03.08.2015, 08:57

Le CRP a presque séduit tout le monde

chargement
Par PATRICK TURUVANI

Le monde évolue, continue sa ronde, et le Giron jurassien tourne lui aussi une page importante de son histoire, avec l'intégration de son cadre de ski alpin dans le nouveau Centre régional de performance des Montagnes jurassiennes (CRP). Une nouveauté qui n'a pas fait pas l'unanimité cette année.

«Le CRP est en route et reprend notre secteur alpin, comme l'assemblée générale l'avait décidé en novembre dernier», confirme Lucien Bühler. «Une convention a été signée entre le Giron et le CRP, et une demande de label provisoire est en cours auprès de Swiss-Ski.» Le groupement jurassien conserve le ski nordique et le snowboard, ainsi que «tout l'alpin qui est en dessous du CRP», précise le président démissionnaire du Giron. Soit ce qui touche à la vie des clubs, à la préformation ou encore à la Coupe Didier Cuche.

Comme pour toute sélection régionale, il faut satisfaire à certains critères (âge, niveau technique, condition physique) pour entrer dans le CRP. L'autre condition sine qua non: il faut... en avoir envie! Sur 13 jeunes retenus, dix ont intégré le CRP cette année, alors que trois ont refusé, dont le Chaux-de-Fonnier Axel Béguelin (13 ans), l'un des grands espoirs de l'Arc jurassien (lire ci-contre). Les recalés ou les «frondeurs» ne resteront pas pour autant sur le carreau. «Il leur est possible de poursuivre la compétition de manière individuelle via leur club», rassure Lucien Bühler.

Dans un premier temps, seuls les OJ1 du Giron (11-12 ans) devaient être «repris» par le CRP, un groupe de trois OJ2 (13-15 ans) étant censé poursuivre l'aventure au sein du groupement jurassien. Mais le 31 mai, en assemblée extraordinaire, les délégués du Giron ont refusé de garder une seconde équipe en parallèle avec le Centre régional, pour des «raisons financières». Même la «solution intermédiaire» proposée par le comité - offrir une aide pécuniaire à ces jeunes (aucun montant n'avait été fixé) - n'a pas passé la rampe. «La question a été tranchée démocratiquement», constate le président.

«Certains parents n'étaient pas chauds pour passer du Giron au CRP, mais la plupart ont dit oui», relance Lucien Bühler. «Ce Centre régional est tout neuf, et la nouveauté engendre souvent le doute et la méfiance, c'est pareil dans la vie de tous les jours, on a souvent de la peine à changer nos habitudes. Mais raisonnablement, le Giron, qui vient de faire un gros effort pour assainir ses finances, ne pouvait pas se permettre de financer une équipe aussi réduite.»

Selon son directeur Jérôme Ducommun, le CRP a été plébiscité par les délégués du Giron jurassien avec 90% de oui, alors que 70% de voix défavorables ont sanctionné la proposition de quand même conserver un petit groupe d'OJ2.

L'espoir Axel Béguelin renonce au Centre

Axel Béguelin est l'un des grands espoirs de la région (il bénéficie d'une «talent card» nationale et figure dans le top 10 suisse des 1997), mais il ne fera pas partie du CRP, tout comme son camarade du SC La Chaux-de-Fonds Nelson Istrate (1998) et Benoit Knuchel (1998, Nods-Chasseral).

«En février, quand il a fallu faire un choix, il n'y avait pas encore d'entraîneur pour les 13-15 ans (réd: le Valaisan Frédéric Labaune a été engagé en mars) ni de programme scolaire pour le niveau d'Axel (9e maturité)», explique sa maman Sylvie. «A nos yeux, il y avait encore trop de points d'interrogation. Après trois ans passés dans la structure du Giron, avec un investissement sportif, financier et personnel très lourd, on n'a pas voulu prendre de risque. Cela a été compris comme ça, mais ce n'est pas du tout un caprice. On a simplement estimé que ce projet n'était pas viable pour nous. On pense également qu'après trois ans, il aurait vraiment valu la peine de continuer une année de plus avec ces jeunes, pour aller au bout du cycle planifié avec un certain succès par Yves Degl'Innocenti.»

