04.02.2019, 00:01

Une défaite "prometteuse" pour la Suisse en Coupe Davis

chargement
Une défaite "prometteuse" pour la Suisse en Coupe Davis

TENNIS Battue logiquement par la Russie, la Suisse disputera un cinquième barrage consécutif en Coupe Davis.

Battue logiquement (3-1) par la Russie dans le tour qualificatif, l’équipe de Suisse disputera un cinquième barrage consécutif en Coupe Davis. Le public biennois a néanmoins eu l’occasion de vibrer grâce au valeureux Henri Laaksonen (ATP 142) et au tout jeune Jérôme Kym.

Henri Laaksonen a certes perdu ses deux simples. Mais le Schaffhousois de 26 ans n’est pas passé loin de l’exploit tant face à Daniil Medvedev (ATP 16), vendredi dans le match d’ouverture (7-6 6-7 6-2), que face à Karen Khachanov (ATP 11), samedi dans la quatrième partie de ce week-end (6-7 7-6 6-4).

Que serait-il advenu s’il avait pu remporter la première manche face à Daniil Medvedev, manche dans laquelle il a obtenu deux balles de double break avant de se procurer une balle de set dans un jeu décisif où il mena 3-0? On ne le saura jamais...

Tirage mercredi

Jérôme Kym, qui aura 16 ans le 12 février, a quant à lui effectué des débuts autant inattendus que prometteurs en double. Et le pari du capitaine Severin Lüthi s’est avéré payant: le duo Kym-Laaksonen a permis à son équipe de revenir à 2-1 en battant la paire Evgeny Donskoy-Andrey Rublev 4-6 6-3 7-6 (7-1).

Malgré sa superbe résistance, la formation helvétique est donc condamnée à jouer sa survie dans le groupe mondial lors des barrages (13/14 ou 14/15 septembre), dont le tirage au sort sera effectué mercredi. Elle évoluera très probablement sans Roger Federer ni Stan Wawrinka, dont la dernière apparition remonte au barrage de 2015 gagné face aux Pays-Bas.

Kym: un record, mais aucune garantie

En leur absence, la Suisse a gagné deux barrages (en Ouzbékistan en 2016 et face au Bélarus en 2017) avant de subir une défaite mortifiante – mais sans conséquence – face à la Suède en septembre dernier. Le prochain adversaire de la Suisse sera à nouveau à sa portée. Mais un échec condamnerait cette fois-ci Henri Laaksonen et Cie à évoluer en zone continentale...

D’ici au mois de septembre, Jérôme Kym aura tout loisir de poursuivre tranquillement son apprentissage. Mais l’Argovien a d’ores et déjà écrit une page d’histoire du tennis helvétique en devenant le plus jeune débutant suisse dans cette compétition. Le record était détenu jusqu’ici par un certain Heinz Günthardt, qui avait joué son premier match à 16 ans et 244 jours, en 1975.

Ce record n’offre évidemment aucune garantie. Mais le moins que l’on puisse écrire, c’est que Jérôme Kym a parfaitement justifié la confiance de son capitaine. Doté d’un physique déjà impressionnant (il mesure 1m95), l’Argovien a démontré tout son culot et toute sa sérénité. Le champion de Suisse M18 fut même bien plus solide que Henri Laaksonen pendant le premier set du double. ça promet!

Henri Laaksonen a, lui, confirmé sa progression constante. Le Schaffhousois a fait quasiment jeu égal avec deux membres du top-20 dans la Swiss Tennis Arena, après avoir poussé aux cinq sets le 29e joueur mondial Alex De Minaur au deuxième tour de l’Open d’Australie. Il vaut largement mieux que sa 142e place mondiale. A lui de le prouver et de s’établir durablement dans le top-100. Afin que les promesses nées durant ce week-end biennois ne soient pas sans lendemain.

ATS

Top