03.08.2015, 08:57

Le NUC, comme un charme

chargement

Le NUC a vécu, comme beaucoup de clubs, à l'heure de son assemblée générale hier soir. Une assemblée qui a confirmé que le club de la Riveraine se portait bien, la bonne Santé se constatant tant sur le plan sportif que sur le plan financier. Alors que 900 francs avaient été prévus au budget, le bénéfice dégagé se monte à 26 655 francs.

Après les traditionnels points à l'ordre du jour, on a aussi compris que les dirigeants n'allaient pas faire de folie, de dépense inconsidérée. «Nos deux équipes de ligue nationale ont réalisé d'excellentes prestations», a d'ailleurs lâché la présidente, Jo Gutknecht. «La deuxième formation a obtenu sur le terrain la promotion en LNB, mais je crois que nous avons pris une sage décision financière et administrative en restant en première ligue.»

Bien évidemment, l'apport important des sponsors a permis de remplir tous les objectifs. Presque tous resteront fidèles au club, à l'image du principal, Sagres. La part du sponsoring passe d'ailleurs de 231 000 à 348 000 francs pour l'exercice à venir. Au total, près de 800 000 francs sont prévus pour le fonctionnement du club, dont les trois quarts pour la première équipe en comptant large (joueuses, entraîneurs, déplacements, frais administratifs, etc). L'aventure en Coupe d'Europe - dont le tirage au sort aura lieu samedi, au Luxembourg - est incluse.

Les supporters et les bénévoles, qui ont contribué à la bonne impression que dégage le NUC en ce moment, n'ont pas été oubliés. Si le prix des entrées sera fixé à 15 francs pour la saison à venir, plein d'actions seront destinées à combler la fidélité des amoureux du club. Pour preuve de leur importance, les entrées aux matches ont rapporté 62 000 fr. en comptant la Coupe d'Europe, 33 000 sans.

Deux Américaines de plus

Enfin, le NUC a annoncé hier qu'il allait engager deux Américaines supplémentaires pour la saison 2011-2012, afin de remplacer Mélanie Rossier et Airial Salvo. A la passeuse Bryn Kehoe, qui a resigné, viendront s'ajouter l'ailière Laura Ann De Bruler (née en 1988) et une diagonale, avec qui les contacts sont avancés. On le voit. Pour l'année de con cinquantenaire, le NUC est sain et ambitieux, mais reste raisonnable. / FTr


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Play-offLe NUC s’impose de justesse à Lugano et mène 2-0Le NUC s’impose de justesse à Lugano et mène 2-0

Play-offLe NUC va jouer sur deux tableaux à LuganoLe NUC va jouer sur deux tableaux à Lugano

VOLLEYBALLUn Aesch bien trop fort pour ValtraUn Aesch bien trop fort pour Valtra

VolleyballLe NUC renvoie Lugano chez lui à cloche-piedLe NUC renvoie Lugano chez lui à cloche-pied

Play-offBon début pour le NUC, pas pour ValtraBon début pour le NUC, pas pour Valtra

Top