07.02.2019, 07:11

Ski freestyle: le Suisse Noé Roth en bronze lors de l'épreuve de saut des championnats du monde

chargement
Sacré champion du monde juniors il y a moins d'un an au Bélarus, Noé Roth a décroché un podium pour le moins inattendu sur la neige de l'Utah. (archives)

Ski freestyle Le Suisse Noé Roth a remporté la médaille de bronze lors de l'épreuve de saut des championnats du monde dans l'Utah. La compétition a été remportée par le Russe Maxim Burov.

Noé Roth a signé un bel exploit lors de l'épreuve de saut des championnats du monde à Deer Valley. Le Zougois de 18 ans s'est paré de bronze dans une épreuve remportée par le Russe Maxim Burov.

Sacré champion du monde juniors il y a moins d'un an au Bélarus, Noé Roth a décroché un podium pour le moins inattendu sur la neige de l'Utah. Le fils de l'entraîneur national Michel n'a, ainsi, jamais été mieux classé que 14e en Coupe du monde!

Mais Noé Roth a parfaitement maîtrisé ses nerfs mercredi, au cours d'une finale disputée en nocturne. "J'ai juste ressenti un peu de pression au moment de m'élancer pour mon troisième saut", a-t-il concédé. "Mais je me savais capable d'évoluer à un tel niveau", a glissé le Zougois, qui avait dominé les qualifications la veille.

 

 

Tout s'est joué à quitte ou double, dans une "Super Final" réunissant les six premiers. Noé Roth s'est fait l'auteur d'un "Full-Double Full-Full" pour ce troisième et dernier saut, obtenant 125,22 points. Soit 1,02 de moins que le médaillé d'argent, l'Ukrainien Olexander Abramenko. Le nouveau champion du monde Maxim Burov a survolé les débats (130,09 points).

Même son coach de père ne s'attendait pas à une telle progression en moins d'une année: "Après son titre mondial juniors, j'avais dit qu'une participation à la finale des Mondiaux élite était possible", a lâché Michel Roth. "Mais il saute vraiment très bien actuellement. Avant le concours, je me suis dit qu'une surprise était envisageable", a-t-il poursuivi.

Deux autres Helvètes étaient en lice dans cette finale. Lui aussi né dans les années 2000, Pirmin Werner s'est classé 9e, alors que Dimitri Isler a terminé 11e. Seule la Russie comptait plus de représentants dans cette finale (4). Cela démontre la qualité du travail effectué par Michel Roth, dont le fils Noé a offert au ski freestyle masculin suisse sa première médaille mondiale en saut.

ATS

Top