04.12.2017, 00:01

Simon Ammann se rapproche des dix meilleurs

Abonnés
chargement
Simon Ammann est en constante progression.

 04.12.2017, 00:01 Simon Ammann se rapproche des dix meilleurs

Par ats

SAUT À SKIS Le Saint-Gallois a pris le douzième rang du concours de Nizhny Tagil, remporté par Andreas Wellinger.

Simon Ammann monte en puissance en ce mois de décembre. Le Saint-Gallois s’est classé au 12e rang du deuxième concours de Nizhny Tagil, remporté par l’Allemand Andreas Wellinger.

Jamais mieux classé que 11e durant l’hiver 2016/2017, Simon Ammann pointait justement au 11e rang à l’issue de la première manche, après s’être posé à 123,5 mètres. Il atterrissait à...

Simon Ammann monte en puissance en ce mois de décembre. Le Saint-Gallois s’est classé au 12e rang du deuxième concours de Nizhny Tagil, remporté par l’Allemand Andreas Wellinger.

Jamais mieux classé que 11e durant l’hiver 2016/2017, Simon Ammann pointait justement au 11e rang à l’issue de la première manche, après s’être posé à 123,5 mètres. Il atterrissait à 133,5 m en deuxième manche, mais était encore moins bien noté sur le plan technique que pour son premier envol.

Simon Ammann a obtenu 242,8 points au total. Il a ainsi échoué à 2,9 points du 10e Jernej Damjan, auteur de sauts mesurés à 123 et 130 mètres... Sa dernière apparition dans le top-10 remonte au dernier concours de l’exercice 2015/2016 avec une 8e place obtenue en vol à ski à Planica.

Deschwanden ne confirme pas

Mais le quadruple champion olympique est sur la bonne voie: incapable de se qualifier pour la 2e manche en ouverture de saison à Wisla, il a enchaîné avec une 19e place à Kuusamo, puis un 16e et un 11e rangs à Nizhny Tagil.

Excellent 7e la veille, Gregor Deschwanden n’a en revanche pas confirmé sur le grand tremplin russe. Le Lucernois a dû se contenter d’un 28e rang avec des sauts à 116,5 et 122 mètres. Et il s’était qualifié de justesse pour la finale, se classant 30e de la première manche. Troisième Suisse en lice, Killian Peier a échoué comme la veille dès la première manche. Le Vaudois s’est posé à 116 mètres, manquant pour environ 12 points le top-30.

Andreas Wellinger a pour sa part cueilli à 22 ans sa troisième victoire individuelle en Coupe du monde, atterrissant à 132 puis à 133,5 mètres. L’Allemand a devancé de 4,8 points son dauphin et compatriote Richard Freitag, vainqueur la veille et leader de la Coupe du monde. ats


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top