14.02.2019, 13:24

Cyclisme - Mondiaux 2020: le budget est déjà presque équilibré

chargement
Alexandre Debons et Gregory Devaud, les deux co-préisdents de l'Association pour l'organisation des Championnats du Monde Route UCI 2020, composée de privés et de professionnels.

Cyclisme L'Union cycliste internationale a donné son feu vert aux organisateurs du Mondiaux sur route de 2020, qui ont annoncé que le budget de 17 millions de francs est presque bouclé. L'événement se tiendra en septembre 2020 entre Aigle et Martigny.

Les organisateurs des championnats du monde sur route de 2020, prévus à Aigle et Martigny du 20 au 27 septembre, viennent tout juste de recevoir le feu vert définitif de l'UCI (Union cycliste internationale). Le budget de 17 millions de francs est (presque) d'ores et déjà équilibré, ont-ils souligné jeudi au cours d'une conférence de presse.

"J'ai zéro souci", a assuré Alexandre Debons, l'un des deux co-présidents - avec Grégory Devaud - de L'association pour l'organisation des Championnats du Monde Route UCI 2020. "Nous sommes extrêmement motivés, et très bien entourés avec notamment Richard Chassot", directeur sportif, "Corinne Rimet-Baume", secrétaire générale de l'organisation, "et la Foire du Valais pour l'aspect événementiel", a-t-il précisé.

 

 

"On peut y aller à fond. Le budget est bouclé. Il nous reste deux millions de francs à trouver, dont un million pour le sponsoring. Le prochain objectif est là", a poursuivi Alexandre Debons. "Au niveau du sponsoring, avec un million, nous sommes largement en dessous de ce qui se fait ailleurs. Mais on a tenu compte de la concurrence de la Fête des Vignerons et les Jeux olympiques de la Jeunesse de Lausanne. Ca sera une période difficile", souligne l'architecte martignerain, qui espère forcément dépasser cet objectif du million de francs en terme de sponsoring.

Un soutien important

Le comité d'organisation, qui a dû oeuvrer dans l'urgence après le désistement de différentes candidatures, a pu compter sur un soutien public massif. Pas moins de 11,8 millions de francs sur les 17 que comprend le budget sont pris en charge par les collectivités publiques, dont 5 pour la Confédération. "Nous sommes très heureux d'avoir pu saisir cette opportunité. Les Chambres fédérales ont soutenu largement cette manifestation", a rappelé le Conseiller d'Etat vaudois Philippe Leuba, présent jeudi à Martigny. "

"Le changement dans les attributions des championnats du monde nous ont contraints d'accélérer le mouvement. Tout le monde a tiré à la même corde. C'est un exemple parfait de partenariat entre le public et le privé", a pour sa part lâché le Conseille d'Etat valaisan Frédéric Favre, lui aussi présent dans la ville octodurienne.

Départ à Aigle, arrivées à Martigny

La région accueillera pas moins de 1000 athlètes pendant les huit jours de compétition, et onze épreuves figureront au programme. "L'un des défis sera d'implanter ces Mondiaux dans la vie active. La région doit pouvoir continuer d'exister pendant la compétition", a souligné Richard Chassot.

Toutes les courses partiront d'Aigle, au centre-ville, et les épreuves en ligne se termineront à Martigny devant le Centre d'Expositions (CERM). Le parcours de l'épreuve en ligne sera dessiné pour les costauds, avec un circuit final qui comprendra l'ascension de la petite Forclaz. Les contre-la-montre - avec notamment une épreuve par équipes mixtes - proposeront un parcours plat.

ATS

À lire aussi...

mythiqueCyclisme: Lausanne et Aigle veulent accueillir une étape du Tour de FranceCyclisme: Lausanne et Aigle veulent accueillir une étape du Tour de France

Top