03.08.2015, 09:01

Critères plus abordables pour Londres

chargement
Par OLIVIER PETITJEAN

Swiss Olympic assouplit quelque peu ses critères de sélection pour les JO d'été 2012 à Londres, dans le but de réduire le stress des athlètes. L'organisation faîtière fixe un objectif élevé de huit à dix médailles et une place dans les 25 meilleures nations sur les quelque 200 engagées.

A un an pile des Jeux, Swiss Olympic (SOA) a dévoilé sa stratégie, qui prévoit quelques adaptations par rapport à 2008. Dans les deux grands sports olympiques, l'athlétisme et la natation, les performances de l'année précédant les Jeux, en l'occurrence 2011, seront mieux prises en compte. Ainsi, un athlète ou un nageur qui aura réussi cette année la limite de qualification A fixée par la Fédération internationale concernée n'aura plus besoin que d'une confirmation via la limite B, moins difficile, en 2012.

«Nous voulons enlever du stress négatif aux athlètes, leur donner le temps de souffler pour qu'ils n'arrivent pas «foutus» aux Jeux à force d'avoir chassé les minima», explique le chef de mission Gian Gilli. Pas question cependant de réduire les exigences: Swiss Olympic demande toujours aux sélectionnés de pouvoir viser une place dans les dix premiers (top 16 en athlétisme et en natation, où la concurrence est plus sévère). «Il s'agit d'une façon générale de faire davantage confiance aux athlètes pour leur permettre d'être plus relâchés. Ils sont suffisamment ambitieux», précise Gilli.

Indices prometteurs

Swiss Olympic table sur une centaine de sélectionnés, contre 83 à Pékin. La différence s'explique par la présence d'une équipe en football, pour la première fois depuis 84 ans. Traditionnellement moins forte dans les sports collectifs, la Suisse n'avait plus été présente via une équipe depuis les handballeurs à Atlanta en 1996.

La situation se présente sous un jour assez favorable. «Nous avons des athlètes avec beaucoup d'expérience, comme Fabian Cancellara (cyclisme), Nicola Spirig (triathlon), Roger Federer (tennis), Viktor Röthlin (athlétisme) ou Nino Schurter (VTT)», évoque Gilli. «Il y a aussi les grands talents qui poussent, à l'image de Tiffany Géroudet et Max Heinzer (escrime), Juliane Robra (judo), Ralph Näf (VTT), Swann Oberson (natation), Lisa Urech et Irene Pusterla (athlétisme). Enfin, nous avons des jeunes susceptibles de créer la surprise.»

Au final, les Suisses semblent pouvoir faire aussi bien voire mieux qu'à Pékin (sept médailles, dont deux d'or), et mieux qu'à Athènes en 2004 (cinq podiums). Il le faudra pour remplir l'objectif ambitieux d'émarger aux 25 meilleures nations. Swiss Olympic, dans son classement du top 25, comptabilise le total des médailles, sans en distinguer la couleur, contrairement à l'autre méthode officielle qui fait primer l'or. A l'aune helvétique, la Suisse s'était classée 27e à Pékin, 37e à Athènes et 25e à Sydney (neuf podiums). L'objectif cette fois se situe entre 8 et 10 médailles.

Gian Gilli est déjà emballé par le site londonien. «Londres est un endroit exceptionnel, par la qualité des installations et la tradition britannique du sport. La proximité avec la Suisse permettra aussi à nos fans de se déplacer et à nos athlètes de se préparer sans le souci du décalage horaire», se réjouit-il.

Les dates de sélection pour les 20 sports pris en compte (34 disciplines) s'échelonnent du 4 mai (cyclisme sur piste) au 9 juillet 2012 (athlétisme). si

Hingis de retour?

Une éventuelle association entre Roger Federer et Martina Hingis pour le double mixte aux JO de Londres, récemment évoquée dans la presse, reste possible mais de nombreux obstacles seraient à surmonter. La balle est d'abord dans le camp de Federer, dont Swiss Olympic attend une réponse.

«Il existe peut-être une petite chance si Roger Federer est prêt à disputer les trois compétitions de tennis», explique le chef de mission Gian Gilli. En sachant bien que le Bâlois mettra d'abord l'accent sur le simple et le double, au côté de Stanislas Wawrinka.

Ensuite, et pour autant que Federer consente à cette charge de trois compétitions, il faudrait que Martina Hingis décide bien de revenir, puis qu'elle se qualifie. Pour être admise au double mixte, la Saint-Galloise devrait en plus impérativement disputer soit le simple, soit le double. Et pour entrer dans ces tableaux, il lui faudra être dans les 56 meilleures mondiales ou bénéficier d'une «wildcard».

