02.08.2015, 19:52

Kiliann Witschi découvre la Bundesliga petit à petit

chargement

En Allemagne, Kiliann Witschi se fait sa place. Le Marinois de Karlsruhe a disputé les deux dernières rencontres de son club, qui pointe au 15e rang de la deuxième Bundesliga, avec deux points d'avance sur le premier reléguable, Osnabrück. Les deux formations se rencontreront vendredi soir pour «un match à 18 points, à ne perdre sous aucun prétexte» selon le Neuchâtelois.

Malgré l'importance de l'enjeu du prochain match, l'ancien joueur du FCC et de Neuchâtel Xamax mord à pleines dents dans son nouvel Environnement. «Je suis presque mal à l'aise que quelqu'un lave mes chaussures après les entraînements», révèle le No 42 du Wildparkstadion.

D'un point de vue purement footballistique, le Marinois a déjà connu passablement de choses depuis qu'il a posé son baluchon à Karlsruhe à la mi-janvier. «J'avais été titularisé (réd: au poste de latéral droit) dès mon arrivée avant de me blesser», assure-t-il. «Après deux semaines de soins, je suis revenu dans le groupe.» Le SC Karlsruhe est une grosse machine, dès lors l'effectif frise la pléthore. «A mon retour, je n'étais pas forcément très en forme. La concurrence est également vive. Du coup, une fois je me trouvais sur le banc, une autre je n'étais pas sur la feuille de match», révèle Kiliann Witschi.

Mais le Marinois travaille d'arrache-pied pour prouver qu'il mérite sa place, indépendamment du changement d'entraîneur. «Même si c'est Uwe Rapolder qui m'avait «fait» venir, cela ne change finalement pas grand-chose. Le nouveau coach Rainer Scharinger a amené sa philosophie et ses idées. Pour ma part, j'ai continué à donner le meilleur de moi-même pour démontrer que j'étais là, prêt à jouer.» Ainsi, il y a deux semaines, contre Duisbourg, Kiliann Witschi est titularisé en défense centrale et Karlsruhe s'impose 3-1. «Nous avons livré un supermatch», analyse sobrement le Neuchâtelois. Du coup, le coach lui refait confiance la semaine suivante. Hélas, Karlsruhe sombre à Munich contre 1860 et s'incline 5-1. «Toute l'équipe n'a pas été bonne. Je garde un drôle de souvenir de l'Allianz Arena», relance encore le défenseur. «Nous devons être plus constants, c'est la recette pour obtenir le maintien. Pour ma part, tout ce qui m'arrive est positif, même si je ne joue pas. J'ai de moins en moins d'appréhension et me met au niveau.» /epe

Kiliann Witschi découvre la Bundesliga petit à petit


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

FootballXamax: Maren Haile-Selassie, de la rue à la MaladièreXamax: Maren Haile-Selassie, de la rue à la Maladière

SUPER LEAGUEFootball: Zurich en crise contre un Xamax revigoréFootball: Zurich en crise contre un Xamax revigoré

ReconversionSid-Ahmed Bouziane: le «magicien» du FCC est passé du ballon à la fraiseSid-Ahmed Bouziane: le «magicien» du FCC est passé du ballon à la fraise

CompétitionFootball - Europa League: le FC Bâle s'impose face à l'APOEL en match aller des 16es de finaleFootball - Europa League: le FC Bâle s'impose face à l'APOEL en match aller des 16es de finale

ScandaleFIFA: la justice suisse retire sa plainte pour corruption contre président du PSG Nasser Al-KhelaïfiFIFA: la justice suisse retire sa plainte pour corruption contre président du PSG Nasser Al-Khelaïfi

Top