21.02.2019, 00:01

Mondiaux: les choses sérieuses commencent à Seefeld

chargement
Nadine Fähndrich, leader de l’équipe de Suisse en sprint.

SKI DE FOND Les championnats débutent, ce jeudi en Autriche, avec les épreuves de sprint individuel. La Suisse avec deux atouts majeurs et un joker.

Les choses sérieuses commencent ce jeudi aux Mondiaux de Seefeld, en Autriche, avec les épreuves de sprint individuel en fond. La Suisse peut compter sur deux atouts majeurs, Nadine Fähndrich et Laurien van der Graaff, et sur un joker vaudois, Jovian Hediger.

La quête d’une médaille constituerait un exploit. Mais les trois meilleurs sprinters helvétiques auront l’avantage de s’exprimer en skating, leur style préféré. De quoi nourrir quelques ambitions, un an après la victoire surprise de Laurien van der Graaff lors de la répétition générale en Coupe du monde.

La Davosienne (31 ans) n’affiche certes pas la même forme cette saison, avec deux 10es places – obtenues lors des deux derniers sprints disputés à Lahti et à Cogne – comme meilleurs résultats. Elle a d’ailleurs cédé le costume de leader de l’équipe à Nadine Fähndrich (23 ans), 4e du sprint de Dresde en janvier et 2e du 10 km classique de Cogne dimanche.

«Je voulais faire partie des favorites dans ces Mondiaux. Ce n’est pas le cas», a concédé Laurien van der Graaff. «Mais je dois croire en mon étoile. Je veux être prête à me battre afin de pouvoir profiter de la moindre opportunité», a-t-elle poursuivi.

Jovian Hediger en joker

Moins à l’aise que sa compatriote dans l’emballage final, Nadine Fähndrich est consciente que sa tâche sera délicate. «Pour espérer monter sur le podium, il faudra que tout fonctionne parfaitement», a souligné la Lucernoise, qui espère pouvoir faire la différence dans la dernière difficile montée du parcours.

Jovian Hediger est le joker de l’équipe helvétique dans un sprint que disputeront également Jason Rüesch, Roman Furger et Roman Schaad. Il affiche un 4e rang comme meilleur résultat individuel en carrière, dans un sprint en style libre, mais cela commence à dater (décembre 2015 à Dobbiaco). «Il est difficile de parler de médaille, surtout au vu de ma saison spéciale», a-t-il d’ailleurs expliqué au site spécialisé www.skiactu.ch.

Le Vaudois (28 ans) a en effet été stoppé durant deux mois l’été dernier après une opération à la hanche. «Si j’arrive à battre mon meilleur résultat dans un grand championnat (réd: 11e lors des Mondiaux 2017), je serais déjà satisfait», a-t-il souligné. Il tient néanmoins la forme, comme en témoigne sa 9e place obtenue samedi à Cogne.

Le sprint masculin ne devrait pas échapper à la star attendue de ces joutes, le Norvégien Johannes Hösflot Klaebo. Chez les dames, la championne olympique Stina Nilsson a les faveurs de la cote. 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SKI ALPINNouveau départ ou coup d’éclat?Nouveau départ ou coup d’éclat?

CompétitionSki alpin: les Suissesses battues au combiné de Crans-Montana, Brignone intouchableSki alpin: les Suissesses battues au combiné de Crans-Montana, Brignone intouchable

interviewUrs Lehmann, président de Swiss-Ski: «Rendre possible l’impossible»Urs Lehmann, président de Swiss-Ski: «Rendre possible l’impossible»

CompétitionSki alpin: les Suissesses à la traîne après le super-G du combiné de Crans-MontanaSki alpin: les Suissesses à la traîne après le super-G du combiné de Crans-Montana

SuccèsSkicross – Coupe du monde: Fanny Smith s’impose, doublé suisse à Sunny ValleySkicross – Coupe du monde: Fanny Smith s’impose, doublé suisse à Sunny Valley

Top