En outre, les règlements prévoient qu'un joueur ou une joueuse aura dû se mettre à disposition de son équipe pour la Coupe Davis ou la Fed-Cup au moins deux fois dans les quatre ans avant les Jeux. La notion de «mise à disposition» est suffisamment élastique pour penser que Swiss Tennis accepte une éventuelle candidature de Hingis.

Cette dernière, enfin, devra avoir continué à satisfaire aux obligations de mise à disposition pour les contrôles antidopage pendant la durée de son absence des courts. Ce qui, d'après Gian Gilli, est le cas. Théoriquement, une paire mixte Federer - Hingis est donc possible.

Dans une interview au «Daily Forehand» à mi-juillet, Hingis avait suggéré un possible retour de sa part pour les JO et une éventuelle association avec l'actuel No 3 mondial. si

Chantier est en voie d'achèvement

Un an jour pour jour avant le début des JO de Londres, l'événement était marqué hier par diverses festivités et événements, comme le baptême officiel du centre aquatique, autour du même leitmotiv: le chantier, dans les temps, est en bonne voie d'achèvement.

Le maire de Londres Boris Johnson et le président du CIO Jacques Rogge ont pris part à une cérémonie à Trafalgar Square en conclusion d'une journée de célébrations, où ils ont invité les 10 500 athlètes participant à faire des Jeux un succès.

Le plongeur britannique Tom Daley, 17 ans, a baptisé le spectaculaire centre aquatique, considéré comme la pièce architecturale la plus remarquable du parc olympique.

Des championnes de natation synchronisée ont également inauguré également la piscine, alors que des cérémonies ont eu lieu sur d'autres sites, notamment sur le terrain de beachvolley installé sur la grande place de Horse Guards Parade, tout proche de la résidence du premier ministre, au 10 Downing Street.

Après six ans de travaux et plusieurs milliards d'euros d'investissement, le président du Comité d'organisation (Locog) Sebastian Coe assure que le chantier est «légèrement en avance sur le calendrier», avec 90% de la partie construction achevée. «Nous sommes prêts, nous sommes dans les temps, et le budget est respecté à un an du début des Jeux et j'en suis particulièrement fier.»

Le parc olympique, construit sur une ancienne friche industrielle polluée de l'est de la capitale, abrite déjà le stade d'athlétisme de 80 000 places, le vélodrome aux lignes épurées et la piscine ainsi que les installations de handball, de hockey sur gazon et le village olympique flambant neuf.

«On a beaucoup parlé des sites des JO de Pékin, le Nid d'oiseaux, le cube aquatique», a déclaré Steve Cram, médaillé d'argent du 1500 m aux JO de Los Angeles en 1984. «C'est mieux que le Cube. Et je ne dis pas cela parce que je suis Britannique, ça l'est vraiment.»

Ruée sur les billets pour le 100 mètres

Les JO de Londres s'annoncent comme un immense succès populaire. Les organisateurs ont reçu 1,3 million de demandes de billets pour la finale du 100 m en athlétisme, et cela uniquement en provenance d'Angleterre. Lors de la première vente de tickets en avril, près de 20 millions de billets avaient été demandés pour les différentes compétitions, pour seulement 6,6 millions disponibles. Il y a de nombreux déçus. Les fans anglais par exemple ne disposent plus cette année que de billets pour le football, tous les autres sont vendus.

«J'aurais voulu pouvoir construire un stade d'athlétisme avec 150 000 places et un centre aquatique pour 50 000 spectateurs», a déclaré Sebastian Coe. si-afp


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

Course à piedUn challenge pour faire vivre et survivre le BCN TourUn challenge pour faire vivre et survivre le BCN Tour

Course à piedUn BCN Tour challenge pour remplacer le BCN TourUn BCN Tour challenge pour remplacer le BCN Tour

Le BCN Tour revisité

Le BCN Tour ne pourra pas avoir lieu sous sa forme habituelle cette année, à cause de la crise sanitaire du Covid-19....

  29.05.2020 10:00  BCN tour

OuvertureBonnes nouvelles pour les manifestations sportives régionalesBonnes nouvelles pour les manifestations sportives régionales

live
En directCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 26 maiCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 26 mai

PolitiqueLe Grand Conseil neuchâtelois fait un geste en faveur du sportLe Grand Conseil neuchâtelois fait un geste en faveur du sport

Top