup. Philippe Enkerli (photo Lucas Vuitel) arbitrera, mardi, la rencontre retour du tour de qualification entre les Autrichiens de Waldviertel et les Slovaques du Spartak Myjava. Pour le responsable de la Riveraine, il s’agit d’une première à ce niveau.

remerciements La soirée était à la fête, hier, à la Riveraine. Avant la rencontre, les quelque 150 bénévoles qui ont œuvré durant les finales suisses juniors (Final Four), le week-end du 29 et 30 avril à Neuchâtel, ont été conviés à un apéritif par le club. Ces derniers ont été ensuite chaleureusement remerciés pendant la pause du match.

Enfin VFM a repris goût à la victoire. Après six revers de suite, les Franc-Montagnardes ont empoché deux succès lors de leurs trois dernières sorties. Les Taignonnes (7e, 10 points) ont pris la mesure de Lugano (3-0) vendredi 17 novembre et de Galina Schaan (3-1) samedi. «Ce sont deux victoires importantes», se réjouissait le coach Romeu Filho, présent hier à la Riveraine. «Nous sommes enfin revenus dans la lutte pour les places qualificatives pour les play-off.»


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top