23.01.2019, 08:10

Coupe d’Europe: le NUC à trois sets des quarts

chargement
La Neuchâteloise Tia Scambray (en orange) doit montrer la voie.

VOLLEYBALL Victorieuses 3-2 au match aller des huitièmes de finale de Challenge Cup, les Neuchâteloises savent ce qu’elles doivent faire, ce mercredi soir, à Schaffhouse contre Kanti.

On y est. C’est ce mercredi soir (20h) à la BBC Arena de Schaffhouse que le NUC jouera sa qualification pour les quarts de finale de la Challenge Cup. Pour atteindre le même stade la compétition que l’an dernier, les volleyeuses neuchâteloises ne doivent pas calculer après leur succès 3-2 lors du match aller.

«Ce n’est pas tous les jours que l’on peut se qualifier pour un quart de finale européen», convient l’entraîneure-adjointe, Laura Girolami. «Mais, malgré ce parfum particulier – les Neuchâteloises sont en Suisse orientale depuis ce mardi et se préparent comme habituellement en Coupe d’Europe avec un entraînement mardi, une analyse vidéo et une autre petite séance ce mercredi matin – il ne faut pas penser à l’issue du match, tout peut arriver. Il existe, bien sûr, une petite pression supplémentaire. A nous de la transformer positivement.»

«Remontada» à la maison

Le NUC a déjà affronté Schaffhouse à trois reprises cette saison. Il l’a emporté 3-1 en championnat à domicile et 3-2 lors du match aller avant de s’incliner à la BBC Arena (3-0) le 12 janvier dernier. «Nous devons surtout nous appuyer sur le match aller, où nous avions réussi à inverser la tendance après avoir perdu les deux premiers sets. Nous avons aussi livré deux bonnes prestations le week-end dernier (défaite 3-2 devant Aesch-Pfeffingen et succès 3-0 à Genève) sur lesquelles nous pouvons nous appuyer. Cela nous prouve que nous pouvons rivaliser», livre-t-elle.

«Face à Schaffhouse (réd: qui peut aligner toutes ces étrangères), il faudra bien servir pour faire sortir notre adversaire de son système et l’empêcher de jouer par le centre. A l’aile et en diagonale, les deux équipes se valent. Au final, c’est la tête qui fera la différence dans le «money time». Les émotions doivent nous procurer encore davantage de volonté et il faudra mettre la peur de côté», reprend Laura Girolami.

Pour rappel, si le NUC l’emporte, il sera qualifié. S’il s’incline 3-0 ou 3-1, il sera éliminé. Et en cas de défaite 3-2, un golden set (à 15 points) décidera du sort de ce huitième de finale. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top