03.08.2015, 08:57

Cherche patronne désespérément

chargement
Par Londres, Jérémie Mayoraz

Le circuit WTA se cherche désespérément une véritable patronne. Depuis la retraite d'Henin et la blessure de Clijsters, le tennis féminin est en mal de repères. Dernier exemple: Roland-Garros. A Paris, les surprises ont animé la quinzaine, avec au final l'avènement de la Chinois Na Li.

A Wimbledon, la première «grosse» tête est tombée hier (élimination de Na Li) et les questions fusent. Qui pour soulever le trophée samedi 2 juillet? Les prétendantes sont nombreuses. «Il y a clairement une absence de leader confirmée», reconnaît Lindsay Davenport, ancienne numéro un et actuelle consultante à la BBC. «Le tennis féminin vit des heures mouvementées, avec une hiérarchie constamment bousculée et des joueuses qui ont de la peine à s'installer durablement dans le haut du classement.» Le point sur les forces en présence.

Reine sans couronne

Safina et Jankovic étaient devenues numéros unes mondiales sans glaner le moindre titre majeur. Avant de rapidement disparaître du haut de l'affiche. Une mésaventure que n'espère pas connaître Caroline Wozniacki, actuelle cheffe de file du classement WTA qui court après un premier sacre en Grand Chelem. La Danoise reste une leader contestée. «Je n'ai peut-être pas encore remporté de Grand Chelem, mais je pense que beaucoup de filles aimeraient tout de même être à ma place», martèle la Scandinave qui a tout de même gagné cinq tournois cette année. A 20 ans, celle-ci a encore tout l'avenir devant elle. Elle pourrait néanmoins asseoir sa légitimité avec un titre à Wimbledon.

Les Williams en «guest stars»

«Leur retour devrait faire beaucoup de bien au circuit. C'est tellement plus excitant quand elles sont là.» Comme beaucoup, Lindsay Davenport voit le «come-back» des Williams d'un très bon œil. Le tennis féminin a en effet besoin de championnes et les deux Américaines sont assurément des joueuses hors norme. «Les gens veulent voir du grand tennis. Et avec les Williams, le spectacle est pratiquement toujours au rendez-vous. Je suis heureuse de les retrouver», souligne Sharapova. «Personne ne souhaite croiser leur chemin. On connaît leur valeur sur herbe», complète Wozniacki. Pour l'instant, Serena a égaré deux sets à Wimbledon, Venus un. Mais les «Sisters» sont bel et bien là, prêtes à revenir au sommet. Tiendront-elles le choc physiquement?

L'éclaircie Sharapova

Sacrée en 2004, écartée des courts en 2009 après une longue blessure à l'épaule, Maria Sharapova a trouvé son second souffle en Grand Chelem. Une renaissance amorcée à Roland-Garros avec une demi-finale (ndlr: défaite contre Na Li) pleine d'espoirs. De quoi remonter à la 6e place du classement, un rang que la Russe n'avait plus atteint depuis février 2009. «En revenant de blessure, je me suis dit que si je pouvais gagner encore un Grand Chelem, ce serait ma plus belle victoire. A Wimbledon, je me sens en forme et vais tout faire pour aller le plus loin possible», explique celle qui compte trois Grand Chelems à son actif. Réputée pour son côté «jet-set», la diva sibérienne espère bien briller aussi sur les courts.

Na Li, la révélation chinoise

Tout juste auréolée de ses lauriers parisiens, Na Li a marqué l'avènement du tennis chinois. C'est la première fois qu'une joueuse asiatique remportait un titre majeur. La numéro 3 mondiale est d'ailleurs devenue une véritable icône dans son pays, la Chine se découvrant une nouvelle passion. «C'est une fille qui mérite ce qui lui arrive. Elle a travaillé dur pour en arriver là», note Serena Williams. «C'est une bonne chose pour le monde du tennis en général. Je suis sûre que de nombreux jeunes Chinois vont vouloir l'imiter et que de nouveaux talents vont apparaître», complète Caroline Wozniacki. Na Li aurait aimé confirmer tout le bien que l'on pense d'elle sur le gazon londonien. Mais elle a été battue, hier, par l'Allemande Lisicky.

Et les autres?

La liste des favorites à Wimbledon ne s'arrête pas aux quelques noms cités ci-dessus. Zvonareva, numéro 2 mondiale et finaliste l'an dernier, Bartoli brillante à Eastbourne, voire même Schiavone, finaliste à Roland-Garros, pourraient s'inviter dans le dernier carré. Derrière, la relève pointe également le bout de son nez. On pense à la Belge Wickmayer, à la Tchèque Kvitova ou à la Biélorusse Azarenka, toutes trois 21 ans et toutes trois qualifiées pour le troisième tour. Wimbledon n'a pas fini de dévoiler tous ses secrets.

