Amicaux: l'Argentine bat l'Allemagne, l'Angleterre pas convaincante

chargement

International L'Argentine a pris sa revanche après la finale de la Coupe du monde perdue face à l'Allemagne. L'Albiceleste s'est imposée à Düsseldorf 2 à 4. De son côté, l'Angleterre, premier adversaire de la Suisse dans les éliminatoires de l'Euro 2016, n'a pas convaincu face à la Norvège, malgré un succès 1-0.

  04.09.2014, 08:01
Après avoir offert 3 assists à ses coéquipier, Angel Di Maria inscrit le 4e but argentin face à l'Allemagne.

A Düsseldorf, 50'000 spectateurs médusés ont assisté à la défaite sans appel de l'Allemagne face à l'Argentine (2-4) en match amical, "remake" de la finale de la Coupe du monde remportée 51 jours plus tôt par la Mannschaft. Di Maria fut l'homme du match au sein d'une sélection argentine séduisante.

En 50', l'Allemagne a encaissé autant de buts que pendant toute la Coupe du monde. L'Argentine, par rapport au grand rendez-vous brésilien, est apparue beaucoup plus créative et entreprenante, sous la houlette de son nouveau sélectionneur Gerardo Martino. Di Maria fut le bourreau des Allemands. La nouvelle recrue de Manchester United a délivré trois assists de tout premier ordre et inscrit un but.

Première banderille à la 20e: il offrait un caviar tout en délicatesse pour Agüero, auteur du 0-1. Sur le 0-2 de Lamela à la 40e, Di Maria a réussi une belle percée face à une défense allemande dépassée. Juste après la pause, l'"artiste" tirait un joli coup franc pour la tête de Fernandez (0-3), suivi enfin à la 50e d'une belle percée sur la droite que Di Maria concluait lui-même pour le 0-4.

Même sans Messi, légèrement touché à l'aine, les Argentins ne manquent pas de percussion quand ils se décident à jouer vers l'avant! Côté allemand, un sursaut a permis d'éviter la débâcle qui se profilait. Schürrle a d'abord réduit le score à la 52e sur un but de raccroc après un corner (1-4) avant que Götze, l'auteur de l'unique but de la finale de la Coupe du monde, ne marque le 2-4 sur un tir dévié par la défense argentine (78e).

Privée de huit champions du monde, l'Allemagne n'avait pas les crocs et a manifesté des sautes de concentration dont elle est peu coutumière. Comble de malheur pour elle, Mario Gomez, qui faisait son retour après sa non-sélection pour le Brésil, a raté trois énormes occasions en première mi-temps, avant de céder sa place. Et Reus a tiré sur un montant.

Le bilan historique de l'Allemagne face à l'Albiceleste reste négatif, avec seulement sept victoires en 22 matches.

 

Angleterre peu convaincante

Angleterre a obtenu un succès étriqué à Wembley contre la Norvège (1-0). Le seul but a été inscrit sur penalty par Rooney (68e). Les Anglais ont été très loin de convaincre dans ce qui était la répétition générale de leur match contre la Suisse lundi soir à Bâle en qualification de l'Euro 2016.

Roy Hodgson alignait un onze de départ singulièrement rajeuni, avec cinq joueurs de moins de 22 ans, dont le néophyte John Stones (Everton) au poste de latéral droit. L'équipe s'articulait en 4-4-2, avec Oxlade-Chamberlain et Sterling sur les côtés, chargés de trouver les attaquants Rooney et Sturridge.

Face à des Norvégiens prudents et défensifs, comme à leur habitude, les Three Lions n'ont pas illuminé la soirée. Leur jeu a souvent été trop prévisible. En première période, les rares mouvements intéressants sont venus de Sterling, qui a notamment bien combiné avec Sturridge (15e/25e) ou Baines (30e).

Au retour des vestiaires, la Norvège s'est procuré deux occasions nettes par King, mais Joe Hart a sauvé (50e/53e) les Anglais du désastre. Ces deux actions ont permis de constater que la charnière centrale Cahill-Jones était loin d'être sereine. Pour sa grande première comme capitaine, Rooney ne s'est que rarement illustré. Il a cependant eu le mérite de transformer en force le penalty obtenu par Sterling, signant son 41e but avec l'équipe nationale.

L'entrée de Welbeck à vingt minutes de la fin, et le repositionnement de Sterling dans l'axe, ont permis à l'Angleterre d'enfin se montrer plus dangereuse dans le jeu. Fabian Delph (Aston Villa) et Calum Chambers (Arsenal) ont aussi fait leur première apparition avec les Three Lions.

Tombée au 20e rang du classement FIFA, l'Angleterre ne traverse pas la meilleure période de son histoire. Après une Coupe du monde ratée, la désaffection du public constitue une triste réalité. Ils n'étaient en effet que 40'181 spectateurs à avoir rallié Wembley, soit la plus petite affluence depuis la rénovation du temple en 2007 (ancien "record": 48'876). Conséquence, la partie s'est disputée dans une ambiance très feutrée, très loin de la passion et de la ferveur qui caractérisent les chocs de la Premier League.

La Suisse, 9e FIFA, n'aura sans doute jamais eu autant de chances de battre les Anglais que lundi prochain. Signe qui ne trompe pas, même les médias anglais, toujours prompts à s'enflammer, estiment que la partie s'annonce difficile pour les boys de Roy Hodgson...

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

Pas d’euphorieEuro 2021: pour Embolo, «la Suisse atteint un mini-objectif, rien de plus pour l’instant»Euro 2021: pour Embolo, «la Suisse atteint un mini-objectif, rien de plus pour l’instant»

live
En directAu cœur de l’Euro: les demi-finales et la finale devant plus de 60'000 fans à WembleyAu cœur de l’Euro: les demi-finales et la finale devant plus de 60'000 fans à Wembley

Premier bilanEuro 2021: le fond, mais pas la forme pour la NatiEuro 2021: le fond, mais pas la forme pour la Nati

ChroniqueAu poilAu poil

Au poil

Au moment où l’équipe de Suisse de foot semble avoir repris du poil de la bête et peut-être échappé à une élimination...

  22.06.2021 05:30
Premium
  L'air du temps

tableauLe calendrier et les résultats de l’Euro 2021 en un coup d’oeilLe calendrier et les résultats de l’Euro 2021 en un coup d’oeil

Top