13.01.2018, 00:01

Union évite de justesse le piège tendu par les Lakers

Abonnés
chargement
Milovan Rakovic (à gauche, face au Genevois Eric Williams) a retrouvé le parquet. Et Union Neuchâtel le goût de la victoire.

 13.01.2018, 00:01 Union évite de justesse le piège tendu par les Lakers

BASKETBALL De retour, Milovan Rakovic a largement contribué au succès neuchâtelois.

Jouera, ne jouera pas? Tout le monde se posait la question avant la rencontre contre les Riviera Lakers. Oui, la «super star» était bien là, hier, lors du succès d’Union Neuchâtel contre les Veveysans 65-74.

Absent à Massagno pour «digérer» le limogeage de Vladimir Ruzicic, Milovan Rakovic a cette fois totalement réintégré l’équipe. Cette semaine, la montagne serbe s’était entraînée...

Jouera, ne jouera pas? Tout le monde se posait la question avant la rencontre contre les Riviera Lakers. Oui, la «super star» était bien là, hier, lors du succès d’Union Neuchâtel contre les Veveysans 65-74.

Absent à Massagno pour «digérer» le limogeage de Vladimir Ruzicic, Milovan Rakovic a cette fois totalement réintégré l’équipe. Cette semaine, la montagne serbe s’était entraînée normalement avec ses partenaires. Contre les Vaudois, il a naturellement retrouvé sa place dans l’alignement d’Union Neuchâtel.

«Même s’il n’a pas encore totalement retrouvé le rythme de la compétition et n’a pas été, selon moi, exceptionnel, il a été très important dans cette victoire», lâchait Niksa Bavcevic, pas mécontent de pouvoir compter sur un joueur de sa trempe. «Il a abattu un énorme travail invisible et a réussi le plus grand nombre d’assists du groupe. Cela veut tout dire sur son apport.»

«Des sourires»

Sa présence sur le terrain a sûrement permis d’éviter aux Neuchâtelois une sacrée déconvenue face à une lanterne rouge qui n’a plus rien gagné depuis le 30 septembre, et une victoire contre Winterthour en ouverture de championnat.

Intransigeant dans la raquette, le Serbe a inscrit 15 points, autant que l’autre meilleur marqueur neuchâtelois, Tayloe Taylor. Faut-il préciser qu’il a été désigné comme meilleur joueur à Union Neuchâtel?

Dans le «frigo» des Galeries du Rivage, la troupe du mentor croate a toutefois évité de justesse de tomber dans le piège tendu par les Lakers. Pris à froid par Axel Louissaint et Cie – ils étaient menés 11-0 après 6 minutes de jeu et 26-13 à la fin du premier quart-temps – les Neuchâtelois ont dû lutter jusqu’au bout pour fêter leur première victoire de l’année. La première aussi de l’ère Niksa Bavcevic. «Nous avons très mal commencé», convenait le nouvel homme fort d’Union Neuchâtel. «Nous avons perdu trop de rebonds en première mi-temps, ce que je trouve inacceptable. Mais je suis content car nous avons mieux pressé en deuxième période. Notre jeu offensif manque encore de fluidité, ce qui est normal puisque les joueurs se familiarisent avec de nouveaux systèmes. C’est notre défense qui a été la clé de notre succès.»

Même acquis dans la douleur, ces deux points font du bien au classement – Union a repris la 4e place à Massagno – et au moral. «L’important était de gagner pour se rassurer», concluait Brian Savoy. «J’ai vu des sourires sur tous les visages, dans les vestiaires, après le match.»

On espère que ce sera aussi le cas, demain (16h) à la Riveraine, contre Starwings Bâle.

riviera lakers - union neuchâtel 65-74 (26-13 12-16 13-23 14-22)

Vevey, Galeries du Rivage: 650 spectateurs.

Arbitres: Herbert, Marmy et Curty.

Riviera Lakers: S. Louissaint (17), A. Louissaint (24), Zivanovic (2), Katenda (10), Kasse (4); Bonga (6), Pessoa (0), N’Diaye (2).

Union Neuchâtel: Savoy (14), Taylor (15), Mafuta (0), Rakovic (15), Williamson (10); Parker (12), Colon (6), Maruotto (2).

Notes: Riviera Lakers joue sans Gaillard ni G. Louissaint (blessés); Union Neuchâtel sans Fongue (blessé) ni Monteiro (raisons familiales). Faute technique à Mafuta (27’58’’). A. Louissaint et Rakovic sont désignés meilleur joueur de chaque équipe.

En chiffres: Riviera Lakers réussit 42 tirs sur 85 (49%), dont 23 sur 54 à deux points (42,6%) et 7 sur 15 à trois points (46,7%, ainsi que 12 lancers francs sur 16 (75%); 28 rebonds (9 offensifs et 19 défensifs, 9 passes décisives, 20 balles perdues. Union Neuchâtel réussit 47 tirs sur 94 (50%), dont 27 sur 56 à deux points (48,2%) et 5 sur 18 à trois points (27,8%), ainsi que 15 lancers francs sur 20 (75%); 30 rebonds (8 offensifs et 22 défensifs, 16 passes décisives, 14 balles perdues.

Au tableau: 5e: 13-4; 10e: 26-13; 15e: 35-23; 20e: 38-29; 25e: 44-37; 30e: 51-52; 35e: 54-60.

au rebond

Condoléances Hormis l’Américain Eric Fongue, un autre Neuchâtelois n’a pas pris part à la rencontre contre les Riviera Lakers: Kevin Monteiro, qui a perdu son père cette semaine. Les dirigeants, l’équipe et le staff ont exprimé leurs condoléances. Nous nous joignons à eux.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top