Football – Suisse: «L’Equipe» annonce Vladimir Petkovic à Bordeaux

chargement

surprise Le sélectionneur de la Nati désire rejoindre le club de Ligue 1, selon le quotidien sportif. Un accord sur un contrat de trois ans aurait déjà été finalisé. Par la voix de son agent, Lucien Favre a affirmé qu’il ne serait pas candidat à une éventuelle succession.

  26.07.2021, 10:19
Vladimir Petkovic courtisé de plus en plus par Bordeaux.

La Suisse est en passe de perdre le plus grand sélectionneur de son histoire. Selon «L’Equipe», Vladimir Petkovic s’apprête, en effet, à rejoindre Bordeaux.

Selon le quotidien sportif, le Tessinois «souhaite rejoindre les Girondins» et les «négociations menées avec l’Association Suisse de Football ne sont pas simples». Elles ont connu une première phase dimanche avec une démarche officielle de la part des dirigeants bordelais auprès de l’ASF. Ils ont manifesté leur intérêt pour la venue de Vladimir Petkovic qui est sous contrat avec l’ASF jusqu’à la fin du tour préliminaire de la Coupe du monde 2022. 

 

 

L’ASF précise que «son contrat sera prolongé automatiquement au 31 décembre 2022 en cas de qualification et qu’elle n’a pas d’autres déclarations à faire pour le moment». Mais selon Vinicio Fioranelli, son agent, Vladimir Petkovic et les Girondins ont déjà finalisé un accord qui porte sur trois ans.

Ce choix d’abandonner l’équipe de Suisse qu’il a conduit en quart de finale à l’Euro après avoir éliminé la France est, pour le moins, étonnant. Bordeaux a, en effet, failli être rétrogradé sur le tapis vert en raison de ses problèmes financiers avant d’être repris par l’homme d’affaires Gérard Lopez qui prend le pari de financer les clubs par un endettement massif.

Pour succéder à Jean-Louis Gasset

S’il rejoint Bordeaux, Vladimir Petkovic (57 ans) devra composer avec un effectif qui sera amputé de ses gros salaires, dont Loris Benito. Les émoluments de l’Argovien, qui a rejoint Bordeaux il y a deux ans, ne collent plus à la nouvelle politique du club.

Gérard Lopez avait établi une liste de quatre noms pour succéder à Jean-Louis Gasset dont il ne veut plus. Lucien Favre était en tête de cette liste, mais le Vaudois n’est pas entré en matière. Aujourd’hui, Vladimir Petkovic possède, dans l’esprit du nouveau propriétaire, une belle longueur d’avance sur l’adjoint de Jose Mourinho à la Roma Joao Sacramento et sur l’ancien entraîneur de Reims David Guion.

Favre n’est pas candidat à la succession éventuelle

Lucien Favre ne sera pas l’éventuel successeur de Vladimir Petkovic à la tête de l’équipe de Suisse. Son agent Christophe Payot l’a affirmé auprès de Keystone-ATS.

Lucien Favre tient à s’accorder une parenthèse après ses deux ans et demi à Dortmund.
Christophe Payot, agent de Lucien Favre

«Lucien Favre et moi-même recevons beaucoup de demandes de la part de journalistes ces jours, ce qui est normal. Mais comme Lucien Favre l’a déjà déclaré vendredi dernier dans son communiqué, il ne va pas reprendre une équipe durant cet été, et cela est donc aussi valable pour l’équipe de Suisse, explique Christophe Payot. Lucien Favre a été très demandé ces derniers mois par de très bons clubs, mais il tient à s’accorder une parenthèse après ses deux ans et demi à Dortmund comme il l’avait déjà fait après ses expériences au Hertha Berlin et au Borussia Mönchengladbach.»

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

MerciEuro 2021: Petkovic est désormais le plus grand sélectionneur de l’histoire suisseEuro 2021: Petkovic est désormais le plus grand sélectionneur de l’histoire suisse

live
Euro 2021Euro 2021: la Suisse quitte le tournoi la tête haute face à l'EspagneEuro 2021: la Suisse quitte le tournoi la tête haute face à l'Espagne

Top