21.05.2020, 19:00
Lecture: 6min

Loro: le Conseil d’Etat veut un peu plus pour le sport

Premium
chargement
Sans soutien de la Loterie romande, pas d'artistes à la Plage des Six-Pompes.

Financement La part importante des bénéfices de la Loterie romande versée aux milieux culturels ne manque pas d’étonner le Conseil d’Etat neuchâtelois. Il propose un changement de réglementation, en attribuant notamment des subsides «touristiques» à des manifestations sportives.

Dans son rapport sur la nouvelle loi cantonale sur les jeux d’argent, le Conseil d’Etat pointe une spécificité neuchâteloise: graphique à l’appui, il relève «une part d’attributions dévolues au domaine culturel très largement supérieure à la moyenne romande, au détriment en particulier des volets action sociale et troisième âge, santé et handicap ou encore tourisme».

A lire aussi : Bénéfices de la Loro: le sport neuchâtelois veut faire entendre sa voix

A lire aussi : Commentaire: sport et culture,...

À lire aussi...

SubsidesBénéfices de la Loro: le sport neuchâtelois veut faire entendre sa voixBénéfices de la Loro: le sport neuchâtelois veut faire entendre sa voix

EditorialSport et culture: les mêmes objectifs, pas les mêmes moyensSport et culture: les mêmes objectifs, pas les mêmes moyens

EconomiePas de bistrots, pas de LoroPas de bistrots, pas de Loro

BénéficeLa Loterie Romande redistribue 224 millions de francs aux oeuvres d’utilité publiqueLa Loterie Romande redistribue 224 millions de francs aux oeuvres d’utilité publique

Top