En théorie, «le CRP est un beau projet, mais c'est la réalité qui nous intéresse», reprend Sylvie Béguelin. «Cela fait trois ans que l'on vit avec toutes ces contraintes au quotidien (école, devoirs, déplacements...) On sait ce dont Axel a besoin. Je le répète, le projet ne nous a pas semblé suffisamment au point.» Mais on était en février. Et tout s'est réglé dans les mois suivants... «Peut-être. Mais il y a eu des malentendus, et trop de choses blessantes ont été dites pour que l'on puisse revenir en arrière.»

«On a même hésité à partir en Valais ou ailleurs, où Axel aurait sans doute été accueilli à bras ouverts», avoue Sylvie Béguelin. «Mais nous sommes Jurassiens et notre fils veut skier pour sa région.» Une solution de secours est en passe d'être trouvée pour ces jeunes avec l'entraîneur Yves Degl'Innocenti et le soutien du SC La Chaux-de-Fonds. «Jusqu'au bout, on a cru qu'une équipe serait maintenue au Giron, c'est une grande déception. Cela dit, la région mérite d'avoir un CRP. On leur souhaite de réussir, mais on ne fera pas partie de l'histoire. Ce n'est pas dramatique, ni pour eux, ni pour nous.» / ptu

Tous les postes repourvus au comité

Hier soir, à Perrefitte, lors de la 102e assemblée du Giron jurassien (22 clubs présents, six excusés, neuf absents), tous les postes à repourvoir au comité ont trouvé preneur. Michel Schindelholz (SC Saint-Imier, vice-président alpin), Jérôme Ducommun (chef alpin) et Cédric Schwab (caissier) remplacent ainsi Stéphane Kiener, Ami Gyger et Sandra Pezzatti. Pour le sponsoring, l'idée d'une répartition des tâches a été adoptée, le chef nordique Roland Mercier acceptant de fonctionner comme répondant pour son secteur. Deux personnes sont encore attendues pour le snowboard et le ski alpin (via le CRP). «Une personne s'est proposée pour reprendre la présidence, mais elle attendait de voir comment les autres postes seraient repourvus», a ajouté le démissionnaire Lucien Bühler. Le secrétaire Claude Perrenoud assurera l'intérim durant le laps de temps nécessaire à l'arrivée du nouvel élu. Les sortants Eric Aubry (chef snowboard), André Boillat (vice-président nordique) et Laurent Merlet (chef de presse) complètent le comité.

Les comptes 2010-2011 ont été approuvés avec un bénéfice de 8636 francs, soit 226'976 fr. de recettes contre 218'340 fr. de charges. Le bilan s'équilibre à hauteur de 30'941 francs. Le budget 2011-2012 s'élève à 152'000 francs – soit 100'000 fr. de moins que la saison dernière, en raison notamment du transfert du secteur alpin au CRP – et prévoit un bénéfice de 14'000 francs.

Didier Cuche a été honoré pour sa saison, ainsi que Dimitri Cuche (ski alpin, qui a mis un terme à sa carrière ce printemps), Céline Pezzatti (ski alpin, qui vient d'intégrer le Centre national de Brigue), Gaspard et Jules Cuenot (ski nordique et biathlon), Emilie Aubry (promue en équipe nationale de boardercross) et Tania Besancet (troisième de la Coupe d'Europe de boardercross et promue dans le cadre A). / PTU

De quoi on parle

CRP
Soutenu par Swiss-Ski et Swiss Olympic, le Centre régional de performance des Montagnes jurassiennes (CRP) a pour objectif d'optimiser la relève alpine de la région en permettant aux jeunes talents des cantons de Neuchâtel, du Jura et de Berne (francophone) de mieux concilier leur formation scolaire et leur apprentissage de sportif d'élite. Il concerne la classe OJ, soit les enfants nés de 1997 à 2000 (M12, M14 et M16). Son budget pour 2011-2012 s'élève à 150 000 francs. Le débouché «naturel» du CRP est le Centre national de Brigue.

