Roger Federer: «J'aime jouer les plus grands matches»

chargement

Le Bâlois dispute aujourd'hui, face à l'Allemand Tommy Haas, sa 21e demi-finale consécutive en Grand Chelem.

Par LONDRES / RAFFI KOUYOUMDJIAN
  03.07.2009, 11:42

Il semble loin le temps où Tommy Haas (ATP 34) tutoyait le sommet du tennis mondial. On vivait le printemps 2002 et le citoyen de Hambourg trônait au deuxième rang mondial. Un septennat, des hauts, des bas et quelques blessures plus tard, l'Allemand est de retour aux affaires. Lui, à qui on avait diagnostiqué une allergie... à l'herbe en 1997, disputera aujourd'hui sa quatrième demi-finale du Grand Chelem, la première, évidemment, à Wimbledon.

Face à lui, Roger Federer. Le Suisse, que l'on sent si serein depuis le début de la quinzaine, a pourtant avoué avoir vécu des sueurs froides, «oui, lundi, quand j'ai regardé le match de Stan à la TV, j'étais ultra-nerveux.» A part ça, tout roule pour lui. Le numéro deux mondial, s'il s'imposait cet après-midi face à Haas, atteindrait la finale dans son jardin anglais sans avoir rencontré le moindre joueur du top 10!

En conférence de presse, le Suisse s'est longuement exprimé avant les trois derniers jours d'une compétition qui pourrait le voir dominer, seul, les tabelles de l'histoire du tennis.

Roger Federer, comment abordez-vous cette demi-finale?

Contre Tommy Haas, je sais que je devrai jouer un bon match, et ce, dès le début. On a vu qu'à Paris, c'était brutal! Ça va être serré, il possède beaucoup de talent, il est très combatif. Mais je suis heureux d'être une nouvelle fois en demi-finale.

Justement, 21 présences de suite en demi-finales de Grand Chelem. Ça compte pour vous?

Cela veut dire beaucoup pour moi, simplement par le fait d'être aussi constant depuis si longtemps. Il n'y a pas que les tournois majeurs qui ont compté dans ma vie et j'ai eu beaucoup d'autres objectifs. Grâce à cette série, j'ai pu jouer mon meilleur tennis et rester longtemps dans les tournois. J'aime jouer les plus grands matches. Et j'aime jouer des parties au meilleur des cinq sets. Et oui, peut-être, c'est là que je suis le meilleur parce que tout est important, le mental, mais aussi le physique, le sens tactique. Je suis fier de cette série, je pense que ce record ne sera pas facile à battre.

Comment vivez-vous de tels moments? D'un côté vous vous approchez d'un week-end qui pourrait être historique pour le tennis, de l'autre, vous allez bientôt devenir père de famille...

C'est aussi un peu ce que j'ai vécu à Paris. Tout va bien, je le vis très bien, surtout parce que Mirka est très relax. Je pensais qu'elle serait plus nerveuse ou qu'elle ne se sentirait pas aussi bien. Mais elle est bien, très bien, ce qui me facilite les choses et me permet de me concentrer sur mon tennis. Après ce week-end, elle pourra complètement se relaxer.

Vous pensez à ce que représenterait ce 15e titre pour votre sport?

Oui, on le sait tous, ça serait écrit dans tous les livres de tennis. Mais il y a encore beaucoup de points, de services, de coups droits pour y arriver. /RKO

La revanche de Paris

Le souvenir du 1er juin 2009 hantera très certainement les esprits des deux joueurs sur le «Centre Court» de Wimbledon aujourd'hui, dès 13h (14h en Suisse). Le lundi de Pentecôte dernier, à Paris, au lendemain de l'élimination de Rafael Nadal sur la terre battue parisienne, Roger Federer vivait lui aussi des moments difficiles dans son huitième de finale. Tommy Haas menait 2-0 et, à 4-3 dans le troisième set, il obtenait une balle de break qui avait le poids d'un bon de sortie pour Federer. Mais ce dernier sortait un coup droit génial qui le sauvera et permettra d'écrire, six jours plus tard, cette histoire... à faire pleurer. «J'avais pourtant bien joué les deux premiers sets, je n'avais rien à me reprocher. Je savais que ce match pouvait tourner, qu'il pouvait devenir difficile pour lui. C'est finalement ce qui s'est passé», se rappelle le Suisse. /rko

Deux sœurs pour une reine

La première des deux finales attendue du tout Wimbledon aura bien lieu. Les deux sœurs les plus célèbres du tennis féminin ont eu raison hier d'une concurrence russe que l'on sait fragile dans les grandes occasions. On verra aujourd'hui si Roger Federer et Andy Murray leur emboîtent le pas.