Roger Federer retrouve Nalbandian

Comme au premier tour, Roger Federer ne s'est pas éternisé sur le court Central. Bien en jambes, sérieux et appliqué, le numéro 3 mondial a réglé le cas du Français Adrian Mannarino (ATP 55) en seulement 1h28. Pour son deuxième Wimbledon, le gaucher tricolore n'a pu que constater la marge sidérale qui le sépare encore des meilleurs. Le score (6-2, 6-3, 6-2), à sens unique, parle de lui-même. Nouvelle démonstration du Bâlois qui poursuit sereinement sa marche en avant.

Aux commandes dès le premier échange, le Suisse n'a à vrai dire connu aucune alerte. Solide sur son engagement (10 aces), impérial à la volée (20 points gagnés au filet), celui-ci n'a pas laissé planer le moindre doute quant à l'issue de cette rencontre. 3-0 d'entrée, le premier set a tourné à la correction et n'a pas excédé les 25 minutes. Le scénario se répéta quasiment à l'identique dans le deuxième set, malgré trois balles de break sauvées à 5-3. La suite et fin? Tout aussi sereine avec une dernière manche elle aussi «express».

Lors du prochain tour, le Bâlois abordera son premier examen de passage de la quinzaine avec le plein d'énergie demain. Il retrouvera en 16e de finale son ancienne «bête noire» David Nalbandian (no 28), qu'il affrontait déjà dans les rangs juniors en 1998. Finaliste en 2002 à Wimbledon où son jeu de contre s'exprime à merveille, l'Argentin avait enlevé ses cinq premiers duels avec le sextuple vainqueur du tournoi. Roger Federer a nettement inversé la tendance depuis une défaite subie en huitième de finale de l'US Open 2003. Il a remporté 10 de leurs 13 face-à-face suivants.

Les deux hommes n'ont cependant jamais été opposés sur gazon. Leur dernier affrontement remonte qui plus est à l'automne 2008, en finale à Bâle, où Roger Federer s'était imposé 6-3 6-4. C'était avant les gros ennuis de Santé rencontrés par David Nalbandian: éloigné des courts pendant près de neuf mois après une opération à la hanche subie en mai 2009, l'Argentin a dû faire face à deux nouvelles pauses forcées de trois mois entre avril et juillet 2010 puis entre mars et début juin 2011. Victime d'une hernie inguinale en début d'année, l'ex no 3 mondial avait perdu cinq à six kilos de masse musculaire et avait d'ailleurs dû renoncer à Roland-Garros. / jma-si

À la volée

Le soulagement de Söderling
A genoux sur le gazon londonien, le facétieux Suédois (no 5) sait qu'il est revenu de loin. Mené deux sets à rien contre Lleyton Hewitt (ATP 130), celui-ci a inversé la tendance au mental après 3h54 de jeu. Depuis le début du tournoi, seul le duel Berlocq-Beck a duré plus longtemps (4h03).

Djokovic en balade
Le Serbe (no2) poursuit sereinement son tournoi. Après avoir atomisé Chardy au premier tour, «Nole» s'est défait sans sourciller du Sud-Africain Anderson. «Suite à ma longue série de victoires, ma confiance est au plus haut et me permet de rentrer sur le court beaucoup plus tranquillement.» Voilà Baghdatis, son prochain adversaire, prévenu.

La colère de Serena
La cadette des Williams n'a pas apprécié de devoir disputer son deuxième tour sur le court no 2. Elle l'a fait savoir. «Avec Venus, nous avons remporté plus de titres ici que beaucoup d'autres joueurs. Je ne comprends pas que certains soient favorisés. Nadal, Djokovic, Federer ou Roddick ne vont pas plus loin que le court 1.» Quand on se prend (déjà) pour la reine…

Aujourd'hui
Murray est de retour. Pour le plus grand bonheur de toute l'Angleterre. Duel contre Lujbicic. Roddick, Berdych, Sharapova et Wozniacki seront également en lice. JMa

bianco qualifiée
La Neuchâteloise Mégane Bianco (17 ans) a facilement franchi le premier tour des qualifications juniors de Wimbledon en écrasant 6-1 6-2 l'invitée britannique Georgia Craven (570e mondiale de la catégorie). Aujourd'hui, la joueuse de Chez-le-Bart (91e mondiale, tête de série no 6) affrontera l'Italienne Francesca Palmigiano (132e mondiale et tête de série no 14) pour une place dans le tableau final. Et la possibilité de jouer dans l'enceinte mythique de Church Road, les qualifications se déroulant sur les courts voisins de Roehampton. / ptu

