13.11.2017, 00:01

Ferrari et Sebastian Vettel renouent avec la victoire

Abonnés
chargement

 13.11.2017, 00:01 Ferrari et Sebastian Vettel renouent avec la victoire

Par ats

AUTOMOBILISME L’Allemand a fêté le 47e succès de sa carrière en Formule 1 en s’adjugeant le Grand Prix du Brésil à Interlagos.

Sebastian Vettel (Ferrari, photo Keystone) a remporté un Grand Prix du Brésil indécis et passionnant à Interlagos, fêtant le 47e succès de sa carrière en Formule 1. L’Allemand n’avait plus gagné depuis la Hongrie à fin juillet, soit depuis sept courses.

Vettel a devancé de 2’’7 Valtteri Bottas (Mercedes), Kimi Raikkonen (Ferrari) complétant le podium à 4’’6. Parti des...

Sebastian Vettel (Ferrari, photo Keystone) a remporté un Grand Prix du Brésil indécis et passionnant à Interlagos, fêtant le 47e succès de sa carrière en Formule 1. L’Allemand n’avait plus gagné depuis la Hongrie à fin juillet, soit depuis sept courses.

Vettel a devancé de 2’’7 Valtteri Bottas (Mercedes), Kimi Raikkonen (Ferrari) complétant le podium à 4’’6. Parti des stands en dernière position après son Crash subi lors des qualifications, Lewis Hamilton (Mercedes) a effectué une folle remontée jusqu’au 4e rang, sur les talons de Raikkonen. Il a échoué à 5’’4 seulement du vainqueur...

Départ crucial

Auteur de la pole position, Bottas a été surpris au départ par Vettel. Le Finlandais n’a ensuite jamais pu récupérer la tête. Tous les premiers ont effectué un seul arrêt pour changer de gommes, malgré la chaleur qui régnait sur le spectaculaire tracé brésilien.

«J’ai pris un bon départ, j’ai pu surprendre Valtteri et cela s’est avéré crucial. Je suis très heureux pour tous les gars à Maranello. Les dernières semaines ont été dures, et cela fait du bien d’avoir les deux voitures dans le top-3», a déclaré Vettel, qui s’est imposé pour la 5e fois cette année.

Pour sa part, Bottas ne cachait pas une certaine déception. «Je partais de la pole, donc le seul objectif était de gagner la course. C’est donc très décevant de l’avoir perdue au départ. J’ai ensuite essayé de mettre la pression sur Sebastian», a expliqué le Finlandais.

Parti en pneus tendres alors que les leaders s’élançaient en super-tendres, Hamilton a fait un premier relais très long, puisqu’il s’est arrêté au 43e des 71 tours. Le quadruple champion du monde a multiplié les dépassements et n’est pas passé loin d’une victoire qui aurait été exceptionnelle.

Massa salué en héros

Hamilton a inscrit des points pour la 24e fois consécutive: il n’est plus qu’à trois longueurs du record détenu par Kimi Raikkonen, qui avait marqué 27 fois de suite entre les GP de Bahreïn 2012 et Hongrie 2013.

Les Red Bull-TAG Heuer de Max Verstappen et Daniel Ricciardo ont fini 5e et 6e, mais loin des quatre de devant. Elles ont précédé le héros local Felipe Massa (Williams-Mercedes), bon 7e pour son dernier GP à domicile. A la grande joie du public, Massa a résisté jusqu’au bout à Fernando Alonso (McLaren-Honda), dont le moteur a pour une fois tenu.

Marcus Ericsson et Pascal Wehrlein n’ont pas réussi à entrer dans les points avec leur Sauber-Ferrari. Ils ont pris les 13e et 14e rangs. ats


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top