07.01.2019, 16:41

Roger Federer: "On ne doit pas me dorloter dans la ouate, je suis ouvert à la critique"

chargement
Roger Federer évoque ses plans d'avenir mais aussi sa routine d'entraînement, qui le rend si confiant pour prétendre s'imposer dans des tournois en 2019.

Tennis Dans une interview accordée à l'agence Keystone-ATS, Roger Federer évoque ses plans d'avenir et sa routine d'entraînement.

La passion du public autour de Roger Federer est toujours aussi chaleureuse même s'il affiche 37 ans. Lors de la Hopman Cup à Perth, qu'il a remporté pour la deuxième fois de suite aux côtés de Belinda Bencic, les spectateurs sont venus nombreux comme jamais. Chacun voulait quelque chose de lui.

L'homme aux 20 titres du Grand Chelem, qui attaque sa 22e saison professionnelle, a pris le temps d'un long entretien avec l'agence Keystone-ATS. Le Bâlois y évoque ses plans d'avenir mais aussi sa routine d'entraînement, qui le rend si confiant pour prétendre s'imposer dans des tournois en 2019.

 

Roger Federer, où avez-vous fêté Noël ?

Encore une fois à Dubaï. Le 26 décembre, je me suis envolé pour Perth.

 

Quand avez-vous passé les fêtes de Noël pour la dernière fois en Suisse ?

(Il réféchit) Il y a six ans peut-être.

 

 

En ce moment, les conditions hivernales règnent sur la Suisse. Et comme vous avez maintenant des enfants et un chalet à la montagne, ne sont-ils pas tristes de ne pas passer Noël en Suisse ?

Si, c'est logique. En fait, nous essayons chaque année d'aménager cette période. Mais je remarque que les vols aller-retour, l'interruption de l'entraînement, le passage de la chaleur au froid et que je sois déjà à mi-chemin de l'Australie en étant à Dubaï me poussent à agir ainsi. Mais c'est vrai que si je pouvais choisir, je fêterais Noël dans les montagnes suisses.

 

Vous avez clamé l'an dernier comme cela vous avait réjoui d'être le plus vieux joueur à avoir été le no 1. Pourquoi cela vous a-t-il tant marqué ? Cela signifie quand même que vous êtes âgé...

Oui mais il y a des records que tu ne peux battre que quand tu es vieux et d'autres que quand tu es jeune comme Borg, Chang ou Nadal. Ce sont des choses que tu peux atteindre une fois et plus jamais ensuite. Avoir des buts et des visions est très important en sport et aussi dans la vie. A la fin, ce fut une vision d'être à nouveau no 1. Je savais que je devais gagner deux tournois du Grand Chelem pour y parvenir. Aussi longtemps que ce n'était pas le cas, je ne devais pas évoquer ce souhait. Aussitôt que j'ai gagné en Australie, j'ai su que j'avais désormais une chance. Et je voulais la saisir ou du moins essayer. Certes ces records allaient tous être battus et c'est ok. Mais à ce moment, j'étais pour la première fois le plus vieux et c'était totalement spécial pour moi, mon équipe et mes supporters. Et ça le reste.

 

 

Un retrait définitif pendant l'année 2019 est-il programmé ?

Non. Je suis plutôt dans la réfléxion en ce moment, comment je vais finalement jouer au printemps avec Indian Wells, Miami, peut-être la saison sur terre battue et la saison sur herbe ? J'ai bien une idée mais je dois encore attendre et en parler avec mon équipe.

 

La décision de disputer la saison de terre battue n'est pas encore prise ?

Non.

 

Est-ce que les Jeux olympiques à Tokyo en 2020 sont un objectif pour vous ?

(rires) Je vais être souvent interpellé sur la question. Mais franchement, c'est encore trop loin. J'aimerais d'abord bien jouer cette année et faire le point à la fin de la saison avant d'envisager 2020. A la fin, c'est toujours important d'avoir l'avis de la famille et que le corps suive. C'est pourquoi j'estime que c'est encore trop loin pour en parler.

 

Vous n'avez pas été élu "sportif suisse de l'année" en 2018. Cela vous a-t-il énervé ?

Non, je me suis réjouis pour Nino (Schurter). Il a réussi quelque chose d'incroyable à Lenzerheide (réd: lors des Mondiaux de VTT). Les gens étaient proches de la folie ce jour-là et j'ai même espéré qu'il soit élu "sportif de l'année".

 

Lorsqu'on voit vos performances à la Hopman Cup, on se dit que votre préparation d'avant-saison a été optimale ?

L'important c'est je n'ai jamais connu de grands problèmes au cours de ma préparation en 20 ans. Si tu as déjà des ennuis au cours de la préparation, tu vas perdre peut-être plusieurs mois. Je crois que j'ai pu beaucoup me régénérer au cours des vacances et quand je revenais, j'étais prêt. Nous n'avons jamais fait beaucoup de fautes et j'ai toujours pu m'entraîner durement. Le plus important est de voir comment cela se passera à Melbourne et par la suite, mais je suis très content. Le premier élan que tu peux donner en décembre peut te procurer vent favorable pour toute la saison. Je sais quand je peux travailler dur et quand je dois me relaxer. C'est ça le secret. Nous étions tous ensemble à Dubaï, Ivan (Ljubicic; coach), Seve (Lüthi; coach), Pierre (Paganini; entraîneur de la condition physique), Dani (Troxler; physiothérapeute) et tout est bien allé.

 

 

La confiance dans cette équipe, avec qui vous collaborez depuis plusieurs années, est essentielle ?

Oui certainement. Les automatismes marchent bien, chacun sait ce qu'il apporte. On peut également être très franc l'un vers l'autre. On ne doit pas me dorloter dans la ouate, je suis ouvert à la critique. Ce n'est pas parce que j'ai été no 1 ou que j'ai gagné plusieurs fois Wimbledon qu'on ne doit pas me dire la vérité. Il est également important qu'on s'adresse à moi pas comme si j'avais 21, 27 ou 30 ans. Je suis différent aujourd'hui et on doit regarder ce que tu as envie. J'ai demandé à Ivan, Seve et Pierre ce qu'ils pensaient sur ce que je devais jouer comme tournois. Ils m'ont répondu ceux dont tu as envie. C'est beau de ressentir dans une équipe que c'est ça qui compte pour elle.

 

Comment s'articule un entraînement au cours de votre préparation ?

Je fais tout. Naturellement, du tennis, de la course mais aussi de la salle de fitness (réd: et il rit fort) mais aussi, même si on ne le voit pas, je soulève des poids. L'équilibre est important. Les joueurs de tennis doivent être bons dans différents domaines. C'est sûr que je préfère tout de même les exercices sur le court...

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

TENNISRoger Federer est toujours le maître en AustralieRoger Federer est toujours le maître en Australie

TennisTennis - Hopman Cup: le duo Federer-Bencic permet à la Suisse de conserver son titreTennis - Hopman Cup: le duo Federer-Bencic permet à la Suisse de conserver son titre

Top