Euro 2016: les aveux de Dzemaili à l'égard de l'équipe de Suisse

chargement

Euro 2016 Blerim Dzemaili s'est offert une titularisation avec l'équipe de Suisse pour l'Euro 2016. Cela sera pour lui une grande première.

  09.06.2016, 18:30
Blerim Dzemaili est fin prêt pour l'Euro 2016.

"Je ne me suis jamais épanoui en équipe de Suisse!" L'aveu est brutal. Mais plein de bon sens. Blerim Dzemaili veut désormais rattraper le temps perdu.

Ce samedi, le Zurichois vivra à 30 ans une grande "première": une titularisation en phase finale d'un grand tournoi. Sélectionné pour les Coupes du monde 2006 et 2014, il n'a jamais pu réellement s'imposer alors qu'il pouvait prétendre à l'été 2007, après la conquête d'un nouveau titre avec le FC Zurich, assumer la succession de Johann Vogel, le capitaine banni, en ligne médiane.

Seulement, Blerim Dzemaili était victime d'une rupture des ligaments croisés du genou alors qu'il venait de signer à Bolton, en Premier League. Le train était malheureusement passé et c'est Gökhan Inler qui sautait dans le bon wagon. Dzemaili a dû alors se contenter d'un rôle de remplaçant. Ottmar Hitzfeld ne lui a jamais donné une vraie chance de s'imposer malgré quelques performances de choix, notamment lors de la victoire 1-0 devant le Brésil en août 2013. Quelques semaines plus tôt, le demi avait été à deux doigts d'annoncer sa retraite internationale. La frustration qu'il avait pu ressentir à ce moment a failli le pousser à arrêter un tel choix. C'est son agent qui l'a convaincu à la dernière seconde de ne pas franchir le pas.

On connaît la suite de l'histoire, avec ces incroyables dernières secondes du huitième de finale de Coupe du monde contre l'Argentine à Sao Paulo. Introduit à la 113e minute pour Mehmedi, il devait trouver le poteau avec une reprise de la tête qui aurait pu, qui aurait dû permettre à la Suisse de disputer la séance des tirs au but. Le destin n'a pas voulu que Blerim Dzemaili "sauve" Ottmar Hitzfeld, l'entraîneur qui n'a jamais vraiment cru en lui.

Deux ans plus tard, Vladimir Petkovic lui témoigne une confiance presque sans borne. "Pour la première fois en équipe de Suisse, je ne me sens pas dans la peau d'un joueur d'appoint, dit-il. Il n'a pas échappé au sélectionneur que Blerim Dzemaili a livré une seconde partie de saison remarquable avec le Genoa. "Un second tour sensationnel, s'enflamme même l'intéressé. J'ai le sentiment d'avoir énormément progressé ces derniers mois. J'ai beaucoup joué. Et quand tu as le bon rythme dans les jambes, tout devient plus facile". Ces "progrès", tout le monde a pu les mesurer lors des deux rencontres amicales contre la Belgique et la Moldavie. Buteur face aux "Diables Rouges", il a été impliqué sur les deux réussites contre les Moldaves. Il a démontré qu'il était un no 8 capable de porter à tout moment le danger dans la surface adverse.

"Je n'ai jamais été aussi bien sur le plan physique, poursuit-il. Je suis désormais prêt à assumer des responsabilités dans cette équipe de Suisse", lâche Blerim Dzemaili. "On sent que Blerim est, aujourd'hui, beaucoup plus serein, glisse pour sa part Vladimir Petkovic. Il a démontré de belles choses ces derniers mois. J'ai vraiment le sentiment qu'il n'a pas encore apporté tout ce qu'il pouvait apporter à cette équipe de Suisse." Ne jamais renoncer, c'est-à-dire ne pas avoir cédé il y a trois ans à la tentation d'envoyer tout balader trouvera, on l'espère, une juste récompense samedi à Lens contre l'Albanie, son autre pays.

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

Euro 2016Euro 2016: ouverture de la fan zone à la Tour Eiffel avec David GuettaEuro 2016: ouverture de la fan zone à la Tour Eiffel avec David Guetta

La NatiEuro 2016 : les Suisses posent pour les photos officiellesEuro 2016 : les Suisses posent pour les photos officielles

Euro 2016 : la Suisse est prête à en découdre !Euro 2016 : la Suisse est prête à en découdre !

Top