21.04.2018, 23:12

Hockey sur glace: Lugano ne lâche rien contre les Zurich Lions et remporte l'acte V de la finale

chargement
En seize parties, Grégory Hofmann (en noir) affiche désormais treize réussites et vingt points.

NATIONAL LEAGUE Les Zurich Lions ne seront pas champions de Suisse cette semaine. Battus 4-0 par Lugano à la Resega, les hommes de Hans Kossmann ne mènent plus que 3-2 dans cette série finale des play-off de National League.

Lugano n'accepte pas de céder. Les Tessinois ont empoché le 5e acte de la finale de National League en dominant Zurich 4-0, revenant ainsi à 3-2 dans la série.

Le neuvième titre des Zurich Lions attendra. La faute à des Luganais débordants d'énergie. Et s'il faut dégager un symbole de cette énergie tessinoise, il s'appelle Grégory Hofmann. Bien servi par Maxim Lapierre, le Jurassien bernois a d'abord inscrit son 12e but des play-off après seulement 27 secondes de jeu.

C'est encore lui qui a poussé le puck au fond à la 43e lorsque Flüeler a perdu la rondelle des yeux à la suite d'un lancer de Morini. Le 3-0 de Furrer tombé 68 secondes plus tard a eu pour effet de couper définitivement les jambes zurichoises.

En seize parties, Hofmann affiche désormais treize réussites et vingt points. Le titre honorifique de meilleur buteur des play-off ne risque pas de lui échapper. Avec cette vitesse qui le caractérise, le numéro 15 des Bianconeri parvient à se défaire du marquage et à se retrouver très souvent en excellente position devant le but adverse.

>> À lire aussi :Hockey sur glace: la Suisse inquiète avant de rassurer contre la Norvège

Privé de Luca Cunti, blessé, Greg Ireland a également dû revoir son dispositif et composer sans un centre naturel au bagage technique au-dessus de la moyenne. Des joueurs comme Morini et Romanenghi ont comblé avec succès l'absence de l'ancien attaquant des Zurich Lions. Les jeunes ont su profiter des émotions de la rencontre pour prouver qu'ils méritaient leur place dans l'alignement.

Un match très correct

Et Zurich dans tout ça ? Lundi dernier, lors de l'acte III, les Lions avaient relevé qu'ils n'étaient sans doute pas prêts pour le début de partie des Luganais, alors même qu'ils savaient pertinemment que les Tessinois rentreraient dans le match avec l'énergie du désespoir. Alors se faire avoir une fois, ça passe. Mais encaisser l'ouverture du score après 27 secondes, cela dénote un certain manque de concentration qui a rendu vert de rage Hans Kossmann.

On a l'impression qu'à la Resega, le "Z" ne fait rien de juste depuis cette victoire inaugurale (1-0). Pas par arrogance, mais par ce petit manque de conviction qui permet aux Luganais d'être les premiers sur les pucks et de sortir très souvent vainqueurs des duels. Il y a bien eu ce tir sur la transversale de Roman Wick à la 12e, mais hormis encore une ou deux situations assez chaudes devant le but luganais, Elvis Merzlikins n'a pas eu à forcer son talent.

Depuis la réussite de Künzle dans le premier match, les Zurichois n'ont plus réussi à déjouer le portier letton à la Resega. Ce dernier s'offre un deuxième blanchissage dans cette finale au demeurant très correcte avec seulement une pénalité mineure de chaque côté et dix minutes de méconduite à Kenins en toute fin de rencontre.

Hans Kossmann et son staff ont maintenant trois jours complets de pause avant de retrouver les Tessinois au Hallenstadion pour la sixième manche, agendée mercredi soir (20h15) au Hallenstadion.

Barrage promotion/relégation - Kloten revient de très loin

Kloten est miraculé. Très mal embarqués samedi soir face à Rapperswil-Jona, les Zurichois se sont imposés 4-3 après prolongation dans l'acte V du barrage promotion/relégation, dans lequel ils mènent désormais 3-2.

Kloten semblait pourtant mûr pour la défaite. Menés 3-2 dans l'ultime minute de jeu, et contraints d'évoluer en infériorité numérique, les Aviateurs sont pourtant parvenus à revenir au score à 49 secondes du coup de sirène final. Une égalisation certes chanceuse, le tir de Denis Hollenstein étant dévié par un défenseur saint-gallois, mais une égalisation tout de même.

Kloten a été tout aussi verni lors de la prolongation. C'est en effet sur un tir Thierry Bader dans un angle fermé que le malheureux gardien de Rapperswil, Melvin Nyffeler, a précipité la défaite des siens à la 68e minute.

Mené 2-0 dans ce barrage, Kloten se trouve dorénavant en position de force pour sauver sa place dans l'élite du hockey suisse, qu'il n'a plus quittée depuis 56 ans. Mais avant de pousser un gros "ouf" de soulagement, les Zurichois doivent encore gagner un match. Que cela soit lundi à Rapperswil ou, s'il le faut, mercredi prochain devant leur public.

Du côté de Rapperswil, il faudra être fort mentalement pour se relever d'une telle défaite. Déjà battus sur le fil dans l'acte III de ce barrage - à l'issue du match le plus long de l'histoire du hockey suisse, conclu après 102 minutes de jeu -, les Lakers ont largement de quoi ruminer.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

NatiHockey sur glace: en amical, la Suisse s'incline 2 à 1 contre la NorvègeHockey sur glace: en amical, la Suisse s'incline 2 à 1 contre la Norvège

HockeyHockey sur glace: Kloten revient 2 à 2 dans la série en s'imposant 4 à 0 face à RapperswilHockey sur glace: Kloten revient 2 à 2 dans la série en s'imposant 4 à 0 face à Rapperswil

Play-offHockey: Zurich s'impose dans le 4e acte face à Lugano et se rapproche du titreHockey: Zurich s'impose dans le 4e acte face à Lugano et se rapproche du titre

National LeagueHockey: Kloten gagne le plus long match de l'histoire suisseHockey: Kloten gagne le plus long match de l'histoire suisse

Top