11.03.2019, 00:01

Ramon Zenhaüsern triomphe en Slovénie

chargement
Ramon Zenhaüsern laisse éclater sa joie.

SKI ALPIN Le Valaisan s’est imposé à Kranjska Gora. Il s’agit de son 1er succès dans un slalom de Coupe du monde traditionnel. Troisième, Marcel Hirscher est assuré de remporter le classement général.

Ramon Zenhaüsern a cueilli sa première victoire dans un slalom traditionnel de Coupe du monde hier à Kranjska Gora! Le Valaisan a devancé de 1’’15 le Norvégien Henrik Kristoffersen, leader après la première manche. Marcel Hirscher (3e à 1’’17) est quant à lui assuré de remporter pour la huitième fois d’affilée le classement général.

«Je devrais venir vivre ici, je m’y sens tellement bien», a lâché tout sourire Ramon Zenhäusern (26 ans), 7e à l’issue du premier parcours à 0’’90 de Henrik Kristoffersen et auteur d’une démonstration en deuxième manche. «J’y ai obtenu mon premier podium (réd: dans un «vrai» slalom) l’an dernier, et maintenant cette première victoire», a-t-il poursuivi.

«Il fallait prendre beaucoup de risques dans la deuxième manche, j’y suis parvenu. C’est incroyable de me retrouver sur le podium aux côtés de ces deux légendes», a ajouté le Haut-Valaisan, qui offre à la Suisse sa deuxième victoire de l’hiver dans un slalom traditionnel après celle de Daniel Yule à Madonna di Campiglio.

Je devrais venir vivre ici, je m’y sens tellement bien.
Ramon Zenhäusern

Yule s’accroche

Vice-champion olympique de slalom, Ramon Zenhäusern affichait jusqu’ici deux succès à son palmarès, tous deux obtenus dans le City Event de Stockholm (2018 et 2019). Il était toujours en attente d’un premier exploit dans un slalom traditionnel, lui qui aurait vraisemblablement obtenu une médaille aux Mondiaux d’Are s’il n’avait pas manqué sa première manche.

Ramon Zenhäusern remonte grâce à cette victoire au 3e rang du classement de la discipline, à égalité avec Henrik Kristoffersen (471 points). Le duo pointe à 20 longueurs d’un autre Suisse, le très régulier Daniel Yule, 5e hier à 1’’52 de son compatriote. Marcel Hirscher, qui compte 768 points, était déjà assuré de s’adjuger le petit Globe de la spécialité.

Loïc Meillard éliminé

Comme samedi en géant (six coureurs dans les 30 premiers, trois dans le top 10), les représentants de Swiss-Ski ont signé une belle performance d’ensemble dans le sillage de leurs leaders. Sur les huit au départ, sept ont inscrit des points. Seul Loïc Meillard, éliminé sur le premier parcours, a manqué le coche.

Auteur du 25e chrono en matinée, Sandro Simonet (15e au final) a lui aussi réussi une belle remontée pour terminer pour la quatrième fois parmi les quinze premiers en Coupe du monde. Le meilleur résultat du Grison (2e temps de la seconde manche dimanche) est une 8e place, obtenue l’an dernier en slalom à... Kranjska Gora.

Fils du double champion du monde de géant Michael von Grünigen, Noël von Grünigen (29e et dernier) a pour sa part obtenu à 23 ans ses premiers points en Coupe du monde. Le Vaudois Marc Rochat (26e) est lui présent dans le top 30 pour la première fois depuis mars 2018 et sa belle 6e place obtenue à... Kranjska Gora.

Déception en revanche pour le champion du monde 2017 de combiné Luca Aerni, qui n’a pu faire mieux que 28e. Le Valaisan ne sera ainsi pas présent aux finales de Soldeu. Dernier Suisse classé hier en Slovénie, Reto Schmidiger a fini 20e. 

Premier podium pour Odermatt

Vainqueur du géant de Kranjska Gora, Henrik Kristoffersen a attesté de sa grande forme samedi. Mais avec un premier podium en Coupe du monde, Marco Odermatt (3e) fait son entrée dans la cour des grands.

A 21 ans, le petit prodige du ski suisse a à nouveau fait l’étalage de ses qualités. Malgré une première manche quelque peu ratée, Odermatt a gagné douze rangs pour prendre la 3e place finale. Un premier podium en carrière qui en appelle évidemment d’autres, tant le Nidwaldien paraît maîtriser son sujet. «J’étais déjà ravi par mes résultats depuis le début de la saison. Mais jamais je n’aurais pu imaginer me hisser parmi les trois premiers dans une course Coupe du monde encore cet hiver», lâche le quintuple champion du monde juniors.

Impossible également de passer sous silence l’exploit de Cedric Noger. Pour son cinquième départ en Coupe du monde, le Saint-Gallois de 26 ans a obtenu la quatrième place. Il faut aussi relever le septième rang de Loïc Meillard. Cinquième après la première manche, le Neuchâtelois a été secoué l’après-midi mais a bien limité la casse. 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top