20.01.2017, 18:58

Brésil: premier entraînement public de Chapecoense après le crash

chargement
Près de 500 personnes ont assisté au premier entrainement public de Chapecoense. Seuls trois joueurs ont survécu au crash de l'avion, de nombreux nouveaux joueurs sont donc venus rejoindre les rangs de l'équipe brésilienne.

Chapecoense Près de 500 personnes se sont rendus au premier entrainement public de l'équipe de Chapecoense, alors que le premier match amical de l'équipe aura lieu samedi.

Un fils juché sur chaque épaule, Murilo Bordin gravit lentement les marches qui mènent aux tribunes de la vétuste Arena Conda. Malgré la forte chaleur, il ne raterait pour rien au monde le premier entraînement public de la Chapecoense depuis le drame qui a endeuillé toute une ville.

Avec les jumeaux Gabriel et Richard, un an, et son épouse Beatriz, il reviendra samedi, pour le match amical contre Palmeiras, avec une équipe totalement renouvelée après le Crash aérien de novembre, qui a décimé pratiquement tout l'effectif du club de cette petite ville du sud du Brésil.

"Ce sera notre premier match avec les jumeaux, nous nous apprêtons à vivre un grand moment d'émotion. Rien que de retourner au stade aujourd'hui pour assister à l'entraînement, ça me donne des frissons", décrit ce supporter, qui arbore fièrement le maillot vert de la "Chape".

Ce vendredi matin, environ 500 personnes sont venues à l'Arena Conda, dont les 20 000 places devraient être occupées pour le match de samedi. Une centaine de jeunes font plus de bruit que tout le reste du public réuni, hurlant "Vamos Chape" à pleins poumons.

On pourrait croire qu'il s'agit des ultras de la "Barra da Chape", le plus gros groupe de supporters local, mais ils ont tous des tee-shirts blancs et non des maillots verts. Ce sont des élèves du collège mariste, tout contents de ne pas avoir cours.

Leur journée très spéciale a commencé par une rencontre avec le héros local: le défenseur Neto, un des trois joueurs qui ont survécu à la tragédie. "Il a partagé ses sentiments avec nous, nous a raconté ses premières réactions quand il a repris conscience, à l'hôpital, pour nous montrer à quel point il faut donner de la valeur à la vie", raconte Joao Paulo Moises, aux anges.

Rozane Ferreira, elle, est bien plus discrète. Prostrée contre une balustrade, cette Brésilienne de 43 ans cache son visage derrière de grandes lunettes noires et parle d'une voix fébrile. "Ce retour au sport est très important, mais ça reste un moment triste pour nous, qui avons perdu des proches", admet-elle, entre deux sanglots.

Son beau-frère, Serginho de Jesus, ancien masseur du club, fait partie des 71 victimes du crash. Depuis, c'est le mari de Rozane, frère de Serginho, qui a repris le flambeau et s'occupe des nouveaux joueurs. "Le match de demain sera très important, parce que ceux qui nous ont quittés seront représentés par les nouveaux sur le terrain. Nous les retrouvons un peu à Travers eux", explique-t-elle.

Malgré tout, même en voyant le nouvel effectif s'entraîner à quelques mètres d'elle, Rozane a toujours du mal à se faire à la dure réalité. "C'est comme si on attendait leur retour tous les jours. Tous les jours, c'est dur, tous les jours on pleure", confie-t-elle.

 

De nombreux joueurs ont rejoint le club de Chapecoense pour montrer leur solidarité, comme Tulio de Melo.

 

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

Crash en ColombieCrash en Colombie: l'équipe brésilienne de Chapecoense jouera à nouveau le 21 janvierCrash en Colombie: l'équipe brésilienne de Chapecoense jouera à nouveau le 21 janvier

hommageFootball: la fédération donne symboliquement la Copa Sudamericana à ChapecoenseFootball: la fédération donne symboliquement la Copa Sudamericana à Chapecoense

Top