02.08.2015, 19:51

L'espoir ou la retraite

chargement
Par SOFIA / JULIEN PRALONG

La Suisse saura ce soir si elle reste en course pour une qualification à l'Euro 2012. Pour continuer d'exister dans ce groupe G, les hommes d'Ottmar Hitzfeld doivent battre la Bulgarie au stade Vasil Levski de Sofia (17h45).

«La tension monte et nous nous réjouissons de disputer ce match», déclare Ottmar Hitzfeld. «Nous possédons les qualités requises pour nous imposer ici.» L'Allemand craint toute de même la Bulgarie avant la rencontre capitale de ce soir à Sofia.

«Cette équipe, quand elle est dans un bon jour ou que son adversaire lui laisse faire le jeu, est capable de battre n'importe qui», avertit Ottmar Hitzfeld. Ce qui n'a toutefois que très rarement été le cas ces trois dernières années, puisque les seules formations à avoir subi la loi des Bulgares sont le Pays de Galles, l'Arabie Saoudite (2010), Chypre, la Lettonie, le Monténégro (2009), l'Irlande du Nord, la Finlande et la Bosnie (2008). Un tableau de chasse très modeste.

En battant les Gallois en octobre dernier, la formation de Lothar Matthäus a toutefois réussi, comme la Suisse, à entretenir un mince espoir. Chez elle, elle évoluera qui plus est face à une équipe qui ne convainc pas depuis de longs mois. «Ce sera une âpre lutte, un combat, mais dans le bon sens du terme», prophétise Alexander Frei. «Je ne crois pas à un match tactique et fermé. Les Bulgares ne vont pas défendre. Les deux équipes veulent la victoire.»

Le capitaine recourt alors à la mémoire collective pour transmettre son optimisme. «Ces dernières années, nous avons souvent gagné les matches importants, quand nous étions dos au mur. Comme en 2009 contre la Lettonie et en Grèce, juste après la défaite face au Luxembourg.»

Le Bâlois clame aussi sa foi en ce groupe. «Nous sommes toujours concentrés. Mais là, c'est vrai que notre état d'esprit a atteint un niveau supérieur, cela se remarque depuis mardi. Le problème est de le transposer sur le terrain. Tout le monde doit prendre ses responsabilités, les anciens et les jeunes, qui ne sont plus des juniors. Ce sont ces rencontres-là qui forgent un esprit d'équipe.»

Ottmar Hitzfeld invoque lui aussi la psychologie du groupe. «Nous devrons provoquer, chercher les duels et les remporter!» Si le sélectionneur n'a pas voulu dévoiler officiellement son onze titulaire, le doute n'est que très peu permis. «Je déciderai ce matin. Mais vous avez vu cette semaine à quoi l'équipe va ressembler.» C'est-à-dire avec Dzemaili à la place de Schwegler au milieu et Streller aux côtés de Frei devant.

En cas de défaite ce soir, l'heure sera venue pour l'équipe de Suisse de se poser des questions fondamentales quant à la suite des opérations. Car il n'est pas exclu qu'un échec à Sofia pousse Hakan Yakin (34 ans), Marco Streller (30) et Stéphane Grichting (32) vers la retraite internationale. Le Valaisan a du reste réaffirmé qu'il ne serait plus de la partie lors des éliminatoires du Mondial 2014.

Pour l'heure, le seul départ confirmé demeure cependant celui d'Alexander Frei, qui s'offrira normalement une dernière à Wembley le 4 juin contre l'Angleterre. Et il semble bien peu probable que le capitaine change d'avis. Ce match de l'espoir en Bulgarie peut alors aussi être celui de la fin d'une ère. /si

Le gardien Wölfli dégage la pression

Marco Wölfli défendra le but suisse contre les Bulgares. La nouvelle ne surprend plus puisque le gardien de Young Boys possède un temps de jeu en équipe nationale supérieur à celui de Diego Benaglio depuis la Coupe du monde. Les blessures récurrentes du portier de Wolfsburg conduiront-elles à une rocade dans la hiérarchie? «La question de savoir qui est numéro un et numéro deux intéresse les journalistes, pas moi. Personne ne me verra faire la tête parce que je suis remplaçant. Je m'engage lors des entraînements pour rendre la décision du sélectionneur la plus difficile possible, mais je ne ferai pas ma publicité dans les médias.»

Les mains du Bernois n'avaient pas tremblé lors de la rencontre face à Israël, dernier match des éliminatoires pour le mondial 2010. «La pression extérieure ne m'atteint pas. Je me la mets moi-même.» Ses talents de polyglotte sont autant mis à contribution que sa capacité de décourager les attaquants adverses. Les défenseurs communiquent entre eux en français, ils optent pour l'allemand avec les milieux de terrain. «Heureusement, je n'ai pas de problèmes de langues. Sur le terrain, je parle en français, en allemand ou en italien avec mes coéquipiers. Comme à YB.»

