Procédure disciplinaire contre José Mourinho

chargement

L'entraîneur du Real Madrid a franchi la ligne mercredi.

  29.04.2011, 10:36

José Mourinho est-il allé trop loin? L'entraîneur du Real Madrid, qui a suivi la fin du match de Ligue des champions contre Barcelone mercredi derrière des barreaux, a mis en cause Guardiola, le Barça, l'UEFA et le président de la Fédération espagnole. L'UEFA a d'ailleurs déjà annoncé l'ouverture d'une procédure disciplinaire visant ses «déclarations inappropriées». La commission de discipline se penchera sur ce cas le 6 mai.

Le Portugais a tenu des propos explosifs en salle de presse, devant une assistance ahurie et à côté d'un porte-parole du Real qui ne savait pas où se mettre. «Pourquoi il arrive toujours la même chose à chaque demi-finale (de Ligue des champions, avec les équipes qu'il entraîne)? Nous sommes en train de parler d'une équipe fantastique (le Barça). Je ne sais pas si c'est pour l'Unicef (le «sponsor» maillot du Barça), je ne sais pas si c'est le pouvoir de M. Villar (président de la Fédération espagnole de football) à l'UEFA. Je ne comprends pas.»

Et il ne s'est pas arrêté là: «Josep Guardiola est un entraîneur fantastique, mais il a gagné une Ligue des champions (en 2009) que j'aurais eu honte de gagner, avec le scandale de Stamford Bridge (contre Chelsea). Et s'il gagne cette année, ce sera avec le scandale du Bernabeu. J'espère qu'il gagnera un jour une Ligue des champions propre.»

L'entraîneur du Barça a refusé de commenter les déclarations du Portugais, exclu pour avoir applaudi l'arbitre (63e) et invité à s'installer dans les tribunes, derrière une grille. «Rien» (à dire), «Je n'en ai aucune idée», s'est contenté de répondre Guardiola aux journalistes, qui ont pourtant tenté à plusieurs reprises de le faire réagir. S'il avait répondu vivement à Mourinho la veille du match («C'est le p... de chef, le p... de maître» de la salle de presse), Guardiola est cette fois resté impassible, sûr de lui, renforcé par la nette victoire (2-0) de son équipe.

Son club, par contre, a décidé hier de porter plainte devant l'UEFA. «Le président (Sandro Rosell) veut défendre l'histoire et le prestige de notre club, ses socios, ses entraîneurs, ses joueurs et ses dirigeants», a déclaré le porte-parole de la direction du club catalan. «Il est inacceptable que quelqu'un puisse remettre en question notre histoire, nos titres et même notre relation avec l'Unicef.»,

La fédération espagnole, elle, n'envisage «rien pour le moment». Son président, Angel Maria Villar, vice-président de l'UEFA et de la FIFA, a pourtant été mis en cause par Mourinho.

La presse sportive madrilène soutenait en partie Mourinho hier, ne comprenant pas l'exclusion de Pepe. Mais cela ne justifie en rien la «sortie» sur Guardiola, le Barça et l'UEFA. / si

Que risque-t-il?

Pour son expulsion, José Mourinho écope d'un match de suspension pour la demi-finale retour à Barcelone mardi prochain. Ce qui l'interdit de zone technique (vestiaires, couloirs, banc de touche) dès son arrivée au stade. Cette suspension le prive – en théorie... – de tout contact avec ses joueurs pendant le match.

Que risque le Portugais pour ses propos? La sanction est laissée à l'appréciation de la commission de discipline de l'UEFA, qui a le choix entre avertissement, réprimande, amende, suspension pour un nombre déterminé de matches ou pour une période non déterminée, voire suspension d'activité relative au football.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

SurprenantFIFA 22: les joueurs ne pourront pas prendre l’équipe de SuisseFIFA 22: les joueurs ne pourront pas prendre l’équipe de Suisse

La Nati retirée du prochain FIFA

Le populaire jeu vidéo d’Electronic Arts aura 17 sélections nationales, dont la Nati, en moins dans son futur opus....

  17.09.2021 12:26

CompétitionFootball – Conférence League: Bâle ramène un point de BakouFootball – Conférence League: Bâle ramène un point de Bakou

Coupe de SuisseAvant Xamax - Lugano: Mickaël Facchinetti «rentre à la maison»Avant Xamax - Lugano: Mickaël Facchinetti «rentre à la maison»

InaugurationDombresson: le FC Val-de-Ruz fera la fête dans des installations flambant neuvesDombresson: le FC Val-de-Ruz fera la fête dans des installations flambant neuves

Coupe de SuisseLiridon Berisha est le nouveau capitaine de XamaxLiridon Berisha est le nouveau capitaine de Xamax

Top