02.08.2015, 19:44

Pour Peter Lundgren, «Stan était trop gentil»

chargement
Par MELBOURNE / PIERRE SALINAS

Peter Lundgren, l'entraîneur suédois de Stanislas Wawrinka, croit en l'agressivité nouvelle de son élève. A confirmer ce matin, dès 9h, contre Gaël Monfils

Des balles qui finissent dans la bâche, d'autres sur le court mitoyen, des gestes d'humeur et un Stanislas Wawrinka (ATP19) absent qui ne cesse de compulser son téléphone portable. L'échauffement de jeudi sous le «cagnard» australien est à jeter à la poubelle. Le match contre Gaël Monfils (ATP 12), ce matin à 9h (heure suisse), sera plus intéressant, promet Peter Lundgren.

Lundgren? Un Suédois de 46 ans qui, après une honnête carrière de joueur, a embrassé celle d'entraîneur avec succès. Marcelo Rios, Roger Federer, qu'il a conduit à son premier titre en Grand Chelem, Marat Safin, Marcos Baghdatis ou encore le prometteur Grigor Dimitrov, autant de diamants qu'il a taillés ou polis. Lundgren accompagne Wawrinka depuis juillet 2010. La rencontre du feu et de la glace a déjà porté, ses fruits. Vainqueur à Chennaï en début d'année, le Vaudois de 25 ans n'a-t-il pas frappé le plus grand coup de sa carrière en éliminant au troisième tour de l'US Open Murray, alors No 4 mondial?

Peter Lundgren, que doit faire Stanislas Wawrinka pour espérer battre Gaël Monfils?

Stan et Gaël sont deux bons amis, et les matches entre amis sont toujours spéciaux, d'autant que Gaël est souvent imprévisible sur un court. Stan est parfois trop passif. Il ne faudra en tout cas pas qu'il craigne de lui rentrer dedans.

Quels sont les compartiments de son jeu que vous travaillez?

On bosse beaucoup son coup droit, qui est un peu trop étriqué à mon goût. J'aimerais aussi qu'il prenne la balle plus tôt et qu'il n'hésite pas à se rapprocher de la ligne de fond. Bien défendre, c'est important. Mais aujourd'hui, on ne peut plus espérer battre les meilleurs en se contentant de faire l'essuie-glace.

Son revers, en revanche, est l'un des meilleurs du circuit...

Il est fabuleux. Ce coup, on ne le touche pas. C'est sa source de revenus principale!

L'attitude est plus agressive...

Stan était trop gentil. J'aime quand il brandit le poing ou quand il se motive avec des «Allez, allez!» Le tennis est aussi un jeu d'intimidation.

Wawrinka est-il facile à vivre?

Facile dans la mesure où il est très professionnel dans son approche du métier. S'il a mal, il ira voir un «kiné». ça paraît logique, mais un jeune ne le fera pas toujours. Un jeune, tu le vois progresser, c'est le côté agréable de la chose. Mais il commet sans cesse les mêmes erreurs et tu dois lui répéter cinquante fois les mêmes choses. Stan, lui, est à l'écoute. Il accepte mes idées.

Il renvoie l'image d'un garçon timide...

C'est au contraire quelqu'un de très drôle! Il semble calme, mais il a toujours une idée derrière la tête.

Wawrinka a quitté son épouse. Vous semble-t-il affecté?

Je ne trouve pas qu'il ait changé.

Quel est son véritable potentiel?

Une chose est sûre, je ne vais pas dire qu'il ne remportera jamais un tournoi du Grand Chelem. Stan a vraiment les moyens de s'installer dans le top 10. Un premier objectif serait d'être parmi les seize premières têtes de série à Roland-Garros, au mois de mai. Après, on verra. Ne brûlons pas les étapes. Je pense qu'il est sur le bon chemin. Il a notamment battu Murray à New York. Cette victoire, je la compare à celle de Federer contre Sampras à Wimbledon en 2001: elle ouvre de nouvelles perspectives.