Le 11 février 2009, Marco Wölfli avait joué contre les Bulgares lors de la dernière confrontation entre les deux équipes à Genève. Si le 1-1 final se répétait, il n'arrangerait personne.

Stéphane Fournier, Sofia

Lothar Matthäus et la Bulgarie misent sur l'attaque

Lothar Matthäus, sélectionneur de la Bulgarie, évoque la partie de ce soir. Le champion du monde 1990 a été un des meilleurs joueurs de la planète, mais son palmarès d'entraîneur n'a pas le même lustre. Une bonne fin de campagne avec la Bulgarie pourrait faire du bien à l'image de celui qui vient d'arroser ses 50 ans.

Lothar Matthäus, quel est votre sentiment à la veille d'affronter la Suisse?

Seule une victoire peut permettre aux deux équipes de rester dans la course. Nous avons effectué une préparation intensive pour cette rencontre. J'ai notamment récolté beaucoup d'informations sur la Suisse, dont j'ai regardé les dix derniers matches sur DVD.

A quel type de match doit-on s'attendre?

Les deux équipes vont essayer de se surprendre. De notre côté, nous allons évoluer de manière offensive, en veillant à ne pas laisser aux rapides attaquants suisses l'occasion de marquer. Je connais Ottmar Hitzfeld et je sais qu'il va tenter de créer la surprise sur balles arrêtées.

Quel effet cela vous fait-il d'affronter Ottmar Hitzfeld?

J'ai eu beaucoup d'entraîneurs en 30 ans dans le football. J'ai appris de chacun d'eux. Maintenant, j'ai mon propre style. Cela fait un moment que Hitzfeld a été mon entraîneur au Bayern Munich (réd: 1998 à 2000), et le football a beaucoup changé depuis. Il est certes sympathique d'affronter Ottmar, mais peu importe l'entraîneur adverse. Seul compte le match Bulgarie - Suisse.

Comment vivez-vous le relatif désintérêt des Bulgares pour ce match et pour l'équipe nationale en général?

C'est vrai que c'est actuellement la tendance ici. A nous de donner envie au public de revenir au stade. /si

En coulisses

Duel
Bulgarie-Suisse sera donc le duel et les retrouvailles de deux sélectionneurs allemands. Ottmar Hitzfeld dans le camp suisse, Lothar Matthäus chez les Bulgares. «Ce sera un match particulier pour moi comme toujours quand votre parcours croise celui d'un ancien joueur, surtout quand il s'agit d'une personne avec qui la relation dépasse le terrain», commente Ottmar Hitzfeld. Son ex-protégé est moins prolixe (lire ci-contre).

Peu d'enthousiasme
Bulgarie - Suisse ne passionne pas les foules. Moins de 20 000 personnes devraient rallier le stade Vasil Levski qui peut en accueillir 43 600. Bulgarie - Monténégro avait attiré 9500 spectateurs en octobre, 1500 personnes s'étaient perdues dans l'enceinte pour Bulgarie - Serbie en novembre. /sfo

Arbitre
L'Ecossais William Collum dirigera la partie de ce soir. Bien que jeune (32 ans), cet arbitre possède déjà une belle expérience internationale avec 7 matches en Ligue des champions, 13 en Europa League (Coupe UEFA) et 8 matches internationaux. /réd

Le point

Qualification Euro 2012

Groupe G

Samedi,

16h00:
Pays de Galles - Angleterre

17h45:
Bulgarie - Suisse

CLASSEMENT
1. Monténégro 4 3 1 0 3-0 10
-------------------------------------------
2. Angleterre 3 2 1 0 7-1 7
-------------------------------------------
3. Suisse 3 1 0 2 5-5 3
4. Bulgarie 3 1 0 2 1-5 3
5. Pays de Galles 3 0 0 3 1-6 0

Déjà joué:
Suisse - Angleterre 1-3
Monténégro - Suisse 1-0
Suisse - Pays de Galles 4-1


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ContinuitéFootball: Petkovic prolongé à la tête de l’équipe de Suisse jusqu’en 2022Football: Petkovic prolongé à la tête de l’équipe de Suisse jusqu’en 2022

FOOTBALLLes petits Anglais interdits de têtesLes petits Anglais interdits de têtes

FootballFootball: vers une prolongation du contrat de Vladimir Petkovic avec l'équipe de SuisseFootball: vers une prolongation du contrat de Vladimir Petkovic avec l'équipe de Suisse

SantéFootball: le jeu de tête interdit chez les jeunes joueurs britanniquesFootball: le jeu de tête interdit chez les jeunes joueurs britanniques

BUNDESLIGAFootball: auteur d’un doublé, Renato Steffen confirme sa bonne formeFootball: auteur d’un doublé, Renato Steffen confirme sa bonne forme

Renato Steffen confirme sa bonne forme

Le milieu offensif de Wolfsburg Renoto Steffen a signé un doublé lors de la victoire 4-0 de son équipe contre Mayence,...

  23.02.2020 21:27

Top