21.01.2020, 20:04

Robin Tissières, champion olympique des JOJ en cross par équipe: «La fête sera terrible au village olympique»

chargement
Robin Tissières termine sa course dans les bras de ses jeunes collègues. La Suisse est championne olympique.

Le Neuchâtelois de Cortaillod remporte la médaille d’or de cross par équipe, snowboard et ski. Le jeune homme de 17 ans vit un rêve éveillé. Confidences, juste après son sacre.

«Quand j’ai passé la ligne d’arrivée et que j’ai vu qu’on avait gagné, je n’y croyais pas». Robin Tissières n’oubliera jamais ce mardi 21 janvier 2020, sur les sommets de Villars-sur-Ollon, dans le canton de Vaud. Depuis ce mardi soir, il a une médaille d’or autour du cou, une médaille olympique des JOJ.

«Heureusement que j’ai bien réussi mes courses en individuel dimanche», poursuit le jeune homme de 17 ans. «En arrivant septième, Swissski a choisi de m’envoyer dans la course par équipe.»

«On ne se connaissait pas»

Les courses par équipe, on les appelle les teams events pendant ces JOJ. Il s’agit de courses mixtes, hommes-femmes. Une équipe peut aussi représenter plusieurs pays, raison pour laquelle la médaille suisse ne sera pas comptée dans le quota des médailles helvétiques. Pour le cross, les organisateurs ont aussi choisi de mêler snowboard et ski.

L’équipe de Robin Tissières est 100% suisse. Elle engage les deux meilleurs jeunes snowboarders du pays que sont Anouk Doeirg et Valerio Jud, respectivement médaille d‘argent et médaille d’or dans les courses individuelles. Et les deux meilleurs jeunes skieurs spécialistes en cross: Marie Krista, médaille d’or en cross individuel, et Robin Tissières, septième dimanche. 

«On ne se connaissait pas, seulement de nom», explique l’adolescent de Cortaillod. «On s’est rencontré un quart d’heure avant le départ, et on a décidé de se lâcher.»

De gauche à droite: Anouk Doerig, Marie Krista, Valerio Jud et Robin Tissières. Keystone

Les quatre «crosseurs» se disent m…. et s’élancent successivement sur la piste verglacée de Villars. Les snowboardeuses descendent avec les snowboardeuses, les snowboarders avec les snowboarders, les skieuses avec les skieuses et enfin les skieurs avec les skieurs. Dans cet ordre-là. Chaque athlète a une puce. Le temps d’une équipe est la somme des différentes performances de ses membres. 

Il a frôlé la catastrophe

Robin Tissières est donc systématiquement le dernier à prendre le départ. Après avoir remporté les qualifications et les demi-finales, l’équipe suisse se retrouve face à la Russie, favorite, face à l’Allemagne et face à une équipe multinationale.

Lorsque Robin prend le départ, l’équipe de Suisse a une minute et huit dixièmes d’avance sur la Russie et l’Allemagne. Ça sent bon la médaille. Mais le Neuchâtelois rate complètement son départ. Il se retrouve largué très rapidement. Pire, il prend tellement de risques pour essayer de revenir sur les trois autres concurrents qu’il est à deux doigts de la chute plusieurs fois.

Robin serre les dents. Il tient bon. Grâce à l’avance cumulée de ses coéquipiers, il a une petite marge. Il arrivera dernier de sa série, et perdra plusieurs dixièmes. Ouf, ses copains avaient fait le job avant. Il conserve une petite avance et devient ainsi médaillé olympique.

Robin Tissières en pleine action sur le parcours de Villars-sur-Ollon ce mardi. Keystone.

«Quand j’ai vu qu’on avait gagné, j’ai pensé à tous les sacrifices que je fais depuis des années. L’école, les sorties avec les copains, les week-ends tranquilles. Tout ça, j’ai fait une croix dessus il y a bien longtemps. Mais aujourd’hui, je sais pourquoi!».

Il était environ 19 h 30 ce mardi soir lorsque Robin a penché son cou en avant pour recevoir sa médaille d’or à Lausanne. «La fête sera terrible au village olympique!».

Allez, santé champion !
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Ski-crossLe seul Neuchâtelois des JOJ avait tout le canton avec luiLe seul Neuchâtelois des JOJ avait tout le canton avec lui

Top