Y a-t-il une chose que Wawrinka fasse mieux que Federer?

Ils sont aussi exigeants l'un que l'autre, mais les comparer est impossible. Les styles sont trop différents. «Rodgeur» est un magicien et son jeu de jambes celui d'une ballerine. Stan, lui, est un peu comme Safin: il tape très fort. C'est un train qu'il est difficile d'arrêter une fois lancé.

Wawrinka passera toujours après. Croyez-vous qu'il ait hâte que Federer prenne sa retraite?

Lorsque j'étais sur le circuit, nous, les Suédois, avions l'habitude de traîner ensemble. Il y avait Wilander, Edberg... Que d'excellents joueurs! Etre No 2, quelque part je sais ce que c'est. C'est parfois difficile à vivre mais, d'un autre côté, Stan pourra fièrement dire une fois sa carrière terminée: «J'ai côtoyé cet homme-là». /PSA

Un entraîneur et un ami

Tous les joueurs n'entretiennent pas la même relation avec leur coach. Beaucoup mettent des limites: celles du court. D'autres au contraire semblent liés à jamais, tels Justine Henin et Carlos Rodriguez, qui a vu la Belge grandir. Peter Lundgren est l'image même de la convivialité. Son ventre rebondi est une invitation à profiter de la vie. Le Suédois lui-même ne cache pas son penchant pour les bons petits plats. «La nourriture, voilà ce qui nous réunit, Stan et moi», rigole-t-il. «Nous aimons tous deux beaucoup manger. Il est lui-même un excellent cuisinier. Il m'a déjà invité chez lui, mais pour un barbecue.» L'anecdote est futile. Elle démontre néanmoins la complicité des deux hommes, à qui il arrive encore de «faire un bowling ou d'aller voir des matches de hockey du LHC à Malley».

«Je peux paraître exubérant», reprend Lundgren. «Mais je sais être sérieux quand il le faut aussi.» Le Suédois a sa bande de potes, qui n'avait pas manqué de créer le «buzz» lors du dernier US Open. «Qui était assis à côté de moi dans les tribunes? Certains étaient mes amis, d'autres des amis de Stan. On ne pouvait pas les manquer, c'est vrai, mais Stan aime se savoir encouragé.» /psa

Sans tango

Les Argentins David Nalbandian (ATP 27) et Juan Martin del Potro (ATP 236) ont sombré au deuxième tour. Sans énergie, Nalbandian a abandonné devant le Lituanien Richard Berankis (ATP 95), alors qu'il était mené 6-1 6-0 2-0. Del Potro est tombé en quatre sets face à Marco Baghdatis (No 21), 6-1 6-3 4-6 6-3.

Roger Federer devait affronter ce matin (vers 5h) le Belge Xavier Malisse sur la Rod Laver Arena. /si

Open d'Australie

Melbourne. Premier tournoi du Grand Chelem (25 millions de francs, dur)