Wimbledon

Troisième levée du Grand Chelem (20,4 millions de francs, gazon). Simple messieurs. Deuxième tour: Roger Federer (S, 3) bat Adrian Mannarino (Fr) 6-2 6-3 6-2. Novak Djokovic (Ser, 2) bat Kevin Anderson (AdS) 6-3 6-4 6-2. Robin Söderling (Su, 5) bat Lleyton Hewitt (Aus) 6-7 (5-7) 3-6 7-5 6-4 6-4. Jo-Wilfried Tsonga (Fr, 12) bat Grigor Dimitrov (Bul) 6-7 (4-7) 6-4 6-4 7-6 (10-8). Lu Yen-hsun (Taïwan) bat Viktor Troicki (Ser, 13) 7-6 (7-5) 6-4 6-4. Nicolas Almagro (Esp, 16) bat John Isner (EU) 7-6 (7-3) 7-6 (7-5) 6-7 (5-7) 6-3. Mikhail Youzhny (Rus, 18) bat Somdev Devvarman (Inde) 6-2 6-4 6-4. Michaël Llodra (Fr, 19) bat Ricardo Mello (Bré) 6-2 4-6 6-2 6-3. Xavier Malisse (Be) bat Florian Mayer (All, 20) 1-6 6-3 6-2 6-2. Juan Martin Del Potro (Arg, 24) bat Olivier Rochus (Be) 6-7 (7-9) 6-1 6-0 6-4. Karol Beck (Slq) bat Guillermo Garcia-Lopez (Esp, 26) 7-6 (7-5) 6-4 3-6 6-4. David Nalbandian (Arg-28) bat Andreas Haider-Maurer (Aut) 6-3 3-6 6-4 6-4. Marcos Baghdatis (Chy, 32) bat Andreas Seppi (It) 6-4 7-6 (7-4) 7-5. Fernando Gonzalez (Chili) bat Rik De Voest (AdS) 6-4 6-4 6-4.

Simple dames. Deuxième tour: Sabine Lisicki (All) bat Li Na (Chine, 3) 3-6 6-4 8-6. Francesca Schiavone (It, 6) bat Barbora Zahlavova Strycova (Tch) 7-5 6-3. Serena Williams (EU, 7) bat Simona Halep (Rou) 3-6 6-2 6-1. Svetlana Kuznetsova (Rus, 12) bat Alexandra Dulgheru (Rou) 6-0 6-2. Petra Cetkovska (Tch) bat Agnieszka Radwanska (Pol, 13) 3-6 7-6 (7-5) 6-4. Nadia Petrova (Rus) bat Anastasia Pavlyuchenkova (Rus, 14) 6-3 6-3. Julia Görges (All, 16) bat Mathilde Johansson (Fr) 7-6 (12-10) 6-2. Ana Ivanovic (Ser, 18) bat Eleni Daniilidou (Grè) 6-3 6-0. Yanina Wickmayer (Be, 19) bat Anna Tatishvili (Géo) 3-6 6-4 6-2. Flavia Pennetta (It, 21) bat Evgeniya Rodina (Rus) 6-4 6-2. Dominika Cibulkova (Slq, 24) bat Polona Hercog (Sln) 6-1 6-2. Maria Kirilenko (Rus, 26) bat Tamarine Tanasugarn (Thaï) 7-5 7-5. Jarmila Gajdosova (Aus, 27) bat Andrea Hlavackova (Tch) 7-6 (7-1) 6-3. Klara Zakopalova (Tch) bat Lucie Safarova (Tch, 31) 6-0 6-7 (3-7) 6-3. Tamira Paszek (Aut) bat Christina McHale (EU) 6-4 6-1. Kateryna Bondarenko (Ukr) bat Sara Errani (It) 6-4 5-7 6-2. Misaki Doi (Jap) bat Zheng Jie (Chine) 6-3 6-1. Melinda Czink (Hon) bat Anastasiya Yakimova (Bié) 7-5 6-3.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

BlessureTennis: opéré au genou droit, Federer ne jouera pas jusqu'en juinTennis: opéré au genou droit, Federer ne jouera pas jusqu'en juin

SmashTennis: un ex-joueur du circuit accuse Agassi de dopage et l’ATP de l’avoir couvertTennis: un ex-joueur du circuit accuse Agassi de dopage et l’ATP de l’avoir couvert

Un ex-joueur accuse Agassi de dopage

L’ex-bad boy du tennis, Marcelos Rios, s’en est pris violemment à André Agassi et à l’ATP. Le Chilien, ancien numéro 1...

  19.02.2020 22:51

outTennis: Belinda Bencic sortie d’entrée à DubaïTennis: Belinda Bencic sortie d’entrée à Dubaï

classementTennis: Belinda Bencic n°4 pour la première fois, bond de géant pour Leonie KüngTennis: Belinda Bencic n°4 pour la première fois, bond de géant pour Leonie Küng

DommageTennis: fin du rêve pour la jeune Leonie Küng qui s’incline en finale du tournoi de Hua HinTennis: fin du rêve pour la jeune Leonie Küng qui s’incline en finale du tournoi de Hua Hin

Top