01.02.2019, 00:01

Henri Laaksonen face à la montagne russe en Coupe Davis

chargement
Henri Laaksonen (à gauche) va devoir sortir le grand jeu face au Russe Daniil Medvedev.

TENNIS Le Schaffhousois est le porteur des minces espoirs suisses en Coupe Davis ces prochains jours à Bienne. Son coéquipier Marc-Andrea Hüsler ne paraît pas capable de rivaliser.

Severin Lüthi mise sur Marc-Andrea Hüsler (ATP 362) pour le tour qualificatif de Coupe Davis entre la Suisse et la Russie ce vendredi et samedi à Bienne. Mais les très minces espoirs helvétiques reposent avant tout sur les épaules de Henri Laaksonen (ATP 142).

Le Schaffhousois n’aura pas le droit à l’erreur dans la Swiss Tennis Arena. Il ouvrira les feux ce vendredi après-midi à 14h, face au No 2 adverse Daniil Medvedev. Le Russe pointe au 16e rang mondial et a ravi un set à Novak Djokovic en hutièmes de finale du récent Open d’Australie. Marc-Andrea Hüsler défiera ensuite le vainqueur du dernier Masters 1000 de Paris-Bercy, Karen Khachanov (ATP 11).

Henri Laaksonen a déjà affronté une fois Daniil Medvedev, en février 2016 en quart de finale du tournoi Future de Trimbach. Il s’était alors incliné en trois sets devant le Russe, futur vainqueur de ce tournoi. «C’était il y a longtemps. J’ai progressé depuis. Mais lui aussi», lâche le Schaffhousois, qui avait parfaitement tenu son rang dans le barrage perdu en septembre dernier face à la Suède.

Un exploit possible

Mais, s’il avait alors gagné ses deux simples, Henri Laaksonen avait affronté deux joueurs classés au-delà de la 400e place. Sa tâche sera autrement plus délicate face à la sélection du capitaine Shamil Tarpischev, qui peut viser le titre cette année. Même si le costume d’outsider devrait lui permettre d’évoluer sans pression.

Un exploit est toujours possible dans cette compétition, d’autant plus que l’on y joue désormais au meilleur des trois sets. Mais il faudrait bel et bien trois points pour espérer éviter les barrages en septembre prochain. Difficile ainsi d’imaginer Marc-Andrea Hüsler apporter un point à son équipe en simple. Même si ce dernier affirme «avoir très peu à perdre, et beaucoup à gagner».

Préféré au plus expérimenté Sandro Ehrat (27 ans), Marc-Andrea Hüsler (22 ans) tentera de faire parler son service de gaucher ce week-end. Mais le Zurichois ne semble pas suffisamment armé pour faire douter un joueur de la trempe de Karen Khachanov ou Daniil Medvedev. Il voudra surtout effacer le souvenir du barrage de septembre dernier, lorsqu’il avait subi la loi du Suédois Markus Ericsson après avoir mené 6-3 6-4 4-1.

Seuls quatre top-20 en lice

Le public biennois risque bien d’assister à une défaite de ses couleurs, mais il ne peut pas vraiment se plaindre: cette rencontre est en effet la seule parmi les douze figurant au programme de ce tour qualificatif à laquelle deux membres du top-20 prendront part. Au total, seuls quatre des vingt meilleurs joueurs du monde seront de la partie aujourd’hui et demain.

La Serbie évoluera ainsi sans le No 1 mondial Novak Djokovic en Ouzbékistan. Le Japon est privé de Kei Nishikori en Chine, le Canada doit composer sans Milos Raonic en Slovaquie, et l’Autriche doit faire face au forfait de dernière minute de Dominic Thiem face au Chili. L’Italie peut pour sa part compter sur Marco Cecchinato, mais pas sur Fabio Fognini. Alexander Zverev a quant à lui répondu présent, mais l’Allemand a d’ores et déjà annoncé qu’il ne disputerait pas la phase finale (18-24 novembre à Madrid)... 

Le foot espagnol à la rescousse

La Ligue espagnole de football (LaLiga) a annoncé un accord avec la Fédération internationale de tennis (ITF) et Kosmos, promoteur du nouveau format de la Coupe Davis. Elle va devenir l’un des sponsors de la phase finale du tournoi en novembre à Madrid pour les quatre prochaines années.

LaLiga s’est engagée à promouvoir sur ses canaux de diffusion des matches de championnat d’Espagne de cette phase finale nouvelle version, qui aura lieu sur une semaine à Madrid (18-24 novembre).

«Cet accord augmentera nos possibilités de toucher davantage de supporters pendant qu’ils regardent d’autres sports», explique David Haggerty, président de l’ITF.

Sous l’impulsion du footballeur espagnol Gerard Piqué (FC Barcelone), patron de Kosmos, le format de la légendaire Coupe Davis a été totalement revisité ces derniers mois: l’épreuve a désormais lieu sur une semaine fin novembre, c’est-à-dire à la fin d’une saison exigeante, ce qui a déjà poussé plusieurs stars à annoncer qu’elles ne la joueront pas.

Cette Coupe Davis nouveau format est en outre prévue moins de deux mois avant une compétition rivale organisée par l’ATP, la World Team Cup, une Coupe du monde des nations de tennis organisée en janvier 2020 en Australie.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top