01.12.2017, 00:01

Premières pistes ouvertes et lutte contre le radoux

Abonnés
chargement
Léa Friche et ses amis du Giron jurassien ont déjà pu s’entraîner pendant sept journées dans les Alpes.

 01.12.2017, 00:01 Premières pistes ouvertes et lutte contre le radoux

SPORTS DE NEIGE Le Giron jurassien a officiellement lancé sa saison 2017-2018.

Tombée à temps sur la région cette année, la neige donne le sourire aux responsables du Giron jurassien.

C’est donc avec optimisme et entrain que ces derniers ont donné, hier, le coup d’envoi officiel de la saison 2017-2018. Les 17 fondeurs sélectionnés par le Centre régional de performance (CRP) s’entraînent toutefois depuis deux semaines déjà sur les pistes de...

Tombée à temps sur la région cette année, la neige donne le sourire aux responsables du Giron jurassien.

C’est donc avec optimisme et entrain que ces derniers ont donné, hier, le coup d’envoi officiel de la saison 2017-2018. Les 17 fondeurs sélectionnés par le Centre régional de performance (CRP) s’entraînent toutefois depuis deux semaines déjà sur les pistes de l’Arc jurassien.

Quant à leurs 15 coéquipiers du ski alpin, ils comptabilisent sept journées de pratique sur neige artificielle en Valais. Le total de sept jeunes sélectionnés par le Centre national de performance (CNP) de Brigue (VS) représente un nouveau record pour l’association.

Lancement du Viteos Tour

Afin de continuer à promouvoir les sports de neige dans l’Arc jurassien, le président du Giron, Dimitri Gianoli, et son équipe lancent le Viteos Ski Tour.

Un an après les débuts des e-liberty nordiX games et les premiers pas du CRP «option» ski nordique, ce championnat de quatre compétitions sera ouvert à toutes les catégories d’âge, tant aux amateurs qu’aux compétiteurs. «Le but principal est de permettre à tout le monde de pratiquer sa passion», précise Jérôme Ducommun, directeur du CRP alpin.

Inscrite au calendrier depuis plus de 15 ans, la Coupe Didier Cuche permet aux jeunes nés entre 2002 et 2012 de faire une première expérience en compétition lors de ses quatre étapes, sur des parcours «faciles».

Une porte d’entrée vers la compétition presque obligatoire dans l’Arc jurassien: les cinq skieurs alpins sélectionnés par Swiss-Ski pour intégrer le CNP de Brigue y ont fait leurs premières armes! Les licenciés M12, M14 et M16 se tourneront vers les trois manches de la Ragusa Ski Cup.

La diminution des chutes de neige dans la région pousse le comité du Giron jurassien à innover, bien que cette saison démarre sur de bonnes bases météorologiques.

Afin de permettre à ses fondeurs de rester s’entraîner dans la région, le responsable nordique Christophe Frésard annonce la création d’un parcours d’1 km à La Vue-des-Alpes«avec la neige récupérée sur les parkings. Quelque 250 m sont déjà prêts. Il s’agit d’un grand changement par rapport à la saison passée». Les 750 mètres suivants seront façonnés la semaine prochaine. «Le circuit sera ouvert à tous. Mais s’il devient la seule boucle disponible dans l’Arc jurassien au moment du radoux, cela posera problème.»

Pas de canons à neige

Dans ce cas de figure, des créneaux horaires d’entraînements seront rédigés. En cas de fonte des neiges précoce, une manche des nordiX games pourrait y être délocalisée. Débarrassée des «montagnes» artificielles présentes sur les parkings de La Vue-des-Alpes, la voirie se frotte également les mains, selon le comité du Giron jurassien.

L’utilisation de canons à neige n’étant pour l’heure pas à l’ordre du jour, une solution similaire a été mise sur pied pour le ski alpin, en partenariat avec Les Bugnenets-Savagnières, où une piste sera assurée. «Ce sera au jour le jour, en fonction de la Météo, il faudra être très réactif», précise Christophe Frésard.

Réparti entre la promotion du sport populaire, les aides à la relève ou encore la participation au CNP de Brigue, le budget total s’élève à environ 415 000 francs par saison. Membre du comité directeur, Didier Cuche représente un gage de sérieux et de qualité au moment de s’approcher des partenaires potentiels.

La saison 2017-2018 est sous toit, mais le départ d’un des deux sponsors principaux au printemps prochain oblige le natif du Pâquier et tout le comité du Giron à se lancer dans une nouvelle quête.

L’engagement de Didier Cuche reste «ponctuel»

Membre du comité directeur du Giron jurassien, Didier Cuche ne s’est pas rendu sur les glaciers avec les skieurs alpins du Centre régional de performance durant les deux dernières saisons. «Ils n’ont pas forcément besoin de moi», estime en toute modestie le médaillé d’argent du super-G des Jeux olympiques de Nagano, en 1998. Avant de préciser: «Je suis disponible pour apporter mon aide s’il manque quelqu’un. Mon engagement auprès des skieurs restera ponctuel à court et moyen terme en raison de mon agenda.»

Au cours de ses nombreux engagements aux quatre coins de la Suisse, le natif du Pâquier a pu constater que «le travail effectué porte ses fruits. Le Giron jurassien bénéficie d’une perception positive bien au-delà des frontières de l’Arc jurassien.»


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top