02.08.2015, 19:52

La disqualification des Sauber profite à Sébastien Buemi

chargement

Sebastian Vettel (Red Bull-Renault) a remporté de manière souveraine le Grand Prix d'Australie. Le champion du monde a devancé Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes) et Vitaly Petrov (Lotus-Renault GP). Le camp suisse a connu une journée contrastée avec la belle huitième place de Buemi et le déclassement des deux Sauber.

Parti de la pole position, Vettel n'a connu aucun problème pour venir fêter la 11e victoire de sa carrière en F1, la première sur le circuit de Melbourne. «Une course fantastique. Prendre un bon départ était crucial. Nous avons appris beaucoup aujourd'hui», a résumé le jeune champion, qui a couru sans utiliser le Kers.

L'Allemand fait d'ores et déjà figure de grand favori à sa succession. Il a aussi déjà pris un net ascendant sur son coéquipier Mark Webber, décevant cinquième devant son public. L'Australien semble n'avoir pas encore digéré son échec dans la course au titre en fin de saison dernière.

Derrière Vettel, Hamilton a été le seul à pouvoir plus ou moins suivre le rythme. Le champion du monde 2008 se satisfera sans doute de sa deuxième place après avoir légèrement endommagé le fond plat de sa voiture lors d'une sortie un peu large au 32e tour. Quant à son coéquipier Jenson Button, il a fini sixième après une course mouvementée, marquée par un gros duel en début de course avec Massa, qui s'est terminé par une pénalité pour le Britannique.

La troisième marche du podium est occupée par Vitaly Petrov (Lotus-Renault GP), qui a réalisé le meilleur résultat de sa carrière. Le Russe a fait un joli cadeau à son équipe, orpheline de Robert Kubica (blessé après son accident en rallye). Le remplaçant du Polonais, Nick Heidfeld, n'a jamais été dans le coup et a terminé à un anonyme 14e rang.

Côté suisse, Sébastien Buemi, qui s'était qualifié en 10e position - sa meilleure performance aux essais depuis 2009 - a amené sa Toro Rosso-Ferrari à la huitième place, inscrivant ainsi quatre points au championnat du monde. L'Aiglon a égalé son meilleur résultat de 2010 (une huitième place au Canada). Le Vaudois s'est longtemps battu avec les deux Force India. En fin de course, il n'a pas pu résister à Felipe Massa, le Brésilien de Ferrari terminant septième. «Ce n'est pas trop mal de terminer 10e, mais le huitième ou le neuvième rang était possible», a analysé le pilote suisse avant d'apprendre le déclassement des deux Sauber. «C'est dommage d'avoir eu un contact avec mon coéquipier au premier virage. Ce n'est pas la première fois que cela arrive et je pense qu'on va en discuter après avoir revu les images. Vers la fin, je n'ai pas eu les moyens de résister au retour de Massa», a-t-il encore déclaré.

«Globalement, je dirais que nous sommes plus compétitifs que l'an passé. Il faut maintenant continuer à développer et améliorer la voiture. C'est un début de saison positif», a conclu Sébastien Buemi. /si

L'écurie suisse fait appel

Les sourires étaient aussi de mise chez Sauber, avec l'étonnante mais éphémère prestation du rookie mexicain Sergio Perez, septième pour sa première course disputée qui plus est avec un seul changement de pneus. Le jeune pilote avait prouvé avec ce résultat que sa place en F1 n'était pas uniquement due à l'argent amené par son sponsor (Telmex, de Carlos Slim, l'homme le plus riche du monde). Pour sa part, Kamui Kobayashi (Jap) avait terminé au huitième rang, complétant le bon début de journée de l'écurie basée à Hinwil.

Mais une annonce de la FIA a bien vite fait déchanter les Zurichois. Les commissaires ont, en effet, exclu les deux monoplaces du Grand Prix pour des ailerons arrière jugés non conformes, bouleversant ainsi le classement final. Sauber a décidé de faire appel de la sanction.

C'est également la soupe à la grimace chez Mercedes. Michael Schumacher et Nico Rosberg ont tous deux abandonné avant la mi-course. «Schumi» a été accroché par Alguersuari dès le départ et il a abandonné au 19e tour. Quant à Rosberg, il a été harponné par Rubens Barrichello au 22e tour. /si

Formule 1

Grand Prix d'Australie à Melbourne (58 tours de 5,303 km = 307,574 km): 1. Sebastian Vettel (All), Red Bull-Renault, 1h29'30''259 (moyenne 206,184 km/h). 2. Lewis Hamilton (GB), McLaren-Mercedes, à 22''297. 3. Vitaly Petrov (Rus), Lotus-Renault GP, à 30''560. 4. Fernando Alonso (Esp), Ferrari, à 31''772. 5. Mark Webber (Aus), Red Bull-Renault, à 38''171. 6. Jenson Button (GB), McLaren-Mercedes, à 54''304. 7. Felipe Massa (Bré), Ferrari, à 1'25''186. A un tour: 8. Sébastien Buemi (S), Toro Rosso-Ferrari. 9. Adrian Sutil (All), Force India-Mercedes. 10. Paul di Resta (GB), Force India-Mercedes. 11. Jaime Alguersuari (Esp), Toro Rosso-Ferrari. 12. Nick Heidfeld (All), Lotus-Renault. A 2 tours: 13. Jarno Trulli (It), Lotus. 14. Jérôme d'Ambrosio (Be), Virgin-Cosworth. 22 pilotes au départ, 16 à l'arrivée, 14 classés. Disquailifés: Sergio Perez (Mex/7e), Sauber-Ferrari et Kamui Kobayashi (Jap/8e), Sauber-Ferrari (aileron arrière non conforme). Tour le plus rapide: Felipe Massa (55e) en 1'28''947 (214,631 km/h).

Championnat du monde (1/19). Pilotes: 1. Vettel 25. 2. Hamilton 18. 3. Petrov 15. 4. Alonso 12. 5. Webber 10. 6. Button 8. 7. Massa 6. 8. Buemi 4. 9. Sutil 2. 10. Di Resta 1. Constructeurs: 1. Red Bull-Renault 35. 2. McLaren-Mercedes 26. 3. Ferrari 18. 4. Lotus-Renault 15. 5. Toro Rosso-Ferrari 4. 6. Force India-Mercedes 3.

Prochaine épreuve: Grand Prix de Malaisie à Sepang (10 avril).


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

NécrologieLa course a pris fin pour le pilote chaux-de-fonnier Jean-Claude BéringLa course a pris fin pour le pilote chaux-de-fonnier Jean-Claude Béring

DrameAutomobilisme – NASCAR: le Daytona 500 s’achève par un grave accidentAutomobilisme – NASCAR: le Daytona 500 s’achève par un grave accident

OffensiveFormule 1: Ineos, propriétaire du Lausanne-Sport et de l'équipe cycliste Sky, se lie à MercedesFormule 1: Ineos, propriétaire du Lausanne-Sport et de l'équipe cycliste Sky, se lie à Mercedes

MOTOCYCLISMEQuartararo pour Rossi en 2021Quartararo pour Rossi en 2021

drameDakar 2020: le motard portugais Paulo Gonçalves se tue en Arabie saouditeDakar 2020: le motard portugais Paulo Gonçalves se tue en Arabie saoudite

Top