12.12.2018, 17:34

«Le cyclisme se porterait certainement mieux s’il y avait dix teams Sky»

chargement
Richard Chassot s'exprime sur la fin annoncée du Team Sky.

Interview Richard Chassot, directeur du Tour de Romandie et directeur général de l'association des organisateurs du cyclisme, s'exprime sur l'annonce du retrait de Sky du peloton professionnel.

Etes-vous surpris par l’annonce de ce retrait de Sky?

Pas vraiment. Je pensais bien que ce sponsor allait se retirer une fois. Je suis plutôt surpris par le délai de ce retrait. Peut-être que le manager Dave Braislford a déjà un repreneur en vue. Mais se retirer aussi vite, c’est surprenant. Surtout que Sky venait de signer des contrats de longue durée avec des grands coureurs comme Egan Bernal (jusqu’en 2023).

A lire aussi : Sky annonce la fin de son team pour fin 2019

Est-il possible, selon vous, d’imaginer qu’un nouveau parraineur puisse prendre le relais?

Du jour au lendemain, cela me paraît peu évident. Cela dit, si un sponsor peut reprendre cette équipe avec tous ses contrats, il est quasiment assuré de gagner un grand Tour en 2020.

Ses structures sont aussi performantes et il est peut-être moins cher de reprendre une telle équipe que d’en lancer une nouvelle à ce niveau. Mais bon, notre sport à ce niveau coûte cher et c’est un problème lorsqu’on est financé uniquement par des sponsors.

Selon vous, l’apport de ce team est-il positif pour le cyclisme?

Globalement, oui. Son organisation est très pointue. Elle a amené une nouvelle réflexion sur l’entraînement et l’encadrement avec de la technologie et des techniques innovantes.

Cela a créé un déséquilibre et sa domination dérange, comme toujours. Cela a généré des suspicions, comme souvent dans le cyclisme. Il y a aussi eu un choc culturel entre les anglo-saxons et les pays traditionnels du vélo.

Mais, ce n’est surtout pas négatif qu’un sponsor investisse autant dans notre sport. Le problème est que l’économie du vélo est trop dépendante des sponsors. Grâce à ce team, nous avons entamé une réflexion sur le plafond salarial et certains règlements ont changé. Mais le cyclisme se porterait certainement mieux s’il y avait dix teams Sky.


À lire aussi...

CyclismeCyclisme: Sky quittera les pelotons à la fin de la saison 2019Cyclisme: Sky quittera les pelotons à la fin de la saison 2019


CYCLISMELe Tour et Sky  entre suspense et tensionsLe Tour et Sky  entre suspense et tensions

Avec Thomas, la Sky continue sa razzia

Le Gallois Geraint Thomas a offert à l’équipe Sky un nouveau succès, le sixième en huit éditions, dans le Critérium...

    11.06.2018 00:01
Premium

Top