26.03.2016, 23:12

Berne s'invite en finale, Martensson fait rêver Lugano

chargement
Genève-Servette jouera sa survie lundi à Lugano.

HOCKEY SUR GLACE Vainqueur 4-3 sur la glace de Davos, le CP Berne a obtenu son billet pour la finale des play-off de LNA. Pour Lugano, victorieux à Genève en prolongation, il manque encore une victoire.

Réaliste en diable, le CP Berne s'est qualifié pour la finale du championnat en battant Davos 4-3. Les joueurs de la capitale ont sorti le champion quatre victoires à une.

Inarrêtables Bernois ! Après avoir éliminé Zurich en quatre manches au stade des quarts de finale, voilà que les joueurs de Lars Leuenberger se sont offert le champion en demi-finales. Malgré toute la roublardise de son entraîneur Del Curto, Davos a dû céder face à la machine bernoise, bien plus rapide à se mettre en marche. En laissant des espaces d'entrée de jeu, les Grisons ont presque donné les deux premiers buts aux Bernois. Sans être gênés, Krueger et Scherwey ont mis d'emblée Davos en fâcheuse posture.

Si les Davosiens ont refait surface, c'est sur un beau cafouillage, alors qu'ils étaient en double supériorité numérique. Malin, Lindgren a pu réduire le score avant que Blum ne redonne deux longueurs d'avance aux Ours. Walser puis Conacher, à nouveau sur power-play, ont fait passer le score à 2-4. C'est finalement Ambühl qui inscrira le dernier but du match à la 53e avant une sérieuse poussée davosienne. Une débauche d'énergie inutile puisque Stepanek ne laissa plus passer un seul puck. Recroquevillés devant leur portier, les Bernois ont tenu bon.

Champions en 2013 avec Antti Törmänen à la barre, les joueurs de la capitale seront cette fois coachés par un homme qui ne sera plus sur le banc une fois ces play-off terminés, puisque Berne sera dirigé la saison prochaine par Kari Jalonen, coach de l'équipe nationale finlandaise. C'est peut-être pour dire merci à Leuenberger que les Ours se donneront corps et âme dans cette finale.

Lugano proche de la finale

Genève-Servette se rendra à Lugano lundi pour essayer d'arracher un septième match. Les Genevois se sont une nouvelle fois inclinés à domicile 2-3 après prolongation.

Comme lors du match n° 3, les hommes de Chris McSorley ont craqué après moins de 2' de prolongation. Cette fois-ci, c'est Martensson, complètement oublié par la défense genevoise, qui a pu fusiller Mayer. Le constat est lourd mais finalement pas si immérité que cela.

Les Genevois n'ont pas su profiter des cadeaux de Merzlikins, qui leur ont permis de mener 2-1. Une nouvelle fois, les nerfs d'Elvis Merzlikins avaient craqué. Le Letton s'est fabriqué un but tout seul après 15'' de jeu seulement au cours de la troisième période. Vukovic a repris un très mauvais dégagement d'un défenseur tessinois. Le tir de l'arrière genevois a ricoché sur la bande derrière la cage luganaise avant de revenir devant Merzlikins, qui a réussi à se mettre le palet entre ses jambières.

Ce cadeau inespéré a peut-être sauvé la série de Genève-Servette. A ce moment-là, les hommes de Chris McSorley couraient derrière le score après un but de Pettersson en supériorité numérique (22e) consécutive à une pénalité inadmissible à ce niveau de Slater, sur une obstruction.

Les actions des Genevois manquaient par trop de tranchant pour vraiment inquiéter le portier luganais. Mais ce dernier allait une nouvelle fois donner un coup de main à ses adversaires lorsque, sur un tir d'Antonietti, il s'est trop déporté sur sa gauche et n'a pas eu le temps de revenir pour contrer Romy, qui avait fait le tour de sa cage (45e).

Le portier letton avait une nouvelle fois failli comme jeudi lors d'une première soirée cauchemardesque pour lui. Il a nettement perdu son duel face à son vis-à-vis Robert Mayer. Le gardien genevois devait finalement s'incliner à 15'' du temps réglementaire après un siège nourri. Doug Shedden avait sorti son portier à 2'43'' de la sirène. Les Genevois ont été complètement mis sous pression mais Pyatt est parvenu à s'extraire de son camp, il filait pour marquer dans le but vide quand il a été rattrapé et gêné à la dernière seconde par un défenseur luganais. Dans les dernières secondes, les Luganais assiégaient les buts de Mayer. A la suite d'une mêlée, Hofmann parvenait à pousser le palet derrière la ligne d'un backhand. La série a peut-être tourné...

Langnau vend chèrement sa peau

Grâce à sa victoire 6-5 dans l'acte IV de la finale des play-out de LNA, Langnau revient à 2-2 dans la série face à Bienne. Lukas Haas a inscrit le but décisif pour les Emmentalois.

Il fallait s'appeler Haas pour trouver la faille en fin de partie à l'Ilfis. Le dernier but de Langnau a ainsi été l'oeuvre de Lukas Haas, alors que les deux dernières réussites seelandaises ont été inscrites par Gaëtan Haas. Mais le top-scorer biennois n'aura pas pu offrir une prolongation à ses couleurs.

A vrai dire, les joueurs de Kevin Schläpfer ont donné trop de chances aux Bernois. Surtout à la mi-match, lorsqu'ils ont encaissé trois buts sans réplique entre la 28e et la 36e. Si les Biennois sont parvenus à revenir à 4-4 à la 49e, ils ont dû y mettre beaucoup d'énergie et c'est peut-être ça qui leur a fait défaut en fin de partie.

Lundi à la Tissot Arena, les Seelandais ne calculeront pas et tenteront de reprendre la main en attendant mardi et le possible triomphe ajoulot qui arrangerait les deux formations bernoises.

Ajoie se rapproche du titre

Le HC Ajoie n'est plus qu'à une marche du titre de LNB. Les Jurassiens ont marqué leur troisième point de la finale en dominant Rapperswil 5-1, pour mener 3-1 dans la série.

Et de trois pour les Ajoulots. Après avoir perdu l'acte inaugural à la Diners Club Arena, les protégés de Gary Sheehan ont enchaîné par trois victoires pour se retrouver à une marche du titre de champion de LNB. Et comme lors des rencontres précédentes, les Jurassiens ont parfaitement profité des faiblesses saint-galloises.

Autre point parlant en faveur des hommes du Voyeboeuf, le rendement des étrangers. Si Jonathan Hazen s'est fait plus discret que d'habitude avec le 5-1 inscrit dans la cage vide, Philip-Michaël Devos a réussi deux buts très importants, dont le 2-0 en infériorité numérique.

Mauvais joueurs, les Saint-Gallois ont accumulé les pénalités en fin de partie. Cela n'a rien changé et Ajoie tentera de décrocher le titre mardi à Rapperswil et de provoquer un gros ouf de soulagement du côté de Langnau et de Bienne, puisque les deux équipes seraient ainsi assurées de rester en LNA.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Play-OffHockey sur glace: Davos revit en infligeant une sévère défaite à BerneHockey sur glace: Davos revit en infligeant une sévère défaite à Berne

Play-OffHockey sur glace: Lugano l'emporte sur la glace de Genève-ServetteHockey sur glace: Lugano l'emporte sur la glace de Genève-Servette

Hockey fémininDites bonjour au Neuchâtel Hockey AcademyDites bonjour au Neuchâtel Hockey Academy

Top