09.11.2018, 10:44

Tennis – Masters de Londres: Federer en quête d’un 100e titre

chargement
Recordman des victoires de ce tournoi des maîtres auquel il participe pour la... seizième fois, Roger Federer peut cueillir dimanche prochain le 100e titre de sa fabuleuse carrière.

 09.11.2018, 10:44 Tennis – Masters de Londres: Federer en quête d’un 100e titre

Roger Federer est en chemin pour abattre le mur du cent s’il parvient à décrocher le titre du Masters de Londres qui débute ce week-end. Le Bâlois entrera en lice dimanche soir contre Kei Nishikori.

Sept ans après son sixième et dernier succès, Roger Federer touchera-t-il à nouveau le Graal au Masters de Londres qui débute ce dimanche? Le Bâlois a peut-être rendez-vous avec l’histoire à la O2 Arena.

Recordman des victoires de ce tournoi des maîtres auquel il participe pour la… seizième fois, Roger Federer peut cueillir dimanche prochain le 100e titre de sa fabuleuse carrière. Abattre ce mur du cent à Londres est un objectif qui n’a rien d’illégitime pour le Bâlois, même si Novak Djokovic s’avance comme le grand favori de ce Masters 2018. Titré à Bâle lors d’une semaine qui l’a vu le plus souvent revêtir le bleu de chauffe et demi-finaliste à Bercy où il a livré et malheureusement perdu face à Novak Djokovic sans doute l’un des plus beaux matches de l’année, Roger Federer peut être rassuré sur son état de forme. Il est prêt à engager la bataille.

Battu seulement à deux reprises depuis son sacre à Wimbledon – par Stefanos Tsitsipas à Toronto et par Karen Khachanov dimanche dernier à Bercy – et assuré de terminer l’année à la place de no 1 mondial après le forfait de Rafael Nadal, Novak Djokovic l’est également. Après l’impasse forcée de 2017, le Serbe retrouve une salle où il s’est imposé déjà à quatre reprises, dont deux fois à l’issue d’une finale remportée devant… Roger Federer. Le souvenir de deux victoires face au Balois en 2012 et en 2016 pourrait peser dans les esprits si les deux hommes devaient s’affronter à nouveau à la O2 Arena.

Un seul échec dans le round-robin

Mais avant cette finale ou cette demi-finale de rêve, il conviendra pour les deux favoris de passer victorieusement le cap du round-robin. Roger Federer n’est allé qu’une seule fois au tapis lors de cette phase de poules, en 2008 à Shanghaï où il s’était incliné devant Gilles Simon et Andy Murray. Cette année à Londres, il entrera en lice dimanche soir (21h00 en Suisse) contre Kei Nishikori. Longtemps blessé au poignet, le Japonais a brillé en cette fin de saison avec une demi-finale à l’US Open et deux finales à Tokyo et à Vienne. Seulement, Roger Federer possède un ascendant certain sur Kei Nishikori. Il vient de le battre à deux reprises cet automne à Shanghaï et à Bercy. On ajoutera que la dernière victoire du Japonais sur le Balois remonte à mars 2014 à Miami.

S’il signe un septième succès de rang face à Kei Nishikori, Roger Federer affrontera mardi le vainqueur de la rencontre entre Kevin Anderson et Dominic Thiem. En indoor, le Sud-Africain devrait prendre le meilleur sur l’Autrichien. Titré à Vienne, Kevin Anderson restera comme l’homme qui a infligé à Roger Federer sa défaite la plus mortifiante de l’année. Personne ne peut oublier que Kevin Anderson lui a barré la route en quart de finale de Wimbledon après avoir été mené deux manches à rien et après avoir dû écarter une balle de match.

Même s’il possède un bilan positif contre Roger Federer avec deux victoires en trois matches, Dominic Thiem se profile comme le maillon faible de cette poule. Malgré sa récente demi-finale à Bercy, l’Autrichien sera loin d’évoluer à Londres sur sa surface de prédilection. Lors de ses deux premières participations à ce Masters en 2016 et en 2017, le finaliste de Roland-Garros n’a d’ailleurs pas passé le cap du round-robin.

Un monde d’«adultes»

Le groupe de Novak Djokovic apparaît plus relevé. Opposé à John Isner, qu’il affrontera lundi soir puis à Marin Cilic et à Alexander Zverev, le no 1 mondial devra serrer sa garde. Ses trois adversaires sont tous capables de le pousser vraiment dans ses retranchements.

Avec cinq joueurs âgés de plus de 30 ans et un Kei Nishikori qui fêtera son 29e anniversaire juste avant Noël, ce Masters ne fait pas part belle à la relève. Alexander Zverev (21 ans) et Dominic Thiem (25 ans), les deux plus beaux fleurons de la «Next Gen» dont l’ATP ne cesse de louer les mérites, risquent très vite d’être perdus dans ce monde d’«adultes»…

ATS

À lire aussi...

TournoiTennis - Masters de Londres: Federer jouera contre Anderson, Thiem et NishikoriTennis - Masters de Londres: Federer jouera contre Anderson, Thiem et Nishikori

Masters 1000Tennis: Roger Federer s’incline devant Novak Djokovic en demi-finaleTennis: Roger Federer s’incline devant Novak Djokovic en demi-finale

LégendeTennis - Federer: 5 sacres qui ont façonné l’homme aux 99 titresTennis - Federer: 5 sacres qui ont façonné l’homme aux 99 titres

TennisTennis - Masters de Londres: "Parfois, on a besoin d'une pause", confie Roger FedererTennis - Masters de Londres: "Parfois, on a besoin d'une pause", confie Roger Federer

Masters de LondresTennis - Masters de Londres: Federer s'impose face à ThiemTennis - Masters de Londres: Federer s'impose face à Thiem

TennisTennis – Masters de Londres: Roger Federer battu d’entrée par Kei NishikoriTennis – Masters de Londres: Roger Federer battu d’entrée par Kei Nishikori

Top