Serena et Venus Williams n'ont pas vécu les mêmes émotions sur le court central. La première a remporté une partie dramatique et intense face à la Russe Elena Dementieva. La seconde a fessé le numéro un mondial Dinara Safina, qui n'a assurément pas l'étoffe de son rang et qui a été transparente, totalement indigne de l'événement. Balayée 6-1 6-0 en 51 minutes, la sœur de Marat ne mérite pas que l'on s'attarde plus sur son sort londonien.

Plus tôt, Serena Williams (WTA 2) avait dû s'arracher, s'extirper du guêpier tendu par Elena Dementieva (WTA 4), pour aller chercher son ticket pour la finale. Cette belle bataille dura 2h49' et trois sets 6-7 7-5 8-6. Serena Williams avait surtout sauvé une balle de match d'une volée rebelle avant de prolonger une partie où les échanges ont été parfois dantesques.

Ce duel, demain, servira de 21e confrontation officielle entre les deux sœurs, la huitième en finale de Grand Chelem et la quatrième en finale de Wimbledon. «C'est de ça que l'on rêvait dans notre jeunesse à Compton: de vivre de tels moments!», raconta Serena Williams.

Reste que le petit-déjeuner de famille prévu demain entre les deux sœurs ne peut cacher le grand vertige qui frappe la tête d'un tennis féminin qui se cherche une grande championne. Qui n'est, malgré le classement technique, toujours pas Dinara Safina. /rko

Wimbledon

Grand Chelem (22,271 Mio de francs/gazon). Simple dames, demi-finales: Venus Williams (EU/3) bat Dinara Safina (Rus/1) 6-1 6-0. Serena Williams (EU/2) bat Elena Dementieva (Rus/4) 6-7 (4/7) 7-5 8-6. Finale (Samedi): Venus Williams (3) - Serena Williams (2).

Simple messieurs, demi-finales (aujourd'hui): Roddick (6) - Murray (3), Haas (24) - Federer (2).

Double messieurs, demi-finales: Bob Bryan/Mike Bryan (EU/1) battent Wesley Moodie/Dick Norman (AfS/Bel/9) 7-6 (7/4) 7-6 (7/3) 6- 4.

Juniors, double. 2e tour: Evan King/Denis Kudla (EU/4) battent Sandro Ehrat/Dominik Wirlend (S/Aut) 6-2 6-4.

Cherchez les femmes

MATCH POINT - PAR RAFFI KOUYOUMDJIAN

Cherchez l'homme et vous aurez la femme. Mesdames Federer, Haas, Murray et Roddick sont elles aussi qualifiées pour les demi-finales de Wimbledon. Et elles aussi ont mérité leur place! Pendant que l'homme est au turbin, madame doit se farcir toutes les rencontres, tous les points en plein soleil. Et supporter belle-maman, le coach et l'agent.

Il y a Mirka, bien sûr, Mirka, tout en rondeur, qui fait surtout parler d'elle quand elle n'est pas là, présente pour encourager son champion de mari. Il y a la toute jeune Kim Sears, la petite amie, qui ne lâche pas sa belle-mère Judy depuis le premier tour. Kim, fiancée de son champion d'Ecossais et détestée de toutes les groupies locales.

Il y a Brooklyn Roddick, licenciée ès maillots de bains, fan de Rick Astley, que son champion aurait choisi sur catalogue. Il y a enfin Sarah Foster, star paraît-il hollywoodienne, qui connaît Bachelor Party 2, qui serait sur le point d'accepter la demande en mariage de son compagnon allemand. Mais là, je ne vous ai rien dit.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

Tennis – WTA: Belinda Bencic sans encombres en quarts à LuxembourgTennis – WTA: Belinda Bencic sans encombres en quarts à Luxembourg

CompétitionTennis – US Open: Medvedev prive Djokovic d’un historique Grand ChelemTennis – US Open: Medvedev prive Djokovic d’un historique Grand Chelem

SensationnelleTennis: à 18 ans, Emma Raducanu remporte l'US OpenTennis: à 18 ans, Emma Raducanu remporte l'US Open

TennisTennis: Conny Perrin s’incline en finale du double dames au Elle Spirit Open à MontreuxTennis: Conny Perrin s’incline en finale du double dames au Elle Spirit Open à Montreux

A un matchTennis - US Open: Djokovic rejoint Medvedev en finale et est à une victoire du Grand ChelemTennis - US Open: Djokovic rejoint Medvedev en finale et est à une victoire du Grand Chelem

Top