30.10.2017, 00:01

Quatrième place rageante pour Toedtli en Valais

Abonnés
chargement
Difficile fin de rallye pour Jean Toedtli en Valais.

 30.10.2017, 00:01 Quatrième place rageante pour Toedtli en Valais

Par mar

Jérémie Toedtli ne décolérait pas après la pénalité de deux minutes qui lui a fait perdre sa deuxième place au rallye du Valais. Le jeune pilote de Colombier est passé tout proche d’un exploit sur l’asphalte valaisan samedi.

Le pilote neuchâtelois, dixième après la première journée, a grappillé des rangs au fil des spéciales du dernier jour. Profitant notamment...

Jérémie Toedtli ne décolérait pas après la pénalité de deux minutes qui lui a fait perdre sa deuxième place au rallye du Valais. Le jeune pilote de Colombier est passé tout proche d’un exploit sur l’asphalte valaisan samedi.

Le pilote neuchâtelois, dixième après la première journée, a grappillé des rangs au fil des spéciales du dernier jour. Profitant notamment des abandons du Prévôtois Olivier Burri (2e vendredi) et du leader provisoire Kevin Abbring (Pays-Bas), Jérémie Toedtli pouvait même prétendre à la victoire finale à la mi-journée. Le Neuchâtelois n’était alors pointé qu’à 18 secondes de l’Italien Giandomenico Basso, vainqueur final.

Mais, à la surprise générale, les commissaires ont infligé une pénalité de deux minutes au Neuchâtelois sur son temps au classement général. La raison? Jérémie Toedtli s’est présenté trop tôt au départ de deux spéciales. La sanction renvoyait le Colombinois au pied du podium provisoire.

Jérémie Toedtli n’a pas refait son retard sur le bitume valaisan et a dû se contenter du quatrième rang final. «J’ai la rage», se lamentait-il à Martigny. Incrédule sur les motifs de sa pénalité, le pilote a demandé au jury de revoir sa sanction. Son quatrième rang n’est donc que provisoire à l’heure actuelle. Au mieux, Jérémie Toedtli peut prétendre à un deuxième rang.

Du côté des autres pilotes neuchâtelois engagés, le Loclois Willy Santschi et son copilote Mathieu Wyttenbach ont terminé au 32e rang final, tandis que le Chaux-de-Fonnier Sébastien Studer, accompagné de son épouse Maude, s’est classé à la 38e place. mar


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top