Cadre 2011-2012 11-12 ans
Marie Knuchel (1999, Nods-Chasseral), Julie Schaer (1999, Chasseral-Dombresson), Pauline Schindelholz (2000, SC Saint-Imier), Jordan Steullet (1999, SC Moutier), Benjamin Burkart (2000, Chasseral-Dombresson), Rémi Cuche (2000, Chasseral-Dombresson), Paul Heidenreich (2000, Romand Bienne).

Cadre 2011-2012 13-15 ans
Charlotte Erb (1998, SC Petit-Val), Cédric Gasser (1998, SC Saint-Imier), Charles Labaune (1998, La Neuveville).

Encadrement
Jérôme Ducommun (Le Pâquier), directeur et entraîneur 11-12 ans, et Frédéric Labaune (La Neuveville), entraîneur 13-15 ans.

«Je ne vois pas ce que l'on pourrait améliorer»

TROIS QUESTIONS À...
JÉRÔME DUCOMMUN
DIRECTEUR DU CRP


Quelle est votre réaction face aux critiques qui estiment que le CRP n'était pas suffisamment prêt au moment du choix?

Je ne suis pas du tout d'accord. En février, il y avait sans doute encore des détails à régler, comme c'est toujours le cas dans une structure qui se met en place. Mais au moment de prendre la décision finale, soit après les sélections, que ce soit au niveau sportif ou scolaire, tout était connu et en place. J'ajoute que tout le monde, dès le départ, a reçu les mêmes informations. Sur 13 jeunes, dix ont accepté de venir, trois ont refusé. C'est tout. Dès que les délégués du Giron ont décidé (réd: le 31 mai) qu'ils ne voulaient pas deux équipes parallèles pour 2011-2012, on a adapté notre structure - prévue pour les 11-12 ans - pour pouvoir également accueillir les plus grands.

L'image du CRP souffre-t-elle de l'absence du plus grand espoir de la région?

Axel Béguelin est un bon skieur, mais il y en a d'autres. Cédric Gasser et Charlotte Erb, par exemple, figurent également dans le top 10 suisse de leur catégorie d'âge. On a également de grands talents chez les 1999 et les 2000, où il n'existe pas encore de ranking national. On travaille pour le futur, avec ceux qui sont là. Le Giron a tendu la main aux autres à plusieurs reprises, sans succès. Ils ont pris la décision de ne pas rejoindre la sélection régionale, ce que je peux comprendre. Ce n'est ni le Giron ni le CRP qui les ont mis dehors.

Y a-t-il une leçon à retenir?

Au niveau du CRP, je ne vois pas ce que l'on pourrait améliorer. Au prix où ça coûte - les 11-12 ans versent 2000 francs par année, les 13-15 ans 2500, et ensuite tout est payé par le CRP - et en regard de ce que l'on propose au niveau des écoles, du sport et de l'encadrement, on ne peut pas faire mieux. / ptu


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

«Floor is lava»Coronavirus: Andri Ragettli fait le buzz avec un parcours acrobatique pour skieur confinéCoronavirus: Andri Ragettli fait le buzz avec un parcours acrobatique pour skieur confiné

Ski alpinDaniel Yule: «Je ne suis pas encore arrivé au bout du chemin»Daniel Yule: «Je ne suis pas encore arrivé au bout du chemin»

Ski alpinLoïc Meillard: «Le but, un jour, sera de viser le globe de cristal»Loïc Meillard: «Le but, un jour, sera de viser le globe de cristal»

TerminéSki alpin: Elia Zurbriggen prend sa retraiteSki alpin: Elia Zurbriggen prend sa retraite

Elia Zurbriggen prend sa retraite

Le skieur haut-valaisan Elia Zurbriggen a décidé de prendre sa retraite à 29 ans. Sa dernière course en Coupe du monde...

  18.03.2020 10:36

COUPE DU MONDEBiathlon: Martin Fourcade remporte sa dernière course, mais termine 2e du généralBiathlon: Martin Fourcade remporte sa dernière course, mais termine 2e du général

Top