Simple messieurs. Deuxième tour: Rafel Nadal (Esp,1) bat Ryan Sweeting (EU) 6-2 6-1 6-1. Robin Soderling (Su, 4) bat Gilles Muller (Lux) 6-3 7-6 (7-1) 6-1. Andy Murray (GB, 5) bat Illya Marchenko (Ukr) 6-1 6-3 6-3. David Ferrer (Esp, 7) bat Michael Russell (EU) 6-0 6-1 7-5. Mikhaïl Youzhny (Rus, 10) bat Blaz Kavcic (Slo) 6-3 6-1 5-7 4-6 6-1. Jürgen Melzer (Aut, 11) bat Pere Riba (Esp) 6-2 6-4 6-2. Jo-Wilfried Tsonga (Fr, 13) bat Andreas Seppi (It) 6-3 7-6 (7-1) 7-6 (7-1). Marin Cilic (Cro, 15) bat Santiago Giraldo (Col) 6-3 7-6 (7-1) 6-1. John Isner (EU, 20) bat Radek Stepanek (Tch) 4-6 6-4 6-2 6-1. Marcos Baghdatis (Chypre, 21) bat Juan Martin del Potro (Arg) 6-1 6-3 4-6 6-3. Milos Raonic (Can) bat Michael Llodra (Fr, 22) 7-6 (7-3) 6-3 7-6 (7-4). Richard Berankis (Lit) bat David Nalbandian (Arg, 27) 6-1 6-0 2-0 abandon. Jan Hernych (Tch) bat Thomaz Bellucci (Bré, 30) 6-2 6-7 (11-13) 6-4 6-7 (3-7) 8-6. Bernard Tomic (Aus) bat Feliciano Lopez (Esp, 31) 7-6 (7-4) 7-6 (7-3) 6-3. Guillermo Garcia-Lopez (Esp, 32) bat Eduardo Schwank (Arg) 6-4 7-6 (10-8) 6-1. Alexandr Dolgopolov (Ukr) bat Benjamin Becker (All) 6-3 6-0 3-6 7-6 (7-3).

Simple dames. Deuxième tour: Vera Zvonareva (Tus, 2) bat Bojana Jovanovski (Ser) 2-6 6-3 6-1. Kim Clijsters (Be, 3) bat Carla Suarez Navarro (Esp). Samantha Stosur (Aus, 5) bat Vera Dushevina (Rus) 6-3 6-2. Shai Peng (Chine) bat Jelena Jankovic (Ser, 7) 7-6 (7-3) 6-3. Shahar Peer (Isr, 10) bat Sorana Cirstea (Rou) 6-3 6-2. Agnieszka Radwanska (Pol, 12) bat Petra Martic (Cro) 6-3 6-4. Nadia Petrova (Rus, 13) bat Alicia Molik (Aus) 6-4 6-1. Anastasia Pavlyuchenkova (Rus, 16) bat Kristina Barrois (All) 6-2 6-2. Iveta Benesova (Tch) bat Maria Kirilenko (Rus, 18) 6-3 6-1. Flavia Pennetta (It, 22) bat Lourdes Dominguez Lino (Esp) 6-2 6-2. Petra Kvitova (Tch, 25) bat Anna Chakvetadze (Rus) 6-3 6-4. Alizé Cornet (Fr) bat Maria José Martinez Sanchez (Esp, 26) 7-5 6-1.

Double dames. Premier tour: Timea Bacsinszky-Tathiana Garbin (S-It, 16) battent Jelena Dokic-Sally Peers (Aus) 6-1 6-4. /si


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

classementTennis: Belinda Bencic n°4 pour la première fois, bond de géant pour Leonie KüngTennis: Belinda Bencic n°4 pour la première fois, bond de géant pour Leonie Küng

DommageTennis: fin du rêve pour la jeune Leonie Küng qui s’incline en finale du tournoi de Hua HinTennis: fin du rêve pour la jeune Leonie Küng qui s’incline en finale du tournoi de Hua Hin

ExploitTennis: la jeune Leonie Küng se qualifie pour sa première finale au tournoi de Hua HinTennis: la jeune Leonie Küng se qualifie pour sa première finale au tournoi de Hua Hin

surpriseTennis – Tournois WTA: Leonie Küng file en 1/2 finale de l’Open de Thaïlande, Belinda Bencic éliminée à Saint-PétersbourgTennis – Tournois WTA: Leonie Küng file en 1/2 finale de l’Open de Thaïlande, Belinda Bencic éliminée à Saint-Pétersbourg

QualifiéeTennis – Tournoi de Saint-Pétersbourg: Bencic passe en quartsTennis – Tournoi de Saint-Pétersbourg: Bencic passe en quarts

Bencic passe à Saint-Pétersbourg

C'est fait pour Bencic (WTA 5)! La Suissesse a passé le 2e tour du tournoi de Saint-Pétersbourg en battant la Russe...

  12.02.2020 18:33

Top