27.01.2018, 00:01

Comment aborder la descente du Kandahar

Premium
chargement
Beat Feuz ne pense pas encore aux Jeux.
Par patricia morand, garmisch

SKI ALPIN A Garmisch se tient la «générale» en vue des JO.

La descente du Kandahar, à Garmisch-Partenkirchen, n’a pas bonne réputation. Le tracé est exigeant et la visibilité douteuse. «Ce n’est pas énorme d’un point de vue technique, mais c’est assez compliqué physiquement», analyse Adrien Théaux. «Il faut de l’engagement, même si ce n’est pas comparable à Kitzbühel. Et ce n’est pas évident d’envoyer, sur la partie finale, alors...

À lire aussi...

De retourSki alpin: Cortina accueillera comme prévu les Mondiaux en février 2021Ski alpin: Cortina accueillera comme prévu les Mondiaux en février 2021

RepriseSki nordique: les fondeurs suisses peuvent à nouveau s’entraîner en groupesSki nordique: les fondeurs suisses peuvent à nouveau s’entraîner en groupes

PépinSki alpin: Mauro Caviezel se blesse à l’entraînement et devra se faire opérerSki alpin: Mauro Caviezel se blesse à l’entraînement et devra se faire opérer

skiNouveau directeur du CRP nordique au GironNouveau directeur du CRP nordique au Giron

mondiauxSki alpin: Lenzerheide (GR) aussi au calendrier de la Coupe du monde 2021-22Ski alpin: Lenzerheide (GR) aussi au calendrier de la Coupe du monde 2021-22

Top