07.01.2019, 00:01

Klaebo gagne le Tour de Ski et efface Cologna

chargement
Johannes Hösflot Klaebo a souffert dans la terrible montée de l’Alpe Cermis, mais il a tout de même remporté son premier Tour de Ski.

SKI DE FOND Le Norvégien a souffert dans la dernière étape, mais il est devenu le plus jeune vainqueur de l’épreuve. Malade, le Grison a abandonné.

Le prodige norvégien Johannes Hösflot Klaebo a remporté son premier Tour de Ski hier dans le Val di Fiemme, succédant au palmarès à Dario Cologna. Sa compatriote Ingvild Flugstad Östberg a elle aussi triomphé pour la première fois dans cette épreuve, qui comptait sept étapes.

Johannes Hösflot Klaebo a souffert hier pour sa première montée de l’Alpe Cermis. Mais il a conservé 16’’7 d’avance sur son dauphin russe Sergey Ustiugov pour devenir à 22 ans et 76 jours le plus jeune lauréat de l’épreuve devant Dario Cologna (22 ans et 299 jours pour le Grison lors de son sacre de 2009). La troisième place est revenue à un autre Norvégien, Simen Hegstad Krueger.

Triple champion olympique par équipes à PyeongChang (sprint, sprint par équipes et relais), Johannes Hösflot Klaebo est par ailleurs le troisième Norvégien à s’imposer dans cette épreuve. Il imite ses illustres compatriotes Martin Johnsrud Sundby, vainqueur en 2013-2014 et 2015-2016, et Petter Northug, lauréat de l’édition 2014-2015.

Ustiugov a tout tenté

Sergey Ustiugov, qui avait triomphé en 2016-2017 devant Martin Johnsrud Sundby, avait perdu toute chance de victoire samedi. Le Russe, dont le retard sur la nouvelle star du ski de fond n’était que de 5’’4 après cinq des sept étapes, a concédé 42’’ sur le 15 km classique pour être repoussé à 1’20’’4 au général. Il a tout tenté hier, mais en vain.

Johannes Hösflot Klaebo aura dominé ce Tour de Ski, qu’il avait commencé de manière idéale en s’adjugeant le sprint de Dobbiaco. Dire qu’il avait hésité à participer aux deux dernières étapes et qu’il craignait particulièrement l’Alpe Cermis! Le Norvégien s’est d’ailleurs montré très prudent dans la montée finale, terminant exténué avec une marge infime sur Sergey Ustiugov.

Östberg perpétue la tradition norvégienne

Meilleur Suisse au général en l’absence de Dario Cologna (malade et forfait pour cette dernière étape), Toni Livers s’est classé 31e à 8’21’’8. Le Grison a devancé de moins que quatre secondes Jonas Baumann (32e).

Favorite de l’épreuve en l’absence de Therese Johaug, Ingvild Flugstad Östberg a quant à elle encore accru son avance lors de la septième et dernière étape. La double championne olympique (sprint par équipes 2014, relais 2018), qui permet à la Norvège de triompher pour la sixième fois consécutive dans cette épreuve chez les dames, a devancé de 2’42’’ sa dauphine russe Natalia Nepryaeva. La Finlandaise Krista Parmakoski complète le podium.

Seule Suissesse encore en lice, Nathalie von Siebenthal a réalisé un joli «comeback» sur l’Alpe Cermis. La Bernoise, partie en 20e position, termine ce Tour de Ski au 15e rang. Une performance néanmoins décevante pour elle qui avait pris la huitième place des deux dernières éditions.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top