04.02.2019, 00:01

Sabrina Jaquet et Gilles Tripet champions de Suisse

chargement
Sabrina Jaquet a décroché son 29e titre national.

BADMINTON Les badistes des Crêtets ont ajouté deux médailles d'or dans l'armoire du club chaux-de-fonnier.

Le badminton chaux-de-fonnier profite encore de sa génération dorée. Les badistes des Crêtets ont ajouté deux médailles d’or à la décennie la plus décorée de l’histoire du club, sur le plan individuel. Sabrina Jaquet (31 ans) a remporté son 7e titre national en simple et Gilles Tripet (26 ans) son 2e sacre en double.

Le capitaine du BCC a ajouté une 11e médaille personnelle à son compteur, avec du bronze en mixte.Avec deux représentants présents dans trois disciplines seulement, les Chaux-de-Fonniers pouvaient difficilement faire mieux. Leurs victoires sont logiques.

Mais le succès de Sabrina Jaquet tient presque du miracle. La 57e joueuse mondiale a dû sauver deux volants de match en demi-finale contre Jenjira Stadelmann. En finale, la joueuse des Crêtets était même menée 18-14 dans le troisième set face à Ayla Huser, avant de s’imposer 22-20. «Ce titre, je suis allée le chercher au mental. Je ne suis pas très en confiance en ce moment. Même si Ayla jouait bien, il n’était pas question de lui laisser ce titre, c’était à elle d’aller le chercher, mais elle a un peu craqué en fin de match.»

29 sacres!

Grâce à ce nouveau succès, Sabrina Jaquet atteint le total impressionnant de 29 titres nationaux. La joueuse du BCC avoue avoir pensé sur le court à franchir la barrière des 30 succès l’année prochaine.Gilles Tripet, lui, a un peu vécu «Retour vers le futur». Il y a six ans, le Chaux-de-Fonnier s’était déjà imposé avec Florian Schmid. Mais en 2013, lui et le Haut-Valaisan étaient professionnels.

«Cette fois-ci, on jouait sans pression. On gère mieux les points et les matches, mais on n’a plus autant le physique qu’avant», rigole le Chaux-de-Fonnier. La paire du BCC n’a pas été inquiétée dans une discipline où la relève n’est pas prête. Gilles Tripet pique donc le titre à son pote Mathias Bonny, toujours blessé. «C’est peut-être un peu moins dur pour Mat’ comme ça», glisse-t-il. L’année prochaine, qui grimpera sur la plus haute marche du podium? 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

le grand portraitSabrina Jaquet, la passion du badmintonSabrina Jaquet, la passion du badminton

Top