Pour Nicola Spirig, la fatigue attendra

chargement

Triathlon Après les Jeux olympiques de Tokyo, la Zurichoise s’attaquera à un défi un peu fou en 2022: terminer un ironman en moins de huit heures.

 02.03.2021, 05:30
Lecture: 6min
Premium
C’est en vélo que Nicola Spirig pense avoir le plus de temps à gagner sur un Ironman.

La mode est aux limites, qu’il faut dépasser coûte que coûte. Au printemps 2022, Nicola Spirig (39 ans) se lancera un défi qu’elle juge elle-même «fou»: finir un Ironman en moins de huit heures, sachant que le record du monde détenu par l’Anglaise Chrissie Wellington est de 8h18’13’’. L’idée semble d’autant plus irréelle que la championne olympique de Londres en 2012 et médaillée d’argent à Rio en 2016 ne s’est essayée qu’une seule fois sur la distance mythique du...

À lire aussi...

chocolatCoupe du monde de triathlon: la Suissesse Nicola Spirig quatrième au JaponCoupe du monde de triathlon: la Suissesse Nicola Spirig quatrième au Japon

TRIATHLON«Maman» Spirig sereine  à Lausanne«Maman» Spirig sereine  à Lausanne

championneCoupe du monde de Triathlon: Nicola Spirig s'impose à LausanneCoupe du monde de Triathlon: Nicola Spirig s'impose à Lausanne

TRIATHLONNicola Spirig seule sur le toit de l’EuropeNicola Spirig seule sur le toit de l’Europe

Top